Les usages des reseaux sociaux arifor

  • View
    1.230

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Diaporama utilis dans le cadre de la formation sur les rseaux sociaux Arifor (Champagne Ardenne) les 5 et 6 novembre 2013

Transcript

  • 1. LES USAGES DES RSEAUX SOCIAUX ARIFOR NOVEMBRE 2013 Frdric HAEUW
  • 2. Bonjour et bienvenue .
  • 3. Objectifs de la formation Identifier les diffrents types de rseaux sociaux et leurs usages Identifier les atouts des rseaux sociaux pour les publics accueillis : sur lemployabilit (rseaux de pairs, recrutement en ligne, prsentation de ces comptences), sur la socialisation (exister dans un rseau damis), sur la formation (accs des experts, aide en ligne ) identifier les risques des rseaux sociaux pour les publics accueillis : sur lemployabilit (la question des traces sur le net, le piratage didentit), sur la socialisation (isolement, renfermement sur soi), sur la formation (sites malveillants ou dsinformation, butinage ). Identifier les comptences ncessaires pour utiliser bon escient les rseaux Choisir un rseau, sinscrire et se prsenter Construire lbauche dune offre daccompagnement aux rseaux sociaux adapte son public et aux objectifs de laction mene (orientation, formation, remise niveau, lutte contre lillettrisme)
  • 4. Sance 1 - Identifier ses traces sur internet Consigne : prsenter son voisin partir de ce que lon dcouvre de lui sur Internet
  • 5. Que dit-on de moi ? 8 Outils utiles pour savoir ce que lon dit de vous en ligne : http://www.influencenumerique.ca/e-reputation-8-outils-pour-savoirce-qui-se-dit-sur-vous-en-ligne/
  • 6. Sance 2 - La socit numrique en question
  • 7. La socit numrique en questions Une socit fonde sur le lien, louverture, la libert, laccessibilit linformation et au savoir pour tous, la solidarit, lexpression politique Une socit du zapping, qui rend addictif la connexion permanente, aux communications et aux changes sommaires, aux contenus peu fiables, un univers dangereux, fragilisant les liberts individuelles et la vie prive.
  • 8. Nombre dutilisateurs de Facebook
  • 9. Le web 2.0 une volution sans retour Le Web 2.0 est une transition de lunivers isol des sites Web vers des flux de contenus libres et des services ouverts. Se dfinissant comme interactif, social et collaboratif, il permet une interaction totale entre linternaute, le site en lui-mme et les internautes entre eux. En dautres mots, le Web 2.0 est un socle dchanges entre des utilisateurs et des applications en ligne. Il fait rfrence la fois aux usages sociaux, tels que les interactions entre internautes, et aux technologies, telles que les plateformes sociales et collaboratives, permettant dchanger et de partager des connaissances.
  • 10. Le web 2.0 Permet le passage de donnes isoles vers la mise disposition, lorganisation et la gestion collective des donnes disperses travers le Web Un lieu virtuel compos de services numriques, dont le centre est lutilisateur (exemple : Netvibes ) Un lieu dans lequel les contributions des membres sont visibles, persistantes et disponibles en permanence (exemple : blog) Bas sur le partage, la transparence et la collaboration entre les membres (exemple : jaime de facebook)
  • 11. Le web 2.0 Permet lintelligence collective i.e. la capacit dune communaut gnrer un rsultat plus grand que la sommation des capacits individuelles (exemple : wikipdia) Propose des technologies ouvertes permettant le dveloppement dapplications sur mesure et lintgration de services externes (exemple : profil) Permet daccder et utiliser le mme service indpendamment du support (exemple : mobile, tablette numrique ) Construit des interfaces plus riches, conues par et pour les utilisateurs (ergonomie )
  • 12. En rsum, le web 2.0 change : les habitudes de consommations (achats en ligne, prise en compte de lavis des autres consommateurs ) les relations aux savoirs (de consommateur producteur de savoirs) les modes de communication (multicanalit, instantanit) les modes de travail (plus grande autonomie des collaborateurs, organisation du travail, management, gestion des comptences individuelles et collectives, ) les modes de recrutement (e-reputation) les relations avec les administrations publiques (eadministration) les rapports au temps et lespace (ubiquit), soi et aux autres (avatar)
  • 13. Fracture ou foss numrique Une ide fausse : lexistence dun foss gographique : Prsence dun ordinateur domicile : 69,4 % urbain contre 65 % rural Connexion Internet : 65,4 % urbain contre 58,7 % rural. Donc, pas de diffrence marque selon le lieu dhabitation sauf la vitesse de connexion !
  • 14. Fracture ou foss numrique un foss gnrationnel : seulement 16,9 % des plus de 75 ans disposent leur domicile dun ordinateur et 15 % ont une connexion Internet, tandis que 90,8 % des 15-24 ans ont accs un ordinateur et 83,73 % ont Internet la maison ; un foss social : 34 % des personnes aux plus faibles revenus ont un ordinateur domicile et 28,2 % une connexion Internet contre respectivement 91 % et 87,1 % pour les revenus les plus levs ; un foss culturel : les personnes les moins diplmes ont un moindre accs domicile un ordinateur (56 %) et Internet (50,5 %). 31,5 % et 39,6 % des personnes ayant la plus faible instruction nont jamais utilis un ordinateur ou Internet, contre 3,2 % et 6 % pour les diplms de lenseignement suprieur.
  • 15. Raisons invoques labsence de besoin (43,6 % des mnages interrogs) le cot des quipements (41,7 %) et de laccs luimme (37,3 %) le manque de comptence suppos (35 %) les rticences devant les contenus (32 %) lexistence dun accs Internet hors du domicile (21,2 %), des raisons autres (17,2 %) les craintes lies la vie prive et la scurit (13,1 %) le handicap physique (3,8 %). Centre Analyse Stratgique 2011 Rapport
  • 16. Mais attention La fracture est autant dans les accs que dans les usages !
  • 17. Les comportements des jeunes face au numrique Ltude de TNS Mdia Intelligence rvle la coexistence de cinq groupes de jeunes de 11-15 ans : les dbutants (12 %), les gamers (16 %), les bavards (21 %), les no life (22 %) et les ado techno sapiens (29 %). Ltude a port plus prcisment sur cette dernire catgorie, la plus nombreuse. Les ado techno sapiens peuvent tre considrs comme des experts dans diffrentes tches lies Internet et aux TIC en gnral. Ils ont plutt des pratiques communautaires et non isoles. Ainsi, le fait dtre toujours interconnects, les passages incessants entre monde rel et monde virtuel ou encore lutilisation de multiples mdias en mme temps, donnent ces jeunes la capacit de sadapter de frquents changements de rythme, toutes sortes de situations et les rendent plus efficaces et autonomes. Etude du centre analyse stratgique 2011
  • 18. Sance 3 les rseaux sociaux La place particulire des rseaux sociaux et des communauts dapprentissage : comment les intgrer dans des pratiques pdagogiques et articuler le formel, linformel et le nonformel dans une institution de formation ?
  • 19. Vos pratiques et celles de vos publics ? Quelles sont vos pratiques sur les rseaux sociaux ? Quelles sont les pratiques de vos publics ?
  • 20. Quelques ides fausses sur les rseaux sociaux cest un phnomne de mode Ils conduisent lisolement et la dsocialisation Facebook est un rseau qui ne sert qu la vie prive, il faut mieux choisir des rseaux professionnels les rseaux sociaux ne doivent pas tre utiliss en salle de cours ce sont des espaces inscuriss et peu crdibles Chappatte www.globecartoon.com/dessin dessin publi avec l'autorisation de l'auteur.
  • 21. Les diffrents types des rseaux sociaux Les rseaux sociaux de masse, grand public, pour se faire des amis et partager des informations. Facebook, Myspace, Twitter, Foursquare Les rseaux sociaux professionnels, pour se retrouver dans des communauts de pratiques : Viado, Linkedln, Aptilink, Google + Les sites de bookmarking et du curation, pour organiser des marques pages, partager des liens et les commenter : Delicious, Diigo, Pearltrees, Scoop-it Les sites de partages de contenus, pour publier des contenus spcialiss : Photos (Flickr), vido (Youtube, Dailymotion), Powerpoint (Slideshare), documents (Dropbox) Les sites de jeux en ligne, pour se divertir mais aussi exister dans une autre vie : world of warcraft, sims , my farm
  • 22