Transition énergétique Conférence de presse Medef

  • View
    513

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Prsentation projete pendant la confrence de presse "Energie" organise au Medef le 24 avril 2013

Transcript

  • 1. Confrence de presse EnergieMEDEF24 avril 2013

2. 1.1 Lnergie : un facteur cl de la comptitivitde nombreux secteurs010203040506070Chimie,caoutchouc,plastiquesBois etpapierProduitsminrauxViande et lait Moyenne Mtallurgie Autres ind.agricoles etalimentairesIndustrietextile61,721,119,1171411,8 11,4 11,2Lnergiereprsenteen moyenne14 %de la valeurajoute desentreprisesindustriellesen Francesource : CEREN / INSEE 3. 1.2 Lnergie : un facteur cl de la comptitivitde nombreux secteursPart de lnergie (y compris eau) dans la valeur ajoute (source : CEREN / INSEE)EnergieHors nergieLnergiereprsente enmoyenne61,7 %de la valeurajoute dansle secteurde la chimie,du caoutchouc etde la plasturgie 4. 2.1. La rvolution nergtique amricaine :un choc de comptitivitPrix du gaz naturel (dollars par million de British Thermal Units)et prix du ptrole (dollars par baril) ; source : Banque mondialeLe gaz paypar lesconsommateursamricainsest 3 5 foismoins cherque pour lesmnages etentreprisesen Europe02040608010012014016002468101214162007 2008 2009 2010 2011 2012 2013Gaz EuropeGaz USAPtrole 5. 2.2. La rvolution nergtique amricaine :un choc de comptitivitAux Etats-Unis, les activits directement et indirectementlies aux gaz de schiste reprsentent : 600 000 emplois en 2010 900 000 emplois attendus lhorizon 2015 4,6 % de la production industrielle en 2010 1 900 milliards de dollars dinvestissements (2010-2035) 1 000 milliards de recettes fiscales (2010-2035) Un avantage moyen de 930 dollars par an sur la facture des PME et desmnages amricainsSources : Banque mondiale ; IHS Global Insight (dc. 2011), The Economic and EmploymentContributions of Shale Gas in the US ; CERA (mars 2012), The Impact of Shale Gas on the U.S.Economy ; American Chemistry Council. 6. 2.3. Gaz de schiste : une filire dexcellence potentielleen France et en EuropeDes acteurs franais et europens denverguremondiale sont dj bien positionns : CGG-Veritas (exploration du sous-sol) Saint Gobain (billes en verre) Imerys, Solvay (additifs) Suez, Veolia (traitement de leau) Technip (ingnierie de lnergie) Total (exploration et exploitation) Vallourec (tubes sans soudure) Etc.sans oublier de nombreuses PME 7. 2.4. Gaz de schiste : les recommandations du MEDEF1. Evaluer le potentiel en recourant, dans un nombre limitdoprations, aux meilleures techniques disponibles2. Engager un effort de R&D dans loptique dune poursuite delamlioration des techniques dexploration du sous-sol et de larecherche dinnovations de rupture3. Capitaliser sur cette exprience pour permettre aux pouvoirspublics denrichir le cadre rglementaire pour ledveloppement en cas de dcouverte de ressourcescommerciales4. Poursuivre les rflexions sur lanalyse des enjeuxconomiques, industriels, environnementaux, sociaux etjuridiques, des projets de R&D5. Poursuivre le dialogue avec les pouvoirs publics, les mdias etlensemble des parties prenantes 8. 3.1 Cot de la transition nergtique en Allemagne1 000 milliards deurosdici la fin des annes 2030 [Peter Altmaier, ministre allemand de lEnvironnement, au journalFrankfurter Allgemeine Zeitung du 19 fvrier 2013](680 milliards pour les tarifs de rachat olien, photovoltaque, biogaz ; 320 milliards pour ledveloppement du rseau de transport et de distribution, la mise en place de capacits de productionthermique, la rnovation nergtique des btiments, la R&D, ) 9. 3.2 Prix de llectricit pour les mnagesen France et en AllemagneLe prix dellectricitpay enmoyenne parun mnageallemandest de46 %suprieur celui paypar un mnagefranais.Source : Eurostat ; en euros par MWh144,198,680901001101201301401502002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012AllemagneFrance 10. 3.3 Prix pour les lectro-intensifs en 2014en France et en Allemagne35363738394041Allemagne France3740,5En 2014,le prixde llectricitpour lesconsommateurslectro-intensifsallemands sera de27 %infrieurau prix franaisFourniture lectrique en 2014 (/MWh) pour les industriels lectro-intensifs soumis fuites de carbone et ligibles linterruptibilit; source UNIDEN, janvier 2013 11. 4. Lutte contre le changement climatique : la Franceaffiche la 2me performance de lUE loin devant lAllemagneSource : Agence Internationale de lEnergie, Emissions from fuel combustion, 2012La productionlectriquede la Francemet5 fois moinsde CO2que celledelAllemagne0100200300400500600700800900 SudeFranceLituanieLettonieAutricheFinlandeSlovaquieBelgiqueDanemarkHongrieSlovnieEspagneUE27PortugalLuxembourgPays-BasItalieRoumanieAllemagneRoyaume-UniIrlandeBulgarieRpubliquePologneEstonieGrceChypreMalte89 g356 g CO2/kWh447 g 12. 5.1 Mix nergtique : situation mondialeLa consommationmondiale dnergierepose prs de 75 %sur les nergiesfossiles:ptrole, gaz, charbon.Les nergiesrenouvelablesreprsentent 20 %et le nuclaireun peu plus de 2 %.Source : Agence internationale de lEnergie0%5%10%15%20%25%30%35%40%45% 13. 5.2 Mix nergtique : situation europenneEn Europe, laconsommationdnergie repose 81 % sur les nergiesfossiles : ptrole, gaz,charbon.Les nergiesrenouvelablesreprsentent 15 %et le nuclaire prs de6 %.Source : Commission europenne0%5%10%15%20%25%30%35%40% 14. 5.3 Mix nergtique : situation franaiseEn France, laconsommationdnergie repose 71 % sur les nergiesfossiles : ptrole, gaz,charbon.Les nergiesrenouvelablesreprsentent 11 %et le nuclaireprs de 18 %.Source : Bilan de lnergie 2011, Ministre de lEcologie / SOes0%5%10%15%20%25%30%35%40%45%50% 15. 6.1 Les 4 atouts du nuclaire pour la France1. Changement climatique : avec 85 g de CO2 par kWh, la productionlectrique de la France met 4 fois moins que la moyenneeuropenne et 5 fois moins que lAllemagne (2me place en Europeaprs la Sude).2. Prix de llectricit pour les entreprises : grce son mix actuel,la France reste le 4me pays le plus comptitif en Europe (80,10 par MWh hors TVA contre 110,00 en moyenne dans lUE).3. Emploi : la filire nuclaire reprsente plus de 125 000 emploisdirects en France, 115 000 emplois indirects et 170 000 induits soitun total de 410 000 emplois.4. Balance commerciale : les exportations franaises dquipementset de services nuclaires reprsentent un CA annuel total de 6milliards deuros et les exportations dlectricit rapportent enmoyenne 2 3 milliards deuros chaque anne. 16. 7.1 Efficacit nergtique : des progrs importantsraliss, essentiellement dans lindustrieConsommation dnergie rapporte au PIB ; source : Ministre de lEcologie (CGDD/SOES) 17. 7.2 et un potentiel exploiter en prioritdans le btiment et les transportsConsommation dnergie finale par secteur ; source : Ministre de lEcologie/CGDD/SOeS,Chiffres cl de lnergie, dition 2011 (donnes 2010).Le btiment(rsidentielet tertiaire)et les transportsreprsententrespectivement41 % et 30 %de laconsommationdnergieen France41 %30 %20 %8 %2%Rsidentiel-tertiaireTransportsIndustrieUsages nonnergtiquesAgriculture 18. 8.1 Energies renouvelables : la France dispose datoutspour tre la pointePart de la production dnergie dorigine renouvelable en France; source : Ministre delEcologie/CGDD/SOeS, Chiffres cl de lnergie, dition 2011 (donnes 2010).45,6%20,0%10,8%6,7%6,7%5,6%1,5%1,5% 1,0%0,5%Bois-nergieHydrauliqueBiocarburantsPompes chaleurDchets urbainsEolienBiogazRsidus agricolesSolaire et photovoltaqueGothermie 19. 8.2 et assurer un dveloppement raisonn des filirespour limiter la drive des cotsLes charges de service public de llectricit (CSPE) lies audveloppement des EnR pourraient atteindre 6,7 milliards deuros lhorizon 2020 (source : scnario MEDDE-DGEC) 20. Les recommandations du MEDEF 21. 9. Les 7 points-cls pour un mix nergtiquecomptitif1. Une tude dimpact est indispensable2. Dvelopper les actions defficacit nergtique les plus rentables3. Prserver les atouts du nuclaire4. Permettre lexploitation des potentiels nergtiques nationaux (gazde schiste)5. Donner au gaz naturel et au ptrole une place dans le mix quipermette de bnficier des avantages spcifiques de ces nergiesaux meilleures conditions conomiques et technologiques6. Dvelopper les nergies renouvelables en privilgiant les filires etles technologies les plus comptitives7. Intgrer la scurit dapprovisionnementLe dbat doit valuer le mix de 2025 en fonction de la performancede lconomie franaise, des cots et des financements disponibles