Click here to load reader

Les solitudes en France en 2010 - Etude intégrale

  • View
    349

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

En France en 2010, 4 millions de personnes sont en situation d’isolement. 9% des Français sont aujourd’hui exclus des réseaux sociaux, c’est-à-dire qu’ils n’ont de relations personnelles soutenues ni avec leur famille, ni avec des amis, ni avec leurs voisins, ni dans le cadre professionnel, ni dans le cadre d’activités associatives.

Text of Les solitudes en France en 2010 - Etude intégrale

  • 1. Les solitudes en Franceen 2010Juillet 2010
  • 2. Les solitudes en France en 2010 Fondation de France Juillet 2010 2SommaireIntroduction.5Note mthodologique .. 6Lampleur du phnomne 7La fragilisation du lien social.. 9Lincapacit se projeter et sextraire de lisolement..14Les ingalits face lisolement16Les catgories les plus touches..18Comparaisons rgionales24Conclusion.. 28
  • 3. Les solitudes en France en 2010 Fondation de France Juillet 2010 3Les solitudes comptent parmi les grands maux de notre poque. Nous avions tir une leon de lacanicule de 2003 : les personnes ges ntaient pas mortes de chaud mais disolement. Noussavons aujourdhui quelles ne sont pas les seules souffrir de solitude. De plus en plus, lestmoignages des associations que nous soutenons sur le terrain nous alertent sur lisolement queproduit la prcarit, le handicap, ou encore la monoparentalit.Nous avons alors voulu nous appuyer sur des donnes quantitatives fiables et vous prsentons iciles rsultats dun travail dvaluation indit. Ralis auprs de plus de 4 000 personnes, il nouspermet de reprsenter ce problme de socit dans bon nombre de ses dimensions.Le premier enseignement qui nous frappe, cest lampleur du phnomne : les chiffres nousdonnent voir une socit profondment marque par la solitude. 4 millions de personnes sontobjectivement isoles, 2 millions en souffrent de manire aige.La souffrance dont il est question nest pas un simple spleen et elle est dautant plus aige que lespersonnes concernes sont jeunes.Or, loin des reprsentations communes qui font rimer isolement, grand ge et grands ensembles,la solitude frappe hommes et femmes ds 40 ans, dans les grandes villes comme dans les villageset les campagnes.Tout se passe comme si les rseaux de socialisation - famille, amis, collgues, voisins, vieassociative - ne parvenaient plus entretenir des liens solides et durables.Ce phnomne est dautant plus proccupant quune part importante de la population (23%) na derelations quau sein dun seul rseau. Si ce dernier se rompt - un dmnagement peut y suffire -,les personnes tombent dans lisolement total.Dans un tel contexte, les plus fragiles conomiquement sont les plus concerns : les statistiquesrvlent une corrlation forte entre prcarit conomique et isolement relationnel.Quil sagisse de sant, daccompagnement vers lemploi, de vie de quartier, dhabitat, dehandicap, de retraite ou de fin de vie ... la plupart des soutiens accords par nos comits dexpertsvisent, entre autres, rendre possible lexistence de relations sociales vivantes et adaptes.Selon la Fondation de France, une telle vise implique quelques fondamentaux :assurer un quilibre entre lautonomie de la personne et des solutions de vie collectives quirespectent lindividu ;redonner un sentiment dutilit aux personnes seules en leur permettant dtre descontributeurs et pas seulement des bnficiaires ;sadapter en permanence aux individus et ouvrir des possibles en respectant les choixde vie de chacun.Conscients que le dfi est immense, nous continuerons apporter notre pierre ldifice ensoutenant, en diffusant les pratiques intelligentes et utiles. Nous le ferons avec les associationsactives sur le terrain, avec les donateurs petits et grands.Nous devons tous rester conscients que la solitude et lisolement dun nombre trop important depersonnes constituent une voie sans issue, tant pour ceux qui spuisent laffronter que pour lasocit laquelle ils appartiennent.Francis CharhonDirecteur gnral
  • 4. Les solitudes en France en 2010 Fondation de France Juillet 2010 4Ltude suivante a t ralise par linstitut dtudes TMO Rgions auprs de la populationfranaise.Une enqute a t effectue par tlphone auprs de 4006 Franais gs de 18 ans et plus,entre le 5 et le 22 janvier 2010.Lenqute a t conduite selon la mthode des quotas (sexe, ge, catgorie socio-professionnelle,taille de commune et territoire).Les rsultats ont t redresss a posteriori selon les variables de quotas (Donnes INSEE - RP2006).La dure moyenne de passation des enqutes oscillait entre 12 et 21 minutes.Une srie dentretiens qualitatifs a t conduite pour approfondir auprs des personnes ensouffrance les raisons et le vcu des situations disolement.6, rue Gurvand35 007 Rennes Cedexwww.tmoregions.fr
  • 5. Les solitudes en France en 2010 Fondation de France Juillet 2010 5IntroductionNombreux sont les auteurs qui soulignent et sinquitent de laffaiblissement des grandspourvoyeurs de sociabilits. Le travail, le territoire, les classes sociales, la famille, les rseauxreligieux, syndicaux, politiques ou associatifs perdraient progressivement leur capacit intgrerles individus dans un systme de relations durables, laissant le soin chacun dinventer sespropres rseaux et ses propres formes de sociabilits. Ce phnomne nest pas ncessairementnouveau, mais il sexprime aujourdhui avec une force qui place lisolement au cur de la questionsociale.Sur le plan du travail, le chmage, le dveloppement de lintrim, de la sous-traitance, ledurcissement des conditions de travail, le dveloppement du temps partiel, la rarfactiondes appartenances de mtier et des sentiments corporatistes, les nouveaux modes demanagement affaibliraient le travail dans sa fonction intgratrice.Sur le plan de la famille, la banalisation de la monoparentalit, laugmentation du clibat, lamobilit rsidentielle, le desserrement des relations intrafamiliales, ne permettraient plus la famille de jouer le rle quelle a tenu durant des dcennies.Sur le plan socital, de plus en plus de personnes ges, prcaires, malades ouhandicapes se sentiraient " inutiles au monde " (B. Geremek) jusqu se replier et seretirer de la vie sociale.Ces processus de dsaffiliation ou de dsinsertion (pour reprendre le concept de Vincent deGaulejac) ont t largement mis en vidence et analyss par les observateurs de la vie sociale. Lasolitude et lisolement des personnes ges, des personnes handicapes, les risques lis lamonoparentalit, au chmage ou la prcarit ont t mainte fois comments. Pour autant, lephnomne na jamais vritablement fait lobjet dune tude globale permettant den mesurerlampleur et dvaluer la part de la population franaise en situation de souffrance du fait delisolement.Compte tenu de ses missions et de sa vocation, la Fondation de France est particulirementattentive et inquite par ce phnomne : dune part, en raison de ses consquences sociales et dela souffrance quil induit ; dautre part, parce quil affecte lensemble des populations auxquelles laFondation souhaite apporter son soutien. La Fondation de France a donc dcid dengager unedmarche dtude visant mieux valuer et apprhender le phnomne.Cette note de synthse restitue les grands enseignements de cette enqute.
  • 6. Les solitudes en France en 2010 Fondation de France Juillet 2010 6Note mthodologiqueSont considres comme tant en situation disolement objectif les personnes qui nont aucunesrelations sociales significatives au sein des cinq grands rseaux de sociabilit : rseau familial,rseau professionnel, rseau associatif, rseau amical, rseau de voisinage. Sont doncconsidres linverse comme non isoles celles qui ont des sociabilits significatives dans aumoins un des cinq rseaux mentionns.Lidentification des personnes en situation disolement objectif sest faite en deux temps :Un temps de mesure restrictive prenant uniquement en compte les personnes ayant rpondu lensemble des questions relatives aux frquences de contact de visu plusieurs fois danslanne , moins souvent et jamais .Un temps de prise en compte des cas tangents arbitrs par scoring au cas par cas. Cet arbitrage aconduit soit ajouter des individus au nombre des personnes isoles (par exemple lorsquunindividu na pour seule relation sociale que des liens pluri-mensuels avec son voisinage ou uncollgue de travail), soit en retirer (par exemple lorsque les relations familiales distance partlphone ou par Internet sont trs frquentes).
  • 7. Les solitudes en France en 2010 Fondation de France Juillet 2010 733%13%14%9%15%7%m oins de 1 000 par m ois1 000 et pluspar m oisAucun rseau Un rseau Deux rseaux et plusLampleur du phnomne4 millions de personnes en situation disolement9% des Franais sont aujourdhui exclus des rseaux sociaux, cest--dire quils nont de relationspersonnelles soutenues ni avec leur famille, ni avec des amis, ni avec leurs voisins, ni dans lecadre professionnel, ni dans le cadre dactivits associatives (culturelles, sportives, caritatives,syndicales, religieuses).En hypothse basse, on peut donc considrer que plus de 4 000 000 de Franais se trouvent dansune situation disolement objectif1. Cette mesure objective de lisolement est trs proche duressenti de la population : 11% des Franais se dcrivent comme seul .Derrire ces pourcentages dsincarns de lisolement se cachent des situations de souffrance quine peuvent laisser indiffrent. Lors de lenqute, 5% des personnes interroges ont exprim leursouffrance, voquant leur solitude, limpossibilit dchanger, de discuter ou de partager leursmotions. Si lon raisonne sur lensemble de la population franaise, plus de 2 000 000 depersonnes sont aujourdhui en situation de so