Rénovation energétique d une habitation privée

Embed Size (px)

DESCRIPTION

L’efficacité énergétique des logements est un enjeu économique, social et environnemental essentiel de la transition énergétique. Les fiches de cette présentation sont autant d’exemples d’initiatives menées par des collectivités (régions, pays ou communautés urbaines) pour faciliter et stimuler les travaux de rénovation énergétique, principalement sur des habitations individuelles. Bien que la plupart de ces initiatives soient en phase de lancement ou de réflexion, elles offrent une description détaillée de ce que pourra apporter ce que l’on peut appeler guichet unique, plateforme locale de rénovation ou service public d’efficacité énergétique.

Text of Rénovation energétique d une habitation privée

  • 1. Sommaire :VirVolt ma maison | page 4EnErgiEs PositiF, socit dconomie mixte | page 6MUrMUr | page 8Communaut dagglomration du PaysVoironnAis | page 10tinErgiE - Brest | page 12Je rnove BBC | page 14Habitat solidaire et Durable (HsD) | page 16rflexnergie | page 18sAVCoM | page 20service Public de lEfficacit Energtique sPEE | page 22PAGES INTERIEURES.indd 1 19/04/13 04:36
  • 2. PAGES INTERIEURES.indd 2 19/04/13 04:36
  • 3. 3Lefficacit nergtique des logements est un enjeu conomique, social et environne-mental majeur de la transition nergtique. Le plan national de rnovation nergtiquelanc le 21 mars 2013, comporte trois objectifs : rduire les consommations dnergiepour lutter contre le rchauffement climatique, lutter contre la prcarit nergtiqueet rduire les charges, permettre la structuration de toute la filire de rnovationnergtique, intensive en emplois non dlocalisables.Relever ces dfis ncessite plusieurs grands chantiers dactions : le financement de larnovation, avec la consolidation des outils financiers existants et le dveloppementdinstruments financiers innovants, laccompagnement des particuliers, et enfin lamobilisation dun plus grand nombre de professionnels comptents pour concevoiret raliser ces travaux de matrise de lnergie. Ces politiques ne peuvent tre uni-quement nationales. Leur efficacit repose ncessairement sur une action de proxi-mit, qui peut en particulier sinscrire dans le cadre des SRCAE (schma rgional duclimat, de lair et de lnergie) ou des PCET (plan climat nergie territorial).Les fiches qui suivent sont autant dexemples dinitiatives menes par des collectivi-ts (rgions, pays ou communauts urbaines) pour faciliter et stimuler les travaux dernovation nergtique, principalement sur des habitations individuelles. Bien que laplupart de ces initiatives soient en phase de lancement ou de rflexion, elles offrentune description dtaille de ce que pourra apporter ce que lon peut appeler guichetunique, plateforme locale de rnovation ou service public defficacit nergtique. Cesexemples illustrent en effet la mise en place dactions touchant : la sensibilisation et la mobilisation des acteurs, laccompagnement personnalis des particuliers tout au long de leurs dmarches la mise en place de mcanismes de financement innovants et daides pour des popu-lations plus vulnrables, la mobilisation des professionnels du secteur de la rnovation.Ces initiatives proposent diffrentes formes dorganisation des oprateurs, incluantgnralement les Espaces Info-Energie (EIE), ainsi que des partenaires comme lAgencenationale de lhabitat (ANAH) ou les Agences dpartementales dinformation sur lelogement (ADIL).LADEME est implique dans ces initiatives par le biais de ses directions rgionales.Au-del de leur intrt local, elle souhaite les faire connatre pour favoriser leurdmultiplication sur lensemble du territoire national et contribuer ainsi lobjectifdes 500 000 rnovations nergtiques annuelles.Rnovation nergtiquede lhabitat priv : initiativesterritoriales daccompagnementPAGES INTERIEURES.indd 3 19/04/13 04:36
  • 4. Rnovation nergtique de lhabitat priv : initiatives territoriales daccompagnement4Porteur de projetPays de saint BrieucPrimtre de lopration64 communes200 000 habitants80 000 rsidences principales 75% de logements individuels 31% de logements quipsdun chauffage lectrique[50% pour les logementsconstruits aprs 1990]Partenaires institutionnelset financiersConseil rgional de BretagneConseil gnral des Ctes dArmor7 tablissements publicsde coopration intercommunale(EPCi) composantle Pays de saint BrieucADEMECiblesMaisons individuelles quipesdun chauffage lectrique.Propritaires occupants ou bailleurssans condition de ressources lexclusion des personnes ligiblesau programme Habiter Mieux de lAgence nationale de lhabitat(AnAH).20 000 rsidences principalessoit 25% du parc de logements.Objectifs1 000 logements/an dont 50%sur un bouquet de travaux avecun minimum de 25% dconomiesdlectricit3 000 sur la dure de lopration(3 ans), soit 15% du gisementImpacts attendus Economies dlectricit :5 600 kWh/logementsoit 17 gWh rduction de la facturelectrique: 680 /logement/an Puissance vite la pointe :7 MW Co2vit : 2 900 tonnes 13,5 M de chiffre daffairesannuel, de 4 000 22 000 de travaux/logement niveau demplois : 225contexte et enjeuxLa Bretagne connat une situation de fragilit lec-trique croissante due sa situation pninsulaire, sa faible production lectrique (9.5 % seulementde sa consommation) et une forte augmenta-tion des besoins lectriques, lie une croissancedmographique importante et au dynamisme co-nomique.Pour faire face cette contrainte,lEtat,le Conseilrgional, Rseau de transport dlectricit deFrance (RTE),lADEME et lAgence nationale pourlamlioration de lhabitat (ANAH) ont sign endcembre 2010 un Pacte lectrique breton quirepose sur un trpied dactions complmentaires(Matrise de la Demande en Electricit,dveloppe-ment des nergies renouvelables et scurisationde lalimentation lectrique) et vise ramener lacroissance annuelle de la consommation dlec-tricit de 2,6% actuellement un niveau infrieur 1,4% sur la priode 2011-2015, puis 1% sur lapriode 2015-2025.Le secteur rsidentiel, marqu par une trs forteproportion de maisons individuelles (76% du parcde rsidences principales), reprsente 44% desconsommations lectriques du Pays de St Brieuc.Le chauffage lectrique pse pour prs de 50%des consommations dlectricit du secteur rsi-dentiel.Dun point de vue conomique,le secteur du bti-ment reprsente lui seul prs de la moiti desentreprises et des emplois du territoire.Cest dans ce contexte quun dispositif local pu-blic,Virvolt-ma-maison, a t mis au service descitoyens du territoire du Pays de Saint-Brieuc enavril 2013. Cette plateforme permet daccompa-gner, de A Z, les propritaires de maisons chauf-fes llectricit dans leur projet de rnovationthermique.objectifs oprationnels matriser la demande en lectricit du territoireet rduire la fragilit dapprovisionnement, acclrer la mise en uvre de travaux de r-novation de lhabitat, tant sur un plan qualitatif(performance et prennit des travaux) quequantitatif (1 000 logements/an) pour matriserla hausse de la facture nergtique des mnages, soutenir le dveloppement dune offre globalede rhabilitation thermique des btiments dequalit en sappuyant sur le tissu artisanal, tester de nouvelles modalits de financementen optimisant et compltant les dispositifs exis-tants (crdit dimpt dveloppement durable -CIDD, certificats dconomie dnergie - CEEet co-prt taux zro Eco - PTZ).axes dintervention susciter lintrt des particuliers/mobiliser letissu conomique : communication globale et massive sappuyantsur un message gnrique lchelle du ter-ritoire dclin par des outils et supports sp-cifiques, incitation la cration de rseaux locauxdartisans en mesure de proposer une offreglobale pour la rnovation ou la constructionnergtiquement performante au travers dudispositif Btipole anim par la Chambredes mtiers et de lartisanat (CMA),VIRVOLT ma maisonrhabilitation thermique des logements quipsdun chauffage lectrique dans le Pays de st BrieucCyan100.comPAGES INTERIEURES.indd 4 19/04/13 04:36
  • 5. Cyan100.comVirVolt ma maison Rnovation nergtique de lhabitat priv : initiatives territoriale daccompagnement5 implication du rseau bancaire en facilitantlinstruction technique des demandes de prt,en apportant des garanties sur la pertinence,la qualit et la prennit des travaux et encompltant leur offre sur le segment de larnovation nergtique au moyen dun prt taux bonifi. faciliter le passage lacte par un accompagne-ment global du particulier de lamont laval deson projet : accompagnement technique progressif selonla complexit et la typologie des travaux li-gibles au programme : mise disposition dunsimulateur de performance nergtique surun site Internet, le cas chant aide linter-prtation ; conseil et aide financire pourla ralisation dun audit nergtique ralispar une entreprise spcialise dans le casdun bouquet de travaux et accompagnementdans lanalyse de laudit ; conseil sur la naturedes travaux et sur le choix du programme raliser ; orientation vers des entreprisesrfrences et analyse des devis proposs ;information sur lligibilit au dispositif dac-compagnement financier mis en place, accompagnement administratif pour lobten-tion des soutiens financiers : orientation duparticulier vers le prestataire en charge delinstruction administrative et financire duprojet (prt taux bonifi ou subvention) etde son transfert vers le Conseil rgional oules banques partenaires ; rception des fac-tures acquittes et ralisation de lattestationde fin de travaux permettant de dclencherles fonds auprs des partenaires (banque,Conseil rgional), financements complmentaires : prts boni-fis et subventions (500 2 000 / logement)selon la nature des travaux et la performanceatteinte. garantir la qualit et la prennit des programmesde travaux : rfrencement des travaux ligibles et exi-gences de performances : isolation duneparoi ; installation dun systme de chauf-fage dappoint au bois ; bouquet de travauxpermettant un gain nergtique minimum de25%, rfrencement des entreprises portant lamention RGE , information et sensibilisation des artisans surles exigences de qualit des travaux pour r-pondre aux exigences de performances et dequalit de gestion pour faciliter linstructionfinancire des dossiers, le dclenchement desfonds et la valorisation des certi