L'emploi des jeunes diplômés bac +5 et plus résidant dans les quartiers prioritaires

Embed Size (px)

Text of L'emploi des jeunes diplômés bac +5 et plus résidant dans les quartiers prioritaires

  • LEMPLOI DES JEUNES DIPLMS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES

    Les jeunes diplms des quartiers prioritaires, tels que dfi nis par la politique de la ville, pr-sentent-ils un profi l particulier ? Leurs chances daccs lemploi, et plus particulirement un poste cadre, sont-elles ou non identiques celles des autres diplms de niveau qui-valent ? Leurs conditions demploi sont-elles comparables ?Pour rpondre ces questions, lApec a analys sous langle du lieu de rsidence les donnes issues de son enqute annuelle dinsertion.

    LES

    TU

    DES

    DE

    LEM

    PLO

    I CA

    DRE

    Profi l des diplms Laccs lemploi Les conditions demploi

    N2015-81DCEMBRE 2015

    Analyse spcifi que issue de ltude annuelle de lApec sur la situation des jeunes diplms dans lanne suivant leur diplme.

  • APEC LEMPLOI DES JEUNES DIPLMS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES2

    INTRODUCTION : LES QUARTIERS PRIORITAIRES DE LA POLITIQUE DE LA VILLE

    Les primtres des quartiers prioritaires de la poli-tique de la ville sont fi xs par le dcret n 2014-1750 du 30 dcembre 2014. Les quartiers prioritaires sont des quartiers situs en territoire urbain et caractriss par un nombre minimal dhabitants et un cart de dveloppement conomique et social apprci par un critre de revenu des habitants1.

    Le fait dhabiter un quartier prioritaire peut-il consti-tuer un obstacle pour un jeune diplm ? Y-a-t-il un effet du lieu de rsidence sur la situation profession-nelle, les conditions demploi ou encore la recherche demploi dun jeune diplm ?

    Dans cette partie, on compare les jeunes diplms rsidant dans un quartier prioritaire avec ceux qui ny habitent pas. Les quartiers prioritaires sont identifi s partie de ladresse postale du rpondant, indique par lui. noter qu cette question non obligatoire, 15 % des diplms interrogs ont refus de rpondre, ou ont fourni une adresse ne permettant pas de caractriser le quartier, et ont donc t exclus de lanalyse. Parmi les autres rpondants, 5 % ont une adresse identifi e comme appartenant strictement un quartier priori-taire.

    La rgle retenue dans cette tude pour identifi er cette appartenance a t lgrement tendue par rapport la dfi nition offi cielle stricte, qui est base sur des intervalles prcis de numros lintrieur de chaque voie. Nous avons considr quen raison de leur proxi-mit avec les quartiers prioritaires, lensemble dune voie partiellement inclue dans un de ces quartiers, ou les voies limitrophes, pouvaient galement tre prises en compte. Selon cette dfi nition largie, cest 1 jeune diplm sur 10 qui habite dans ou proxi-mit dune zone prioritaire.

    Cette analyse repose donc sur le quartier de rsi-dence, et non celui dorigine. On a en effet considr que ladresse actuelle, telle quelle apparat sur le CV et dans la lettre de candidature, peut faire lobjet, en tant que telle, dune perception spcifi que par les recruteurs, pouvant aboutir des diffrences de trai-tement.

    De nombreuses similarits sont constates, ayant trait notamment la formation, aux caractristiques de lemploi occup et lapprciation de celui-ci. En revanche, des contrastes apparaissent principale-ment sur laccs lemploi et la rmunration.

    1. Journal offi ciel de la Rpublique Franaise, Dcret n 2014-1750 du 30 dcembre 2014 fi xant la liste des quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les dpartements mtropolitains, 2014.

    PROFIL COMPAR DES JEUNES DIPLMS SELON LEUR LIEU DE RSIDENCE

    Le profi l des jeunes diplms un an aprs lobtention de leur diplme nest pas homogne. Selon leur lieu de rsidence, des similarits et des diffrences existent notamment en termes dge, de situation professionnelle au moment de lenqute, de type de diplme et de discipline.

    Les diplms rsidents des quartiers prioritaires sont plutt plus gs que les autres : prs de 7 sur 10 sont gs de 26 30 ans, alors que la moiti des jeunes rsidant hors quartiers prioritaires ont moins de 25 ans (Figure 1).

  • APEC LEMPLOI DES JEUNES DIPLMS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES 3

    Gorfrencement : web service du CGET Base : Ensemble des jeunes diplms Bac +5 et plusSource: Apec, 2015

    2

    23 ans

    2

    1921 21

    27

    24 ans 25 ans 26 ans 27 ans 28 ans 29 ans 30 ans

    20

    12

    18

    13

    9 9

    6 64

    11

    Quartiers prioritaires Autres quartiers

    Figure 1Rpartition par ge des jeunes diplms selon leur lieu de rsidence (en %)

    Les jeunes diplms qui habitent dans les quartiers prioritaires ont plus souvent un diplme de master: ils reprsentent les trois quarts des effectifs des

    jeunes rsidents des quartiers prioritaires, contre 71 % des jeunes diplms habitant en dehors des quartiers prioritaires (Figure 2).

    Gorfrencement : web service du CGET Base : Ensemble des jeunes diplms Bac +5 et plusSource: Apec, 2015

    Master universitaire

    Mastre spcialis

    Doctorat

    Diplme d'une autre cole de spcialit

    Diplme d'ingnieur

    Quartiers prioritaires

    Autres quartiers

    74

    5

    8

    6

    10

    71

    1

    2

    Diplme d'cole de commerce,de gestion, de management

    79

    DSCG

    Autre

    22

    21

    Figure 2Type de diplme selon le lieu de rsidence (en %)

  • APEC LEMPLOI DES JEUNES DIPLMS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES4

    Les jeunes diplms des quartiers prioritaires sont plus souvent des universitaires (77 % contre

    Gorfrencement : web service du CGET Base : Ensemble des jeunes diplms Bac +5 et plusSource: Apec, 2015

    Universit

    Autre cole de spcialit

    cole de commerce, de gestion,de management

    Autre tablissement

    cole d'ingnieurs

    Quartiers prioritaires

    Autres quartiers

    77

    10

    8

    5

    13

    10

    71

    5

    1

    Figure 3Type dtablissement de formation selon le lieu de rsidence (en %)

    71%), et moins souvent des diplms dcoles que les autres (Figure 3).

  • APEC LEMPLOI DES JEUNES DIPLMS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES 5

    La discipline de formation, en revanche, naffi che que peu de diffrences gographiques (Figure4). La rpartition des disciplines qui sobserve dans

    Gorfrencement : web service du CGET Base : Ensemble des jeunes diplms Bac +5 et plusSource: Apec, 2015

    Gestion, RH

    Sciences technologiques21

    Sciences fondamentales

    Sciences humaines

    Information, communication

    Langues

    Droit, conomie

    Commercial, marketing

    Lettres, arts

    Quartier prioritaire

    Autres quartiers

    Sant, social

    19

    15

    19

    12

    1415

    15

    11

    17

    7

    33

    32

    36

    8

    43

    Figure 4Discipline de formation selon le lieu de rsidence (en %)

    et en dehors des quartiers prioritaires est quasi identique.

  • APEC LEMPLOI DES JEUNES DIPLMS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES6

    UN ACCS SIMILAIRE LEMPLOI

    LISSUE DES STAGES, LA PART DE PROPOSITIONS DEMBAUCHES EST IDENTIQUE

    Dans leur grande majorit, les jeunes diplms interrogs ont effectu au moins un stage dans le cadre de leur cursus (le lieu de rsidence

    Gorfrencement : web service du CGET Base : Jeunes diplms Bac +5 et plus ayant effectu au moins un stageSource : Apec, 2015

    Quartier prioritaire

    Hors quartier prioritaire

    Ont

    reu

    une

    pro

    posi

    tion

    d

    emba

    uche

    sui

    te

    un

    sta

    ge

    21

    73

    64

    23

    Quartier prioritaire

    Hors quartier prioritaire

    Ont

    acce

    pt

    la p

    ropo

    siti

    on

    d'em

    bauc

    he

    Figure 5Proposition dembauche suite un stage selon le lieu de rsidence (en %)

    nintroduisant aucune diffrence sur ce point). Suite ce stage, les jeunes diplms des quartiers prioritaires ont t aussi nombreux que les autres recevoir une proposition dembauche (Figure5), quils ont accepte dans les trois quarts des cas. En revanche, ceux qui rsident en dehors des quartiers prioritaires ont moins souvent accept ces propositions.

    LE PROJET PROFESSIONNEL NE VARIE PAS BEAUCOUP

    Concernant les souhaits, il ny a pas de diffrence marquante entre les deux populations de jeunes diplms en ce qui concerne aussi bien la fonction envisage que le secteur dactivit souhait. Prs

    dun quart des jeunes diplms aspirent un poste dans la gestion-fi nance-administration, quel que soit leur quartier de rsidence. En termes de secteurs, ils souhaitent principalement travailler au sein dentreprises des secteurs de la sant-action sociale ou de la banque-assurance, ainsi que dans lindustrie automobile, aronautique et autres matriels de transports.

  • APEC LEMPLOI DES JEUNES DIPLMS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES 7

    LEMPLOI ET LES CONDITIONS DEMPLOI SONT UN PEU MOINS FAVORABLES POUR LES DIPLMS DES QUARTIERS PRIORITAIRES

    Les jeunes des quartiers prioritaires sont moins souvent en emploi : 56 % seulement (contre 62 % pour les autres diplms) (Figure 6). Le fait dhabiter un quartier prioritaire naffecte pas sensiblement les chances daccder au statut de

    Gorfrencement : web service du CGET Base : Ensemble des jeunes diplms Bac +5 et plusSource: Apec, 2015

    En emploi dans leur premier emploi En emploi dans un emploi suivant

    Quartiers prioritaires

    Autres quartiers

    En recherche du premier emploi En recherche d'un nouvel emploi

    43 33 5

    49 13 3

    11

    1127

    13

    Figure 6Taux demploi selon le lieu de rsidence (en %)

    cadre (56 % des diplms, contre 57