Analyse sectorielle - audiovisuel

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Text of Analyse sectorielle - audiovisuel

  • 1. Clmence ANEZOT / Audrey GARDRINIER / Thomas GUDEUL BTS Communication Lyce Jeanne dArc de Rennes Analyse sectorielle Le secteur audiovisuel Janvier 2014
  • 2. Avant-propos Au sens propre du terme, le terme audiovisuel sert dsigner lensemble des techniques de communication qui font appel la sensibilit visuelle et auditive (dfinition du dictionnaire Hachette). Ce mot dsigne donc la fois les mdias tels que la radio, la tlvision, la presse et le matriel utilis pour leurs fonctionnements. La tlvision est la transmission distance dimages animes et sonorises. Depuis le XX sicle, elle est parvenue conqurir un trs grand nombre de personnes. Elle est dsigne comme un mdia de masse, un mdia puissant et occupe une place importante dans la vie des citoyens. Profitant des innovations technologiques pour se dvelopper un rythme lev, la tlvision est la fentre sur le monde . Elle permet chaque tlspectateur davoir dans son salon des informations, des programmes, des divertissements provenant du monde entier. En 2012, la dure dcoute quotidienne de la TV par individu dans le monde tait de 3h17 soit une progression dune minute en un an. Dans le dtail, lAmrique du Nord (4h46 en moyenne) et le Moyen-Orient (4h55) sont les plus gros consommateurs de tlvision et un europen passe en moyenne 3h55 quotidiennement devant la tlvision, soit une progression de 7 minutes en un an. Tous ces chiffres (source : Eurodata TV Worldwide) dmontrent que la tlvision a une puissance mondiale. En France, 98,3% des foyers franais (soit 26,9 millions de foyers) possdent au moins un cran de tlvision. Chaque franais passe en moyenne 3h46 devant son cran ce qui dmontre son incontestable popularit (- 4 minutes par rapport 2012). La tlvision joue un rle important dans la socit. En effet, il est un lieu dinformations, de rencontres, damusement, de divertissements, de sport, etc. Avec lessor dInternet, le paysage audiovisuel doit faire face un concurrent puissant ce qui loblige innover et dvelopper de nouveaux modes de diffusion. Lanalyse de ce secteur va permettre de dcrire sa chane de valeur, le march, sa structure, les principales entreprises, les faits marquants, son environnement et ses facteurs cls de succs, lintensit concurrentielle, les performances conomiques et financires du secteur et pour conclure ses perspectives.
  • 3. Sommaire Avant-propos ..........................................................................................................................2 Chane de valeur du secteur ...................................................................................................4 Le march ...............................................................................................................................5 La structure ............................................................................................................................8 Les principales entreprises ...................................................................................................10 Faits marquants du secteur ..................................................................................................15 Lenvironnement du secteur et facteurs cls de succs ........................................................16 Intensit concurrentielle ......................................................................................................18 Performances conomiques et financires ...........................................................................22 Perspectives .........................................................................................................................25 Infographie ...........................................................................................................................27
  • 4. Chane de valeur du secteur Production dition Cration de contenus. Acteurs impliqus: producteurs, industries techniques, scnaristes, ralisateurs, comdiens, Agrgation Diffusion Terminal Annonceurs Programmes de FLUX Chaine de tlvision ECRAN techniciens... Prestataires techniques de diffusion Distributeurs Vendeurs Programmes de STOCK Distributeurs Editeurs de VOD (vido la demande) Service VOD Plateforme dexploitation PC Tlphone mobile 4
  • 5. Le march En France, le march tlvisuel est qualifi doligopsone. En effet, les offreurs sont beaucoup plus nombreux que les demandeurs. La part de march de la tlvision reprsente 35 % (source Kantar Media) ce qui en fait le premier mdia devant la presse et la radio. Plus de 98% des foyers sont quips dau moins une tlvision. Graphique illustrant lquipement des foyers franais. Source Mdiamtrie Cependant, depuis larrive des diffrents moyens de diffusion savoir les rseaux cbls, satellitaires, la tlvision numrique terrestre (TNT), la tlvision sur les terminaux mobiles, la tlvision IP (Internet Protocol) qui regroupe la tlvision en direct, la vido la demande ainsi que le replay, le march de la tlvision connat une concurrence rude. 5
  • 6. Graphique illustrant lvolution du replay De plus, la tlvision connat un dclin li un autre mdia quest Internet et la 4G permettant une navigation plus rapide sur de nouveaux supports tels que lordinateur, le tlphone et les tablettes. Pour exemple, en France, un foyer sur cinq possde une tablette soit 21.5% des foyers, cest la plus forte progression dquipement audiovisuel en 2013. La tlvision doit galement faire face aux websries, conues pour Internet, ces pisodes courts rencontrent un succs lis lexplosion de sites comme Youtube ou Dailymotion. 6
  • 7. Audience de la vido sur internet en France. Novembre 2013. Source Mdiamtrie. Brands Players : Agrgation de laudience du ou des player(s) vido dun mme diffuseur quel que soit le site sur lequel il est diffus. Brands Sites-Supports : Agrgation de laudience des pages d'un site sur lesquelles des vidos ont t vues, quel que soit le player sur lequel est joue la vido Vidonautes uniques par mois : Nombre total dindividus ayant regard au moins une vido sur leur cran dordinateur au cours du mois, quel que soit leur lieu de connexion : domicile, travail, autres lieux. Les individus ayant visit le mme site-support ou le mme player plusieurs fois ne sont compts quune seule fois. Vidos vues par mois : Nombre de vidos vues par lensemble des internautes sur une brand. Temps total pass par mois : Nombre dheures passes par lensemble des internautes sur une brand. 7
  • 8. La structure En France, le secteur de laudiovisuel est rgit par le Conseil Suprieur de lAudiovisuel (CSA). Il existe un groupe de tlvision public (France Tlvision) et le reste du Paysage Audiovisuel Franais est compos de groupes privs. Pour mettre, les chanes doivent au pralable recueillir lautorisation du CSA, sous forme de convention. Cette dernire tablit les responsabilits et engagements de la chane en termes de moyen de diffusion, taux de couverture, de langue utilise, de contenus ditoriaux etc. Par ailleurs, 26,6 millions de foyers franais (98%) reoivent la tlvision numrique. Voici les diffrents moyens de rception de la tlvision : TNT : Il sagit du premier mode de rception en France : 50% des foyers reoivent la tlvision par la TNT. Il existe 32 chaines diffuses par la TNT : 25 chaines nationales prives (17 gratuites et 8 payantes), ainsi que 8 chaines prives. Gratuites Prives Prives Payantes TF1 M6 BFM TV D8 D17 Gulli iTl NRJ12 NT1 TMC W9 HD1 LEquipe 21 6ter 23 RMC Chrie 25 Canal + Canal + Cinma Canal + Sport Eurosport France LCI Paris Premire Plante TF6 8
  • 9. Publiques France 2 France 3 France 4 France 5 France Arte LCP Cble : 7% des foyers reoivent la tlvision par le cble. Satellite : 18% des foyers reoivent la tlvision par le satellite. Il existe le satellite gratuit ainsi que le satellite payant. ADSL : Il sagit du moyen de rception par Internet. 25% des foyers reoivent la tlvision par biais. Ce service est offert par les Fournisseurs dAccs Internet (FAI). Tlvision Mobile Personnelle : Les tlphones et tablettes permettent une bonne rception de la tlvision sur ces supports. Par ailleurs, les services proposs par les chanes se sont fortement dvelopps. On a vu se dvelopper plus de 60 offres de tlvision de rattrapage, mais aussi la Vido A la Demande (VAD). Ces offres permettent de voir ou revoir des contenus dj diffuss sur les chaines. Ces contenus sont consultables sur diffrents supports : tlviseur, ordinateurs, tablettes, tlphones portables etc. En fournissant ce type de service supplmentaire, on observe que les chanes rpondent un besoin des consommateurs en matire daccs ces contenus via diffrents supports, dans diffrents lieux. 9
  • 10.