Click here to load reader

Sherbrooke OEM

  • View
    157

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Sherbrooke OEM

  • 2016-03-28

    1

    Linda Truong, ing. M.Sc.ACharge de projets

    Confrence Gestion durable des matires rsiduelles en Estrie

    East Angus, 31 mars 2016

    CONDITIONNEMENT DE LA MATIRE ET DBOUCHS

    OBJECTIF

    Prendre conscience de la dynamique entourant le processus

    de conversion dun rsidu en ressource

  • 2016-03-28

    2

    PRSENTATION Introduction Questionnements Intrants : Matires rsiduelles prsentes Processus de sparation et tri Choix des quipements Dbouchs et problmatiques Collaboration estrienne

    GISEMENTS GRERSource (CRD, R, ICI, Cueillette slective) Plastique (Film/Rigide) Papier/Carton Mtaux (Ferreux/Non-Ferreux) Bois (Propre/Contamin) Matires organiques Verre Autres (RDD, encombrants, textile, etc )

  • 2016-03-28

    3

    CHEMINEMENT DE LA MATIRE

    MatiresRsiduelles Centre de tri

    MatiresRcuprables/

    recyclables

    Rsidus

    IDENTIFIERCARACTRISER

    SPARERTRIER

    DISPOSER

    VALORISER

    CRITRES DE SUCCS QUOI ? : Connatre la composition des

    produits entrants QUI/O ? : Liste des acheteurs potentiels

    pour chaque produit et leur provenance

    COMBIEN? : Investissements (Capex) vs Revenus potentiels(Vente)

    COMMENT? : Choix des quipements appropris la situation

  • 2016-03-28

    4

    ANALYSE Chaque situation est diffrente : Quantit de

    matire grer, source, rgion urbaine ou loigne, $ de lenfouissement, lois en vigueur, impact court, moyen, long terme.

    Il ny a pas une solution tout usage, cest du sur mesure

    Installation existante ou construire Russite = connaissance dtaille de votre situation

    et capacit dadaptation en fonction de la variabilit de la matire dans le temps

    QUATION CONOMIQUE Matires rsiduelles ( Dpenses (-$) et/ou

    Revenus ($)) Centre de tri ( Dpenses (-$$$) CAPEX,

    Opration, Maintenance) Matires recyclables ( Revenus ($)) Rsidus ( Dpenses (-$))

    Recherche un ROI : le plus court possible (entre 2-5 ans), priv = 0-3 ans max.

  • 2016-03-28

    5

    MATIRE ENTRANTEIMPORTANT : IDENTIFIER , CARACTRISER Quelle est la matire prsente? En quelle quantit? (t/h, t/an) Sous quelle forme? (En sacs, ballots,vrac)? Proportion des produits dans le gisement? Caractristiques physiques? (film, rigide,

    grosseur, humide, sche, etc)

    CARACTRISATIONAnalyse est cruciale chantillons reprsentatifs Rptitivit dans le temps Variabilit de composition Rsultats de la caractrisation

    Massique vs volumique

    Bases du choix des quipements adapts

  • 2016-03-28

    6

    PROCD GNRAL DE TRI

    CHOIX DES QUIPEMENTSSPARER-TRIER Procd manuel vs automatis

    (mcanique/optique) Paramtre de conception

    Matires trier Dbit (massique/volumique) Caractrisation (%, densit, grosseur) Performance requise par le march (% puret,

    potentiel revenu/prix ($))

  • 2016-03-28

    7

    DBOUCHS Prsence dacheteurs et de march ? Valeur de revente? ($/t matire) Rpondre aux besoins de lacheteur

    Quel matriel (Papier, Carton, Plastique, Mtal) Paramtres recherchs (Puret, grosseur) Volume et masse demand (m3, tonnes etc) Sous quelle forme (Vrac, ballots etc) Frquence et dure approvisionnement

    (hebdomadaire, mensuel, court ou long terme)

    PROBLMATIQUES ACTUELLES Pas de demande pour produit final

    Plastiques mixtes vs rsines spcifiques (PET, HDPE, PP etc) Papier mixte vs papier blanc, carton

    Standard de qualit non atteint Trop contamin par autres matires (15-20%)

    Prix de vente lev vs faible qualit = baisse demande

  • 2016-03-28

    8

    EXEMPLE CONCRET POSITIF

    Diffrence = 44$/t x 11.25 t/h x 2000 h = +990,000.00$

    Harford, CT: Sparation du papier blanc des papiers mixtes

    Analyse conomique du projet : Toujours valuer le revenu potentiel. Calcul si un investissement CAPEX peut tre rentable,

    quel est ROI associ cet ajout, ainsi que la facilit vendre des produits de qualit.

    PROCESSUS DE DCISION

    CHOIX en fonction de diffrents paramtres quation conomique Situation actuelle (entre, sortie) Technologies prsentes Demande des produits finaux

  • 2016-03-28

    9

    COLLABORATION ESTRIENNE Capacit de travailler ensemble: recherche

    solutions locales, prennes et conomiques Part dimplications de chacun : assurer une

    qualit de produits, constance volume/masse, le rsidu de lun devient la ressource de lautre

    Cration du volume critique permettant la naissance de nouveaux joueurs concrtisant ainsi la transformation locale.

    QUESTIONS

  • 2016-03-28

    10

    Merci pour votre attention!Linda Truong, Ing. M. Sc.A

    Charge de [email protected]

    www.sherbrooke-oem.com