Click here to load reader

CHARTE DE L’ASSOCIATION «URGENCE PAPA»storage.ugal.com/3896/charteup060104.pdf · Charte URGENCE PAPA - Sommaire URGENCE PAPA – 46 Rue Montorgueil – 75 002 PARIS – Site

  • View
    219

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of CHARTE DE L’ASSOCIATION «URGENCE PAPA»storage.ugal.com/3896/charteup060104.pdf · Charte...

  • CHARTE DE LASSOCIATION URGENCE PAPA

    Adresse Postale :

    46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS

    www.urgencepapa.org, : [email protected]

  • Charte URGENCE PAPA - Sommaire

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 2 de 27

    SOMMAIRE

    SOMMAIRE .............................................................................................................................. 2

    PREAMBULE................................................................................................................... 3 Lesprit qui nous anime........................................................................................................ 3

    LENFANT DANS LA SEPARATION DE SES PARENTS .......................................... 4

    LAUTORITE PARENTALE - LA CO-PARENTALITE ............................................... 5

    1/ LAutorit Parentale : historique et volution. LAutorit Parentale Conjointe : une ncessit pour un dveloppement quilibr de lenfant. .................................................. 5

    1.1. Historique et volution. ......................................................................................... 5 1.2. Lautorit parentale conjointe : une ncessit pour un dveloppement quilibr

    de lenfant.............................................................................................................. 7 2/ La reconnaissance de lenfant (paternit, filiation).......................................................... 7 3/ Le rle du pre et de la mre............................................................................................ 8 4/ La vie de lenfant organise par la dclinaison de la Co-parentalit (sant, scolaire,

    loisirs, ducation, etc).................................................................................................... 8 5/ Lenfant victime des difficults matrielles de la coparentalit..................................... 11

    LA PROTECTION DE LENFANT............................................................................... 12

    1/ Lenfant et la maltraitance ............................................................................................. 12 2/ Lenfant victime dun dlit............................................................................................. 13

    2.1 Lenfant empch par lun de ses deux parents. .................................................... 13 2.2 Lenfant priv de la pension alimentaire dun de ses deux parents....................... 13 2.3 Lenfant soustrait durablement la garde dun des deux parents. ....................... 14

    3/ Lenfant et les fausses allgations.................................................................................. 14 4/ Lenfant protg par les autorits............................................................................... 15

    LENFANT ET LE CONFLIT PARENTAL.................................................................. 16

    1/ La mdiation et les enqutes judiciaires......................................................................... 16 2/ Lenfant dans un conflit avec un parent tranger........................................................... 16 3/ Lenfant face aux violences parentales rsultant de la sparation ................................. 18 4/ Le traitement judiciaire du conflit parental .................................................................... 19 5/ Lloignement de lenfant .............................................................................................. 19

    ANNEXES : .................................................................................................................... 21 o Informations essentielles sur les diffrents types de paternit et de filiation,................. 21 o Les diffrents types de maltraitance................................................................................ 23 o Les consquences et recours dans le cadre dallgations mensongres. ......................... 24 o Les Partenaires et Organismes Institutionnels. ............................................................... 27

  • Charte URGENCE PAPA - Prambule

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 3 de 27

    PREAMBULE Lesprit qui nous anime. URGENCE PAPA sengage contribuer au dveloppement le plus harmonieux de lenfant

    en assistant les parents dans leur procdure de sparation.

    Lassociation est apolitique et multi confessionnelle; elle sattache seulement faire respecter

    les droits et le bien-tre de chaque enfant au travers dune application gale et uniforme de la

    loi sur tout le territoire national.

    URGENCE PAPA lutte contre toutes les discriminations quelles soient religieuses,

    ethniques, culturelles ou sexistes.

    Lassociation veille la co-parentalit dans les dcisions concernant lenfant en soutenant les

    pres et les mres.

    Elle soutient les actions de protection denfants face la maltraitance et aux pratiques

    dlictuelles en partenariat avec dautres associations spcialises.

    A ce titre et pour atteindre ses objectifs, URGENCE PAPA sautorise saisir toute instance

    pertinente pour faire respecter cette quit.

    Lobjectif de ce document est de balayer un spectre aussi large que possible des

    problmatiques rencontres dans les cas de sparation et de btir les mesures et propositions

    quURGENCE PAPA dfendra devant les institutions comptentes.

    La proccupation principale dURGENCE PAPA est de proposer une liste de revendications

    o lintrt de lenfant prvaudra sans perdre de vue lapplicabilit de celle-ci.

    Sa devise est :

    Les parents se sparent

    pas les enfants

  • Charte URGENCE PAPA Lenfant dans la sparation de ses parents

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 4 de 27

    LENFANT DANS LA SEPARATION DE SES PARENTS URGENCE PAPA est une association de type loi 1901 cre linitiative de papas divorcs ou spars qui ont eu souffrir des liens distendus avec leur enfant ou dune relation mdiocre prononce par voie de justice. Ces papas, pour matriser au mieux les questionnements de leurs semblables, ont convenu quils devaient sattacher le partenariat de certains professionnels, quils soient juristes pour les attentes en matire juridique ou psychothrapeutes pour le soutien moral et psychologique des adhrents. Lassociation accompagne les adhrents dans lnonc des prrogatives qui sont les leurs et auxquelles ils peuvent lgitimement prtendre. Chaque mardi soir, les pres mais galement les mres ou les nouvelles compagnes ou nouveaux campagnons ainsi que les grands parents peuvent tre accueillis, couts, conseills et assists pour dialoguer et changer sur leurs problmatiques respectives. Le choix de lAssociation Carrefours, Echanges, Rencontres et Insertion Saint Eustache (CERISE) ne revt pas un caractre innocent, puisque situ au cur de Paris; le Centre dAccueil est donc facilement accessible aux franciliens. URGENCE PAPA essaie damliorer la situation des pres ou des mres qui souffrent et dinflchir les dcisions rendues par les tribunaux trop souvent gnratrices de frustrations pour les enfants qui se trouvent au cur dun processus de sparation quils nont pas choisi. URGENCE PAPA a pour objectif de couvrir la France entire et se veut aussi une force

    de propositions en sensibilisant lunivers politique. Les bnvoles dURGENCE PAPA rappellent aux parents leurs devoirs mais aussi leurs droits, la faon dont ils peuvent intervenir envers leur enfant, et la ncessit de maintenir, de prserver ou denrichir le lien qui les unissent leur(s) enfant(s). Cela passe par lnonc que la qualit de ces liens prvaudra toujours sur la quantit et que, ce que doit obtenir un enfant, cest du bonheur, de lquilibre, un style de vie et un dveloppement conforme et harmonieux sa tranche dge, pour btir son avenir qui fasse de lui un homme ou une femme part entire. Cela consistera juguler autant que faire se peut les maltraitances ou les allgations mensongres. Lune des ambitions dURGENCE PAPA est de parvenir une parit en matire de parentalit, ce qui correspond aux textes de justice du moment et de marginaliser certaines pratiques judiciaires qui revtent indniablement une teneur discriminatoire.

  • Charte URGENCE PAPA Lautorit parentale - la co-parentalit

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 5 de 27

    LAUTORITE PARENTALE - LA CO-PARENTALITE 1/ LAutorit Parentale : historique et volution.

    LAutorit Parentale Conjointe : une ncessit pour un dveloppement quilibr de lenfant.

    Depuis le 4 Mars 2002, la loi sur lautorit parentale a volu, lautorit parentale est systmatiquement partage ce qui donne des droits aux parents non gardiens en ce qui concerne la sant, lducation, les loisirs, la culture, la religion de lenfant. Ces dcisions doivent avoir, en thorie, le consentement des deux parents. Pour ce faire, URGENCE PAPA contribue maintenir le dialogue avec lautre parent, vite le dnigrement dun parent ou rtablit le dialogue parents enfants; contribue expliquer lenfant les raisons du conflit; aide dsamorcer les conflits; soutient moralement le parent ds la tentative dexclusion. URGENCE PAPA a aussi constat que la tentative dexclusion de lun des parents par lloignement des enfants seffectue quasi systmatiquement et concrtement au travers des diffrents champs socio-ducatifs de la vie de lenfant : les crches et pouponnires, les tablissements scolaires, les centres de loisirs, cest pourquoi URGENCE PAPA veut dabord dfinir clairement sa position sur certains sujets cls de lautorit parentale et proposer un certain nombre de dispositions destines une meilleure applicabilit des textes existants et la prservation maximale des liens parents-enfants. URGENCE PAPA, tout en affirmant la place prpondrante des parents, souhaite faciliter le recours au tiers dans le cas o cette prsence serait souhaitable et bnfique au bien-tre de lenfant et au respect de lexercice conjoint de lautorit parentale. 1.1. Historique et volution. Durant des sicles, la puissance paternelle a constitu le pilier de la famille. A Rome, la puissance paternelle est la base de la famille patriarcale. Cette dernire est soumise lautorit absolue du pre qui a droit de vie ou de mort sur ses enfants qui, eux, sont dpourvus de droits. Cette conception de la famille se transforme progressivement jusqu prohiber linfanticide et la vente denfants (Vme sicle). Toutefois, cette conception romaine trouvera encore un cho sous lAncien Rgime avec les lettres de cachet qui permettent un pre de faire enfermer un enfant mineur rcalcitrant son autorit. Pour les juristes de la Rvolution, il sagit dabolir et dbranler le modle social de lAncien Rgime pour privilgier la libert individuelle. Ils tablissent le principe de la paternit civile qui donne les mmes droits aux enfants lgitimes, naturels et adoptifs. Le Code Civil de 1804 reviendra sur ces avances.

  • Charte URGENCE PAPA Lautorit parentale-la co-parentalit

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 6 de 27

    Le XIXme sicle est nettement plus favorable lenfant. Dune part les tribunaux tentent de remdier aux abus de puissance paternelle; dautre part, plusieurs lois prouvent le souci du lgislateur damliorer le sort des enfants sagissant de leur travail, de leur instruction et de la protection de leur intgrit physique. Introduite par la loi du 4 Juin 1970, lautorit parentale a fait lobjet, au cours de ces 20 dernires annes, de plusieurs rformes qui, toutes, sont alles dans le sens dune plus grande galit entre le pre et la mre maris ou non. La loi du 5 Juillet 1966, relative ladoption, substitue de manire symbolique la notion de retrait de lautorit parentale la notion de dchance. Cest la loi du 4 Juin 1970 qui a aboli dfinitivement le concept de la puissance paternelle et instaure la notion dautorit parentale. La loi du 3 Janvier 1972 rformant le droit de la filiation cre un statut unique pour lenfant lgitime et pour lenfant naturel. La loi du 5 Juillet 1974 ramne lge de la majorit de 21 18 ans, ce qui affecte significativement les prrogatives parentales. La loi du 11 Juillet 1975 rformant le divorce, pose le principe de lattribution exclusive de la garde de lenfant lun des parents. Toutefois, la Cour de Cassation admet la lgalit de la garde conjointe aprs un divorce. Cette jurisprudence traduit pour la premire fois une volont de maintenir le couple parental malgr la dchirure du couple conjugal. Plus tard, la Cour de Cassation reviendra sur cette jurisprudence. La loi du 23 Dcembre 1985 consacre lgalit des parents dans la gestion des biens de lenfant mineur en disposant que ladministration lgale est exerce conjointement par le pre et la mre lorsquils exercent en commun lautorit parentale et, dans les autres cas, sous le contrle du juge, soit par le pre, soit par la mre. La loi du 22 Juillet 1987, dite loi Malhuret, sur lexercice de lautorit parentale, entrine la jurisprudence de 1983, marque un nouveau pas dcisif en assouplissant les effets du divorce et spare la rsidence de lenfant de lexercice de lautorit parentale. La loi du 8 Janvier 1993, relative ltat civil, la famille et aux droits de lenfants, instituant le Juge aux Affaires Familiales, instaure lautorit parentale conjointe comme principe de base tant dans la famille lgitime que dans la famille naturelle. La loi du 30 Dcembre 1996, issue dune rsolution du troisime parlement des enfants, prvoit, dans lintrt de lenfant, le maintien des liens entre frres et surs dans tous les cas o lautorit parentale vient se diviser (divorce, rupture de concubinage ou de PACS, sparation, dcs des parents et ouverture dune tutelle .) et dans le cadre de mesures dassistance ducative. La loi du 13 Dcembre 2000 relative la contraception durgence, la loi du 4 Juillet 2001 relative linterruption volontaire de grossesse et la contraception et la loi du 4 Mars 2002 relative aux droits des malades et la qualit du systme de sant conduisent attnuer lautorit des parents en accordant plus de place au libre arbitre des mineurs.

  • Charte URGENCE PAPA Lautorit parentale-la co-parentalit

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 7 de 27

    Dans le sens dune plus grande galit des enfants et des parents, deux lois sont intervenues : la loi du 3 Dcembre 2001 amliore les droits du conjoint survivant et met fin aux discriminations successorales lgard des enfants adultrins. La loi du 4 Mars 2002 relative au nom de famille traduit le dclin de la prminence paternelle dans lattribution du nom de lenfant. La loi du 4 Mars 2002 relative lautorit parentale sinscrit dans le droit fil de cette volution, lun de ses objectifs tant dassurer lgalit entre tous les enfants, quelle que soit la situation matrimoniale de leurs parents. Elle sattache galement renforcer le principe de co-parentalit, dvelopp notamment lors de la rforme de 1993, selon lequel il est dans lintrt de lenfant dtre lev par ses deux parents, mme lorsque ceux-ci sont spars. Au fil des rformes et grce la loi du 4 Mars 2002, nous sommes passs de la puissance paternelle la gnralisation de la co-parentalit. 1.2. Lautorit parentale conjointe : une ncessit pour un dveloppement quilibr de

    lenfant.. Le lgislateur dans ces textes a voulu permettre au couple parental de survivre la disparition du couple conjugal. Les parents divorcent ou se sparent pas les enfants et nous sommes parents pour toujours. La dclinaison de lautorit parentale peut se faire suivant deux axes : lautorit parentale sur la personne de lenfant et lautorit parentale sur les biens de lenfant. Ce sont ces valeurs que nous allons exposer dans la suite du prsent document et prsenter les positions dURGENCE PAPA concernant lapplication qui est faite des textes existants. Nous exprimerons clairement ce que sont nos revendications pour remdier aux problmes dcoulant des sparations douloureuses dont les enfants sont les principales victimes. 2/ La reconnaissance de lenfant (paternit, filiation) La loi du 4 Mars 2002 relative lautorit parentale sest galement intresse au droit de la filiation. Quelques articles y apportent en effet de substantielles modifications. Le lgislateur scarte du schma traditionnel qui dissocie les diffrentes filiations. Dsormais, les distinctions entre les types de maternit et de paternit sont niveles. Seule importe lexistence dun couple parental, uni ou dsuni. Toutefois, un point demeure solidement ancr dans le code civil pour tre titulaire de lautorit parentale, il faut tre parent, au sens juridique du terme. Nous donnons en ANNEXE du prsent document, titre indicatif, les informations essentielles concernant la reconnaissance des enfants, la paternit et les diffrents types de filiation. URGENCE PAPA revendique une absence totale de discrimination entre les diffrentes

    filiations.

  • Charte URGENCE PAPA Lautorit parentale-la co-parentalit

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 8 de 27

    3/ Le rle du pre et de la mre Il serait plus exact aujourdhui de parler de la responsabilisation des pres dans une nouvelle vision de la famille. Force est de constater aujourdhui que la famille actuelle a chang, le modle de la famille lgitime construite autour du mariage ayant fait place une diversit de situations familiales. Pour centraliser les points de vue, et faire merger un droit commun de lautorit parentale, il convenait den regrouper les dispositions dans un chapitre commun aux filiations et non plus dparpiller les textes dans diffrents articles du Code Civil. Quelque soit le type de famille, lgitime, naturelle, adoptive, ou quelle que soit la personnalit du pre ou de la mre, lattribution de lautorit parentale ne doit pas en ptir. La nouvelle loi du 4 Mars 2002 uniformise le droit des enfants. Paralllement aux dbats consacrs lvolution du droit de la famille, URGENCE PAPA, depuis sa cration, met en question la fonction parentale, la fonction et le rle paternel face laugmentation de la dlinquance juvnile, sa prcocit, les incivilits, labsence de transmission de valeurs morales et de repres pour un grand nombre de mineurs. URGENCE PAPA rappelle sans cesse ce rle dans lducation et dans la socialisation des enfants, en particulier celui des pres, tout en regrettant corrlativement le manque de moyens daction. Sur ce point, le maintien dtroites relations entre lenfant et ses auteurs, mme aprs une sparation des poux ou des concubins, est fondamental. Si la rforme tend vers une relle galit parentale, URGENCE PAPA soutient aujourdhui que les mentalits nont pas encore suffisamment chang pour que les mesures de la nouvelle loi soient effectives et appliques.

    URGENCE PAPA soutient que si la puissance paternelle telle quelle tait conue sous lAncien Rgime est une situation extrme et insoutenable, il nest pas aujourdhui

    interdit de penser que nous sommes tombs dans lautre extrmit o la fonction et le rle paternel sont bafous.

    URGENCE PAPA croit aujourdhui quune des raisons essentielles des problmes sociaux existants sont troitement corrls ce traitement galvaud du lien parental. Cette situation est un rvlateur du dcalage entre les textes lgislatifs vots qui semblent rests ltat de voeux pieux par rapport aux pratiques judiciaires quotidiennes totalement discriminatoires. 4/ La vie de lenfant organise par la dclinaison de la Co-parentalit (sant, scolaire, loisirs, ducation, etc) Les acteurs de lautorit parentale sont gnralement le pre et la mre. Lautorit parentale tant un attribut de la paternit et de la maternit si le lien de droit a t tabli.

  • Charte URGENCE PAPA Lautorit parentale-la co-parentalit

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 9 de 27

    Cependant, les cas qui concernent URGENCE PAPA sont plus particulirement ceux des familles monoparentales o lautorit parentale est conjointe, o lenfant rside chez lun des deux parents et o les liens qui devraient perdurer dans la relation parents enfants sont altrs par le comportement de son pre ou de sa mre. Cest ce cadre quil convient de sattacher puisque ce sont ceux qui sont gnrateurs de difficults. Les modalits dexercice de lautorit parentale conjointe ne seffectue quau travers des actes quotidiens et autour de lorganisation de la vie de lenfant. Thoriquement, il sagit dimpliquer les deux parents dans tous les secteurs socio-ducatifs, dans toutes les dcisions mdicales touchant lenfant et dans tous les actes ayant un lien direct ou indirect avec ses biens et conditionnant son avenir. En ce qui concerne les dcisions importantes, lautorit parentale conjointe impose quelles soient prises en commun, en particulier concernant :

    - le changement de rsidence de l'enfant,

    - la sant,

    - l'orientation scolaire,

    - l'ducation religieuse.

    Les parents devraient s'informer mutuellement, dans le souci d'une indispensable information entre eux, sur l'organisation de la vie de l'enfant, notamment dans les domaines suivants :

    - sur la vie scolaire,

    - sportive,

    - culturelle,

    - les soins et les traitements mdicaux,

    - les loisirs,

    - les vacances. Il faut savoir que les rglements existent dans la quasi totalit des champs socio-ducatifs lorsque les deux parents exercent leur autorit parentale, savoir : Le Ministre de lEducation Nationale, quel que soit le niveau scolaire, possde les rglements permettant une implication des deux parents dans lducation de lenfant, Le Ministre de la Jeunesse et des Sports possde galement des rglements pour les Centres de Loisirs avec et sans hbergement, Le Ministre des Affaires Sociales possde ses rglements concernant les crches et pouponnires pour les enfants de moins de 3 ans, Le Ministre de la Sant possde enfin ses propres rglements relatifs aux autorisations ncessaires la pratique dactes mdicaux.

  • Charte URGENCE PAPA Lautorit parentale-la co-parentalit

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 10 de 27

    Cependant, force est de constater que tous ces rglements ne sont pas appliqus pour deux raisons principales :

    1 la premire est la mconnaissance par les agents de ces institutions de leurs propres rgles voire mme un certain dilettantisme leur gard.

    2 la seconde est labsence de rpression effective et efficiente de la part des institutions comptentes sur le parent qui bafoue les textes rglementaires et les droits de lautre parent.

    Sur ce thme, URGENCE PAPA fait deux propositions majeures :

    URGENCE PAPA demande la substitution du livret de Paternit par un Livret de Parentalit qui contiendrait lensemble des droits et devoirs de chacun des

    parents unis ou dsunis dans les diffrents champs socio-ducatifs de la vie de lenfant.

    URGENCE PAPA demande la mise en place dune Cellule Nationale de Traitement des Affaires Familiales dont une des missions serait la Rpression des Dlits

    Familiaux et qui superviserait des Cellules Ddies de Traitement des Dossiers des Affaires Familiales cres dans chaque T.G.I, sous tutelle du Ministre de la Justice.

    Quand un parent envisage de changer de domicile ou de rsidence, il doit bien sr en informer lautre. Mais si cette dcision remet en cause lorganisation de laccueil de lenfant chez lun des parents, le parent qui provoque cette rupture doit assumer son choix, que celui-ci soit volontaire ou contraint, de manire prserver les repres de lenfant, cest pourquoi :

    URGENCE PAPA demande, que soit explicitement inscrit dans le Code Civil, que la rsidence alterne de lenfant est le mode de rsidence par dfaut; que le magistrat en charge du dossier a la responsabilit des modalits de sa mise en place; que dans les cas, exceptionnels, ou ce mode de rsidence nest pas mis en place, le magistrat en expose clairement les motifs dans lordonnance rendue (le conflit entre les parents ne pouvant tre une raison valable de refus pour la mise en uvre de ce mode de rsidence).

    URGENCE PAPA demande, que soit inscrit dans le Code Civil, dans les cas, exceptionnels, o la rsidence alterne na pas pu tre mise en place, que la rsidence de lenfant soit fixe chez celui des parents qui permet la prservation des repres habituels

    de lenfant lorsque les conditions de vie pour ce dernier sont dcentes.

    URGENCE PAPA demande que les changements de domicile de lun des deux parents, impliquant une rupture avec les repres usuels de lenfant, soit traits, par les services

    judiciaires, dans des dlais acceptables, savoir dans la quinzaine, qui suit le placement du signalement du changement de domicile de lun des parents, pour que des dcisions

    rapides, mais en adquation avec ces situations, puissent tre prises. En dautres termes, que les procdures de Rfr soient de relles procdures durgence.

  • Charte URGENCE PAPA Lautorit parentale-la co-parentalit

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 11 de 27

    5/ Lenfant victime des difficults matrielles de la coparentalit. Une sparation difficile cote cher aux deux parents. Il faut minimiser les frais de justice, cela ne peut que bnficier aux enfants. En aucun cas, les problmes financiers induits par la situation en cours ne doivent tre une cause de la dtrioration de la relation entre lenfant et le parent concern. Dautre part, les nouvelles charges financires gnres par une sparation des parents doivent tre quitablement rparties. URGENCE PAPA propose les mesures ci-dessous dans les cas, exceptionnels, ou la rsidence alterne naurait pas pu tre mise en place :

    Le paiement de la contribution lentretien et lducation des enfants doit tre suspendu durant la priode des vacances scolaires dt pendant laquelle le parent qui y est soumis a la charge des enfants. Cela permettrait damliorer considrablement

    les conditions des vacances des enfants.

    Le cot de lloignement gographique entre les enfants et le parent qui na pas la rsidence habituelle doit tre assum par le parent qui a provoqu lloignement quelle

    quen soit la cause.

    LEtat doit prendre en compte le fait que le parent isol doit tre en mesure de recevoir ses enfants dans des conditions de logement convenable. Cela signifie une

    surface suffisante donc des frais supplmentaires qui pourraient tre attnus par des mesures appropries concernant laide au logement, les impts locaux (prise en compte

    des enfants mme non charge sous forme de part ou part par exemple).

    La possibilit de souscrire une assurance pension alimentaire en cas de chmage, de maladie, ou de tout autre vnement grave.

  • Charte URGENCE PAPA La Protection de lenfant

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 12 de 27

    LA PROTECTION DE LENFANT 1/ Lenfant et la maltraitance Comme il la t exprim prcdemment, URGENCE PAPA est un vecteur de prservation de la cellule familiale autant que faire se peut et subsidiairement un acteur du maintien de la relation parents - enfants lorsquun processus de sparation est avr. La maltraitance rencontre sur le terrain, au quotidien, peut revtir plusieurs aspects. Celle qui nous concerne est la maltraitance ou les mauvais traitements des enfants par ascendant ou par personne ayant autorit. Cependant, dautres formes de maltraitances existent, et, sont donnes titre indicatif en ANNEXE du prsent document. La maltraitance faite aux enfants : Ces actes rprhensibles sont perptrs dans 55 % des cas au sein de la famille et dans 25 % par le proche environnement de lenfant (ducateurs, enseignants, mdecins ). Ces crimes et dlits revtent eux mmes plusieurs aspects et sont voqus par larticle 375 du Code Civil. Il peut sagir de :

    abus sexuels (10 15 %); carence ducative; cruaut mentale; ngligences lourdes induisant des consquences sur son dveloppement physique

    et psychologique; violences strictement physiques; syndrome du bb secou;

    Un tiers des enfants maltraits se situent en bas ge (moins de cinq ans) Le phnomne a souvent t minimis et pourtant si proche de nous. Il sagit l dun devoir de solidarit nationale.

    URGENCE PAPA souhaite donc sinvestir dans la sensibilisation des Institutionnelles. Depuis septembre 1990, les enfants sont protgs par la Convention de New-York (Convention Internationale sur les Droits de lEnfant), qui cible quatre droits fondamentaux :

    Droit la survie et au dveloppement; Droit de vivre avec ses parents; Droit la protection; Droit lexpression;

  • Charte URGENCE PAPA La Protection de lenfant

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 13 de 27

    Une structure a t cre par la loi du 6 Mars 2000; il sagit du Dfenseur des Enfants. Si la mission est novatrice, la structure de travail est peu oprationnelle, sa mission est principalement de communiquer les signalements srieux (quentend-on par srieux : tout non respect de la loi est-il srieux ?? Si oui, il faut tous les traiter en tant que tels), et ses moyens sont insuffisants. Le Dcret du 6 Mai 2000, pris par Le Prsident de la Rpublique, sur rapport de la ministre de lemploi et de la solidarit, du garde des sceaux, du ministre de la justice, et de la ministre dlgue la famille et lenfance , nomme Madame Claire Brisset-Foucault, Dfenseure des enfants.

    URGENCE PAPA demande un largissement srieux du primtre de la Mission du Dfenseure des Enfants, une rvision des moyens qui lui sont affects et titre principal, que la direction des Cellules de Traitement des Dossiers aux Affaires Familiales auprs

    de chaque T.G.I soit confie au correspondant local du Dfenseure des Enfants. URGENCE PAPA souhaite tre un PARTENAIRE COMPETENT et EFFICACE dans la PREVENTION des maltraitances en tant associ la mise en place de ces cellules et

    la redfinition de la mission du Dfenseure des Enfants. 2/ Lenfant victime dun dlit En complment de la protection de lenfant exprim par le Code Civil (Art. 375) mis en uvre par le juge aux enfants, ce dernier peut tre la victime dun dlit li la non application dune dcision de justice le concernant. Ce dlit peut-tre li son droit de voir lun de ses deux parents dans le cadre du droit de visite et dhbergement mis en place par le Juge ou au non versement de la pension alimentaire verse par lun des parents. Ce dlit peut tre galement une soustraction durable la garde de lun de ses deux parents. 2.1 Lenfant empch par lun de ses deux parents. Le parent qui empche lenfant de voir son autre parent qui est en droit de le rclamer, pour un motif non lgitime, peut-tre poursuivi pour le dlit de non-reprsentation denfant en application de larticle 227-5 du Code Pnal (jusqu 1 an de prison et 15 000 euros damende). URGENCE PAPA considre que le nombre de dlits augmente car la peine nest pas assez dissuasive, et les poursuites engages par les Parquets insuffisantes.

    URGENCE PAPA demande que le Parquet cite ds la deuxime infraction lauteur devant la juridiction rpressive comptente et le doublement de la peine soit 2 ans de

    prison et 30 000 euros damende. 2.2 Lenfant priv de la pension alimentaire dun de ses deux parents. Le parent qui prive lenfant de la pension alimentaire quil doit verser pour contribuer lducation de lenfant commet le dlit dabandon de famille rprim par larticle 227-3 du Code Pnal (jusqu deux ans de prison et 30 000 euros damende).

  • Charte URGENCE PAPA La Protection de lenfant

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 14 de 27

    URGENCE PAPA considre que les poursuites engages par les Parquets sont nombreuses et aboutissent aux prononcs de peines de prisons fermes lencontre des Pres alors que lon observe beaucoup de difficults pour obtenir la rvision rapide des pensions alimentaires lorsque les situations conomiques changent pour raisons de chmage, de maladie ou de tout autre vnement grave.

    URGENCE PAPA demande que le juge des rfrs ait un dlai maximum de 1 mois pour la rvision des pensions alimentaires en cas de chmage, de maladie, ou de tout

    autre vnement grave. 2.3 Lenfant soustrait durablement la garde dun des deux parents. Est passible de deux ans de prison et de 30 000 euros damende (article 227-9 du Code Pnal), le parent qui soustrait lenfant plus de 5 jours, sans que son adresse soit connue ou bien si lenfant est emmen ltranger. Si de plus lauteur de cet enlvement a fait lobjet dun retrait total de lautorit parentale, la peine peut aller jusqu 3 ans de prison et 45 000 euros damende (article 227-10 du Code Pnal).

    URGENCE PAPA demande le changement de rsidence habituelle de lenfant ds quune soustraction de lenfant est constate alors que lautre parent peut justifier dun

    lieu de domicile connu et peut se prvaloir de moyens stables dhbergement. 3/ Lenfant et les fausses allgations Lun des procds utiliss par lun des deux parents consiste profrer des fausses allgations dabus sexuels envers lautre parent. La personne agit le plus souvent par vengeance et pour exclure lun des parents de la vie de lenfant. Cette action a pour consquence immdiate de couper lenfant de lun de ses parents et conduire le Juge aux Affaires Familiales suspendre provisoirement le droit de visite et dhbergement du parent incrimin. Il savre le plus souvent que les accusations sont fausses, mais les dgts sur le psychisme de lenfant peuvent tre considrables. Les experts mdicaux considrent que la fausse allgation dabus sexuels, notamment pendant la procdure de sparation, cre un traumatisme identique celui que causerait labus avr. Il sensuit que lun des parents et lenfant entrent dans un processus de victimisation peu favorable, pour le moins, lvolution de lenfant. Ces procdures sont de plus en plus frquemment utilises pour rompre le lien entre lenfant et lun de ses deux parents.

  • Charte URGENCE PAPA La Protection de lenfant

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 15 de 27

    Il en dcoule inluctablement la mise en danger de lenfant du fait de lun ou de lautre parent, rsultant dune fausse allgation, dun inceste ou de tout autre dlit imaginaire laissant penser que lenfant pourrait se trouver en situation de danger.

    URGENCE PAPA demande la poursuite systmatique, du parent tant lauteur de lallgation mensongre, pour dnonciation calomnieuse par les Parquets concerns du

    Ministre de la Justice. 4/ Lenfant protg par les autorits. Les autorits judiciaires protgent lenfant lorsque lun ou les parents ne peuvent le faire et lorsque lenfant est la victime dune infraction pnale. Cependant dans le cadre du traitement de la maltraitance, il existe une discrimination sexiste certaine et une mansutude inquitante lorsquil sagit de fausses allgations effectues par la mre. Le systme judiciaire dans son intgralit ainsi que les services comptents pour la prise en charge des plaintes en sont les responsables.

    URGENCE PAPA demande que ces plaintes soient saisies par des fonctionnaires spcialiss dtachs dans les Cellules de Traitement des Dossiers des Affaires Familiales auprs de chaque T.G.I. et conformment aux propositions faites par URGENCE PAPA

    concernant les sanctions appliquer.

  • Charte URGENCE PAPA Lenfant et le conflit parental

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 16 de 27

    LENFANT ET LE CONFLIT PARENTAL 1/ La mdiation et les enqutes judiciaires URGENCE PAPA nest pas une organisation contre les mres mais une association militant, pour quune parit relle soit atteinte dans la fixation du mode de rsidence des enfants et dans lexercice de lautorit parentale. Ceci dans le seul intrt des enfants. Lassociation encourage la recherche de solutions convenant toutes les parties, notamment les enfants, par le recours la mdiation pour parvenir grer la priode difficile de sparation. Mais quentend-on par mdiation familiale ?? Pour la dfinir, nous reprendrons les propos de l Association pour la Mdiation Familiale (A.P.F.M) qui a t lorigine du code de dontologie de la profession de mdiateur. La mdiation familiale, notamment en matire de sparation, est un processus de gestion des conflits dans lequel les membres de la famille demandent ou acceptent lintervention dune tierce personne, le mdiateur familial. Son rle est de les amener trouver eux-mmes les bases dun accord durable et mutuellement acceptable, tenant compte des besoins de chacun et particulirement de ceux des enfants, dans un esprit de coresponsabilit parentale. Elle aborde tous les enjeux de la dsunion, notamment relationnels, conomiques et patrimoniaux. URGENCE PAPA soutient cette dmarche et cette dfinition et sinscrit donc compltement dans les recommandations europennes. Cependant, lassociation nignore pas les limites de cette initiative essentiellement lies la volont de chacun des deux protagonistes daboutir un rsultat satisfaisant. Dans certaines situations, les magistrats demandent des mesures instructives, cest dire une enqute sociale ou/et mdico-psychologique. Ces mesures ne sinscrivent pas dans une dmarche de mdiation puisquelles sont imposes par les juges.

    URGENCE PAPA demande que, dans le cadre de la ralisation de ces mesures instructives, seul soit communiqu aux enquteurs le dispositif de lordonnance ou de

    larrt et que les motivations des magistrats, les ayant amens demander ces claircissements, ne soient pas communiques aux experts, afin de ne pas influencer les

    rapports des enquteurs. 2/ Lenfant dans un conflit avec un parent tranger La composante supplmentaire qui existe dans le cadre dun conflit conjugal entre des parents de nationalit diffrente est le risque dloignement de lenfant ltranger; cest ce que les textes juridiques appellent lloignement ou lenlvement illicite denfants.

  • Charte URGENCE PAPA Lenfant et le conflit parental

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 17 de 27

    La Convention Internationale de La Haye en date du 25 Octobre 1980, signe par un nombre significatif de pays est cense dfinir la procdure et le mode opratoire pour la restitution de lenfant enlev. Cependant, URGENCE PAPA lutte contre ce texte qui est dnu de toute efficacit et qui de plus est totalement inadapt au contexte actuel. Il est en effet prcis que lenfant enlev et rsident dans un pays signataire de cette convention doit tre retrouv dans lanne suivant sa disparition dfaut, le pays dans lequel rside lenfant peut faire valoir que lenfant sest acclimat la culture du pays et motiver trs officiellement et valablement avec cet argument la non restitution de lenfant. Compte tenu des dlais inhrents au fonctionnement de la justice, cette convention constitue une parodie de justice. URGENCE PAPA condamne tout enlvement denfants ltranger et prne un retour dans le pays dorigine le plus rapidement possible et la prise de sanction lgard des pays rcalcitrants une collaboration active pour retrouver lenfant disparu. De plus, il va sen dire que la signature des accords de Schengen rend ce texte dnu de sens puisque laccord en question stipule expressment quil nexiste plus de contrles aux frontires entre les pays appartenant la C.E.E. et que les contrles aux frontires entourant les pays de la C.E.E (frontires extra C.E.E) ne sont obligatoires quen entre dans la C.E.E. Les contrles en sortie ne sont effectus quen fonction des moyens disponibles Cest Dire Pratiquement Jamais !!! Cependant, malgr la dfinition de ce nouvel espace gographique, et les nouvelles rgles le rgissant, les magistrats franais continuent indiquer dans certaines ordonnances linterdiction pour lun des parents de quitter le territoire national sans laccord de lautre. URGENCE PAPA ne peut pas accepter cette justice dnue de sens pratique. Comme disait un magistrat un des membres de notre Conseil dAdministration : je suis charg de dire la loi mais pas de son application ... URGENCE PAPA demande donc que la France retire sa ratification de cette convention

    compte tenu de son inapplicabilit au regard des nouvelles donnes gopolitiques. Dautre part, cette convention est la porte ouverte au non retour du fait du dlai dun an fix pour rcuprer lenfant dfaut, le pays daccueil peut arguer de lacclimatation de

    ce dernier dans le pays daccueil pour ne pas restituer lenfant enlev!!!

    URGENCE PAPA demande ce quune procdure pour mesures urgentes place systmatiquement et immdiatement la rsidence habituelle de lenfant chez le parent

    victime de lenlvement.

    URGENCE PAPA revendique le droit pour le parent victime de ces agissements dutiliser tous les moyens privs sa convenance pour restituer le lien avec lenfant enlev (dtective priv, ) et ceci sans reprsailles de la part de la justice franaise.

  • Charte URGENCE PAPA Lenfant et le conflit parental

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 18 de 27

    URGENCE PAPA sinsurge contre la mesurette qui devrait tre mise en place en 2005 selon laquelle il serait uniformment reconnu que le seul Juge Comptent dans ce cas de figure serait le Juge du pays dans lequel lenfant aurait eu sa rsidence initiale. Ce nest pas en prcisant les procdures et modes opratoires que les dossiers avanceront sur le fond !!! 3/ Lenfant face aux violences parentales rsultant de la sparation Dans les cas, toujours trs douloureux, de sparations parentales conflictuelles, lenfant ne doit pas devenir comme cest encore trop souvent le cas lotage de lun ou de lautre parent.

    Cependant, force est de constater que des discriminations flagrantes existent dans le traitement juridique des violences parentales rsultant de la sparation. Il est certain quun pre qui part sans laisser dadresse avec ses enfants en toute lgalit (autorit parentale conjointe, ) va sattirer les foudres de la justice, alors quun nombre phnomnal de mres profite dune certaine inertie - voire complicit, connivence ou mansutude - de la Justice, pour empcher les enfants de voir leur pre et, cela, en toute impunit !!!

    Laction et, dans certaines circonstances, linaction - de la Justice peut tre ici particulirement lourde de consquences sur la vie des enfants"1. Il faut faire respecter le rle essentiel de chacun des parents dans les nouveaux modles socitaux, en dfendant le droit des enfants tre aims et duqus par leur pre comme par leur mre et aider la runion des parents et des enfants spars de faon injuste. Si cette difficult est toujours problmatique dans un cadre national, elle est encore accrue pour les couples binationaux2. Elle nest videmment pas seulement de nature juridique, puisquelle tient sans doute autant aux diffrences de droit qu la diversit des cultures. URGENCE PAPA veut lutter contre toutes les formes de violence et toutes les allgations mensongres dans la cellule familiale parfois largie la famille proche. URGENCE PAPA veut galement combattre toute sorte de discrimination et toute exclusion sociale ou culturelle dans les conflits familiaux.

    Pour notre association un enfant a le droit dtre lev autant par sa mre que par son pre. Il doit avoir un libre accs l'un et l'autre, dans le respect du cadre de vie de

    chacun. La plupart des conflits parentaux ont des rpercussions importantes sur lenfant. Nombre dentre eux ne voient plus leur pre en raison des violences qui existent entre les parents. Dans ce type de conflits parentaux, il existe des risques importants. L'environnement familial ou institutionnel de l'enfant "drape" et propose des modes de relations dangereuses l'enfant.

    1 Extrait du discours du Garde des Sceaux la 2me Rencontre europenne des praticiens de la justice des mineurs, Athnes le 3 mars 2003. 2 Voir paragraphe 2 : Lenfant dans un conflit avec un parent tranger

  • Charte URGENCE PAPA Lenfant et le conflit parental

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 19 de 27

    Ces situations aboutissent parfois des situations de maltraitance. Les professionnels de la Justice ou du milieu socio-ducatif doivent alors pouvoir couter lautre parent et tenter d'optimiser les chances pour l'enfant de ne pas tre la victime dun de ses parents, lorsque ces derniers sont confronts des difficults et des crises. L'enfant, les deux parents et l'environnement de l'enfant (y compris les professionnels) doivent rester en constante inter-relation. La question est de savoir comment, face aux alas de la vie, ces professionnels peuvent tre des dterminants positifs capables de trouver les aides ncessaires et de prendre les dcisions qui iront dans la direction dun bien-tre de lenfant ou, tout du moins, dun meilleur-tre de cet enfant. URGENCE PAPA ne cautionne aucune violence ni aucune maltraitance. La maltraitance physique ou psychologique, les abus sexuels, la ngligence (carence) ou encore la maltraitance institutionnelle (non-respect du rythme et des besoins de l'enfant) doivent tre combattus par tous les moyens. Le parent qui en est la cause doit tre poursuivi. 4/ Le traitement judiciaire du conflit parental S'il y a des fautes d'ordre public, des violences, elles doivent tre traites au niveau pnal ou au niveau civil sans mansutude ni complaisance. Dans la plupart des cas, nombre de "fautes" sont souvent inventes et largement amplifies pour les besoins de la cause de la sparation, et ainsi aggravent et perturbent considrablement les relations que les parents devraient pouvoir garder avec leur enfant commun. De fait, si les juges prononcent tant de "torts partags", c'est probablement parce qu'ils voient bien que les responsabilits dans la rupture sont souvent bien partages... Pour limiter le conflit parental il est ncessaire de pacifier les relations entre les parents et dattnuer les conflits loccasion des divorces ou des sparations. En fait il faut que le juge puisse grer lavant sparation et laprs sparation de faon limiter tous les conflits qui peuvent en dcouler. Des conflits inutiles et leurs graves consquences pourraient aussi tre vits en tant grs d'une autre faon par le biais dune mdiation familiale3 par exemple. 5/ Lloignement de lenfant Lloignement de lenfant par lun de ses parents est la cause majeure de la rupture des relations enfants-parents. Du fait des us et coutumes concernant la fixation de la rsidence de lenfant, force est de constater que ce sont majoritairement les mres qui sont lorigine de ces loignements. Il convient ici de rappeler que dans 80% des cas la rsidence des enfants est fixe chez la mre, que 16% des enfants issues de famille monoparentales ne voient plus leur pre et que 16% le voit moins dune fois par an (chiffres INSEE).

    3 Voir paragraphe 1/: Mdiation.

  • Charte URGENCE PAPA Lenfant et le conflit parental

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 20 de 27

    Il faut galement rapporter que la dernire promotion sortante de lEcole Nationale de la Magistrature comportait 83% de femmes. Y a-t-il un rapport de cause effet ?? Nous ne le croyons pas. Il sagit bien plus l dune rponse rsultant de la logique dun modle culturel archaque que dactes fministes caractriss. Pour lutter contre ces phnomnes dloignement et favoriser le maintien du lien de lenfant avec ses deux parents, URGENCE PAPA demande la mise en place immdiate des deux mesures ci-dessous aux institutions comptentes, savoir :

    URGENCE PAPA veut la mise en place automatique et obligatoire dune rsidence alterne, ds le plus jeune ge, partir du moment o les conditions dhbergement fiables existent et o lavenir scolaire de lenfant nest pas affect. Il est aujourdhui prouv par les scientifiques que lpanouissement de lenfant peut se faire aussi bien

    avec le pre quavec la mre partir du moment o lenfant bnficie de repres sociologiques stables (cf. les recherches de Grard NEYRAND, sociologue au CNRS).

    URGENCE PAPA veut le retrait automatique de la rsidence de lenfant pour le parent

    qui lloigne de ses repres habituels et la fixation de la rsidence chez le parent qui permet de prserver les mmes repres.

  • Charte URGENCE PAPA Annexes

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 21 de 27

    ANNEXES :

    o Informations essentielles sur les diffrents types de paternit et de filiation, Malgr luniformisation des droits des enfants, les modes dtablissement de la filiation restent distincts, ce qui ncessite den aborder les grandes lignes. De plus, ltablissement de la filiation est un pralable incontournable au traitement de lautorit parentale. La loi du 3 Janvier 1972 a t une vritable rforme en profondeur du droit de la filiation. Malgr des retouches, elle constitue toujours la base du droit. Elle dfinit trois types de filiation : lgitime, naturelle et adoptive. La loi repose sur des principes de pluralit et dgalit pour permettre aux filiations biologiques ou artificielles de coexister. Sa dfinition : la filiation est le lien biologique qui rattache lenfant mineur ou majeur ses parents et sa famille. La filiation fonde la parent qui ouvre des droits et des devoirs aux enfants ainsi qu leur pre et mre. Cependant, en droit, il ne suffit pas que lenfant soit n pour tre rattach ses pres et mres. Le lien de fait (fcondation, grossesse, accouchement) ne devient juridique que lorsquil a t constat et prouv dans les conditions fixes par la loi. Dans ce cas, lenfant a des parents juridiques et non plus seulement des gniteurs physiques. Plusieurs lments du lien parental fondent la filiation :

    Dabord le fait charnel de la procration. Etre fils ou fille de, cest tre n dun rapport fcondant entre tel homme et telle femme;

    Ensuite, la volont dassurer un enfant comme tant le sien. Etre juridiquement

    parent, cest dclarer cette volont;

    Enfin, la dimension sociologique. Accueillir lenfant, cest lui donner dans la dure un vcu affectif. En droit, cela se traduit par la notion de possession dtat.

    Ses caractristiques : le pluralisme en matire de filiation. Lorsque la filiation repose sur les liens de sang, elle est dite biologique. A loppos, lorsque la filiation ne repose pas sur des liens charnels, elle rsulte dun lien purement juridique, ladoption.

    - la filiation biologique : elle inclut la filiation lgitime et naturelle.

    La filiation biologique concerne lenfant issu de deux personnes maries au moment de sa conception ou de sa naissance. Il convient dtablir juridiquement le lien de filiation lgard de la mre de lenfant et la paternit en dcoule. La filiation lgitime tant indivisible, lenfant a, ds lors, un pre avec une mre lgitime.

  • Charte URGENCE PAPA Annexes

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 22 de 27

    Au contraire, lorsque les parents ne sont pas unis par le mariage, la filiation est naturelle, la maternit et la paternit stablissent indpendamment. Lenfant peut-tre lev au sein dun couple de concubins ou de partenaires lis par un PACS, mais il arrive galement quil vive dans une famille mono parentale.

    - la filiation artificielle : cot de ces deux filiations biologiques, il y a place pour des filiations artificielles.

    La filiation adoptive. Elle est artificielle au sens o elle est indpendante de tout lien de sang.

    Le lien purement juridique rsulte dun jugement. Deux formes dadoption coexistent. Ladoption plnire est la plus rpandue. Elle donne une nouvelle famille ladopt tout en lui faisant perdre irrvocablement les liens de droit avec sa famille dorigine. Cette adoption opre une substitution de filiation. Il en va tout autrement de ladoption simple qui permet la juxtaposition de deux liens de droit. Elle maintient lenfant dans sa famille biologique et lui ajoute une paternit ou une maternit adoptive. On parle de filiation additionnelle.

    Le cas particulier de la procration mdicalement assiste : lenfant n dans le cadre de la procration mdicalement assiste un statut particulier. Sil rsulte de la rencontre des gamtes de ses deux parents (le corps mdical est intervenu seulement pour faciliter la conception par une insmination artificielle ou une fcondation in vitro), sa filiation est purement biologique; selon le cas elle est lgitime ou naturelle.

    En revanche, si lenfant est n grce lintervention de donneurs, la filiation est partiellement artificielle (elle lest totalement dans le cas o le couple strile accueille lembryon dun couple de donneurs). Pourtant, par une fiction de la loi, lenfant sera rattach ses parents lgaux par application du droit de la filiation lgitime, sil est issu dun couple mari, et celui de la filiation naturelle, si ses parents vivent en concubinage.

    Il faut noter que celui qui, aprs avoir consenti lassistance mdicale la procration ne reconnatrait pas lenfant qui en est issu, engagerait sa responsabilit envers la mre et envers lenfant. En outre, la paternit hors mariage serait judiciairement dclare.

    URGENCE PAPA revendique une absence totale de discrimination entre les diffrentes filiations. Les preuves de la filiation. Les modes de preuve extra-judiciaire :

    Lacte de naissance : cest principalement lacte de naissance qui prouvera la lgitimit de la filiation (pour la filiation maternelle, il ne prouve lidentit quen labsence de contestation). Cest un document officiel tabli par un officier de ltat civil.

  • Charte URGENCE PAPA Annexes

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 23 de 27

    La possession dtat denfants lgitimes : si lacte de naissance nexiste pas ou nest pas conforme. La preuve pour lenfant de sa filiation pourra alors rsulter de la possession dtat denfant lgitime. Cest le fait pour un individu de se comporter comme sil tait titulaire dun tat, en loccurrence celui dun enfant lgitime. La possession dtat stablit par une runion de faits qui permet de prsumer que lenfant qui na pas de lien de filiation tabli par un acte authentique est bien celui des personnes qui llvent.

    Les principaux lments en sont :

    - le nom sous lequel lenfant est connu; - Le traitement quil reoit dans la famille par la personne qui llve et son

    comportement par rapport celle-ci; - La renomme et la rumeur publique.

    Les modes de preuve judiciaire :

    Ltablissement de la filiation, en dehors des modes de preuves extra judiciaires que sont lacte de naissance et la possession dtat, la filiation lgitime peut aussi tre tablie en justice. En premier lieu, il faut quil existe des prsomptions ou indices. En second lieu, la preuve de la filiation peut-tre rapporte par tous moyens.

    Ce type dtablissement de filiation peut-tre contest, linitiative de la mre ou linitiative du pre.

    o Les diffrents types de maltraitance.

    Il existe dautres types de maltraitance que celles faites aux enfants : A - les violences conjugales: Les autres maltraitances peuvent tre conjugales et sexprimer sous le travers daspects multiples; la plus rpandue est la violence physique, les violences sexuelles, la violence verbale, les pressions psychologiques et depuis peu le harclement moral. Ces dlits sont de plus en plus traits par les pouvoirs publics - avec des suites judiciaires. Il est important davoir lesprit quenviron une femme sur huit subit des violences conjugales et ce quels que soient son ge, sa culture, son milieu sociologique. B - La maltraitance des personnes ges : Un tiers de ces souffrances se produisent en milieu institutionnel (hpital, hospices, tablissements de soins, maisons mdicalises ) Elles soprent sous diverses formes :

    maltraitance psychologique (un quart des cas) par le biais dhumiliations, dinfantilisations );

    maltraitance financire (pillage de biens) soit un quart des affaires; maltraitance (strictement) physique (20 % des cas) administration de coups

    ou de gestes de saturation du personnel soignant ou de laide-mnager;

  • Charte URGENCE PAPA Annexes

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 24 de 27

    maltraitance par omission (15 % des dossiers) dfaut de soins, de visite des proches

    Ces maltraitances sont infliges dans trois cas sur quatre des femmes. N.B. depuis peu un numro vert est disposition des usagers dans chaque dpartement pour endiguer ces phnomnes. C - La maltraitance envers les parents : Cest un pi-phnomne qui constitue une grande souffrance pour ceux qui sont atteints par ce processus. Les pouvoirs publics semblent sintresser cette nouveaut.

    o Les consquences et recours dans le cadre dallgations mensongres. Consquence par rapport au Juge aux Affaires Familiales Si la procdure pnale nest pas jointe la procdure civile, le Juge aux Affaires Familiales pourra tout fait maintenir le droit de visite et dhbergement. Cependant lexercice du droit nest possible en pratique que si aucune procdure pnale nest en cours (dans le cas dune plainte prs le juge dinstruction aprs un classement sans suite du parquet). Consquence par rapport au juge dinstruction Lenfant peut tre entendu par le juge dinstruction. En cas de plainte auprs du doyen des juges dinstruction et constitution de partie civile, le juge va le plus souvent ordonner une expertise psychologique de lenfant qui va prolonger le temps de sparation de lenfant de lautre parent. Lautre inconvnient de taille, qui est une particularit du droit franais est que le parent accus na pas accs au dossier dinstruction. On ne peut avoir accs au dossier que si on a t mis en examen par le juge dinstruction. Le fait dtre entendu par le juge dinstruction comme simple tmoin assist ne donne pas accs au dossier. Le juge dinstruction, mme sil dcide dune mise en examen, ne peut renvoyer devant une juridiction correctionnelle quaprs le rquisitoire du procureur de la rpublique si la personne concerne est incarcre. La procdure est lgrement diffrente si la personne nest pas incarcre. Consquence par rapport au parquet Le dpt dune plainte entrane laudition de lenfant par la brigade des mineurs et le cas chant lintervention dun psychologue.

  • Charte URGENCE PAPA Annexes

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 25 de 27

    Saisir le conseil de lordre des mdecins Lorsque lon est confront la complaisance dun mdecin dans une procdure de fausses allgations, il est ncessaire de mettre le mdecin fautif devant ses responsabilits en le poursuivant devant le conseil de lordre des mdecins. Des entits disciplinaires nexistent que dans les Conseil Rgionaux. Les Conseils Dpartementaux ne sont pas quips de Commission Disciplinaires. Le conseil pourra prononcer une peine de suspension dautorisation dexercer la mdecine pendant quelques mois, voire plusieurs annes. Il faut cependant garder lesprit que ce type de juridictions est professionnel et quune solidarit corporatiste est invitable. Il est malheureusement souvent constat que ces praticiens fautifs sont mdiatiss et apparaissent dans les missions tlvises o ils sont reprs par les parents la recherche de mdecins complaisants. Lenfant protg par les autorits La protection des enfants dcoule de lordonnance du 2 fvrier 1945. Elle est dvolue principalement au juge des enfants et au procureur de la rpublique (parquet). Le signalement dun enfant en danger Toute personne qui a connaissance dune mise en danger dun enfant doit prvenir les autorits administratives (le service daide sociale lenfance du dpartement, dpendant du conseil gnral ou les services sociaux des mairies) ou les autorits judiciaires (procureur de la rpublique, commissariat, gendarmerie). Le juge des enfants Le juge des enfants intervient lorsque la sant, la scurit ou la moralit dun enfant sont en danger et lorsque les conditions de son ducation sont gravement compromises, en application de larticle 375 du code civil. Il est saisi le plus souvent par le parquet et par les parents ou lenfant lui-mme. Dans les divorces, la mise en danger de lenfant peut rsulter de la persistance du conflit entre les enfants qui compromet son dveloppement normal et son quilibre personnel. Les mesures prises par le juge des enfants Elles peuvent prendre plusieurs formes :

    Dsigner un lieu rencontre o lun des parents pourra maintenir une relation avec lenfant.

    Confier au Service Social lEnfance du dpartement (dpendant du ministre de la justice) une mission dassistance ducative dIOE ou dAEMO dune dure de 6 mois 2 ans.

  • Charte URGENCE PAPA Annexes

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 26 de 27

    LIOE (Investigation et Orientation Educative) permet de cerner lenvironnement de lenfant, sa personnalit et les consquences pour lui du conflit parental sur son dveloppement et proposer des solutions pour sortir lenfant de cette situation. Elle est mene par une assistante sociale et un pdopsychiatre. LAEMO (Assistance Educative en Milieu Ouvert) Lenfant est maintenu dans sa famille mais en contrepartie le juge lassortit dune obligation particulire de suivi de lenfant, mdical, par un ducateur ou une assistante sociale.

    Le placement Il peut tre provisoire et confi lun des parents. Il peut tre permanent. Dans ce cas lenfant est retir sa famille et plac dans un foyer. Une autre forme de placement consiste mettre lenfant en internat, il pourra alors conserver un droit de visite dhbergement de ses parents les week-ends et les vacances. Il est noter que dans les divorces le placement est trs rarement utilis par le juge des enfants pour les enfants de moins de 8 ans, compte tenu du manque dautonomie et surtout des consquences psychologiques du sentiment dabandon qui sont considres pire que le remde.

    La dcision du juge Le juge prend sa dcision en prenant en compte la parole du chacun, il est trs lcoute des propositions des parents et de lenfant. Il recherche le plus possible laccord des parents et de lenfant. Il est noter que la dcision du juge des enfants prime sur celle du juge aux affaires familiales mais en pratique cela narrive pas. Le parquet Le procureur de la rpublique prend les mesures durgence en cas de plainte ou de signalement dun enfant en danger. Le parquet poursuit lauteur dune infraction pnale dont lenfant est la victime Le juge aux affaires familiales Le Juge aux Affaires Familiales veille ce que lenfant puisse rester en relation avec ses parents, il protge lenfant contre les tentatives de lun des parents pour exclure lautre parent de la vie de lenfant. Pour cela, il dsigne un lieu rencontre o le parent exclu pourra renouer les liens avec son enfant et permettre le rtablissement effectif du droit de visite et dhbergement. Le Juge aux Affaires Familiales veille la juste application de lautorit parentale lorsque lun des parents ne peut exercer sa protection sur lenfant.

  • Charte URGENCE PAPA Annexes

    URGENCE PAPA 46 Rue Montorgueil 75 002 PARIS Site Internet : www.urgencepapa.org - : [email protected] Page 27 de 27

    o Les Partenaires et Organismes Institutionnels. URGENCE PAPA informe et travaille autant que ncessaire et autant que faire se peut avec un certain nombre de partenaires pour promouvoir ses valeurs, faire reconnatre ses revendications et dfendre au mieux ses adhrents. Les principaux sont :

    1/ Lcole des parents

    2/ Les Caisses dAllocations Familiales (CAF)

    3/ Pari-Parentalit.

    4/ Le Ministre de la Justice.

    5/ Le Ministre des Affaires Sociales et le Secrtaire dEtat en Charge de la Famille.

    6/ LAssociation Carrefours, Echanges, Rencontres et Insertion Saint Eustache (CERISE).

  • 4 Qui sommes-nous ?

    Une organisation nationale rgie par la loi du 1er Juillet 1901, cre depuis 2001 et gre par des femmes et des hommes qui ont t confronts une sparation.

    Un Conseil dAdministration de 8 personnes :

    1. Christian DESSERT Prsident fondateur, 2. Denis CLOVIS Vice prsident, 3. Franck COPPERE Trsorier, 4. Pascal PROUST Secrtaire Gnral, 5. Cline VAVON Membre, 6. Patrick BETHEGNIES Membre, 7. Patrice KASPROWICZ Membre, 8. Romain DENIZOT Membre.

    Plus de cent adhrents de toutes origines et de toutes cultures qui nous permettent davoir un recul important sur les problmes rencontrs au cours de ces priodes (75% de nos adhrents sont franciliens, 25% de la province, des DOM/TOM ou de ltranger).

    Une dizaine davocats (externes aux instances dirigeantes de lorganisation), soutiennent notre dmarche et nous aident dans notre travail, titre bnvole.

    Un psychothrapeute qui apporte le soutien et lcoute psychologique, ncessaires nos adhrents, titre bnvole.

    5 Que faisons-nous aujourdhui ?

    Laccueil de nos adhrents et non adhrents dans la cadre de nos permanences qui se tiennent tous les mardis de 19 21 heures.

    Ces permanences se situent, depuis Octobre 2002, en plein centre de PARIS, dans les locaux de lassociation CERISE, 46 Rue Montorgueil, 75 002 PARIS.

    Depuis Fvrier 2003, nous pouvons bnficier du Caf Associatif de lassociation CERISE qui donne une structure daccueil de qualit pour nos adhrents. Ce Caf, inaugur par Messieurs Yvan Delanoe et Jean Jacques Aillagon, a apport un confort daccueil essentiel nos adhrents qui se trouvent dans des situations de dtresse et de solitude.

    URGENCE PAPA Adresse Postale : 46, Rue Montorgueil, 75 002 PARIS : [email protected] http ://www.urgencepapa.org

    6 Quels sont nos objectifs ?

    Aprs avoir mis en place une base de travail stable et prenne, nos objectifs princi-paux sont :

    1. faire valoir nos revendications et propositions par tous les moyens existants. 2. mettre en place des entits rgionales ou dpartementales permettant un accueil de proximit.

    Synthse de la Charte URGENCE PAPA

    1 Pourquoi une Charte ?

    Parce que les faits nous ont montr que le systme en place dans le traitement des sparations familiales taient longs et inadaptes aux problmatiques rencontres et que les

    principales victimes taient les enfants.

    2 Ses objectifs

    Exprimer clairement les problmatiques existantes, rsultant de nos observations ethnographiques, dans le traitement des sparations familiales,

    Proposer et revendiquer la mise en place dun certain nombre de mesures et de dispositifs pour remdier aux dysfonctionnements actuels et mieux rpondre aux besoins.

    3 Notre constat en quelques mots

    Les difficults rencontres sont plurielles. Elles sont de natures diffrentes et peuvent tre classifies comme indiqu ci-dessous :

    1. socio-conomiques : les procdures conflictuelles amnent des situations de prcarit extrme qui ne sont pas considres ou alors de faon totalement dissocie de la cause initiale. 2. juridiques : la lenteur de la justice fait que toute sparation est trop longue et fastidieuse. Lencombrement et les pratiques des juridictions donnent trop souvent des rponses discriminatoires qui relvent plus de la logique du modle culturel que dune solution personnalise la situation considre. Lingalit, dans le traitement des dlits familiaux, allant de la saisie de linfraction son instruction, engendrent des sentiments de frustration qui ne font quattiser les conflits dj existants. 3. administratives : dans le cadre de mariages mixtes ou de couples stant unis ltranger et engageant un processus de sparation en France, il existe trop souvent un traitement des problmes rsultants dissocis et mal considrs (par exemple, la rgularit dune situation administrative sur le territoire national et la sparation elle-mme). La principale victime tant, sil y en a, lenfant rsultant de lunion en cours de dissolution. 4. humaines : la dtresse, la solitude, lalcoolisme ou la maladie sinstallent chez de nombreuses personnes qui vivent ces priodes difficiles, que ce soit sur un plan affectif, social ou conomique. Aujourdhui, aucune organisation existante est capable dapprhender et de traiter ces problmatiques multi dimensionnelles. Cest pourquoi, il sagit, aujourdhui, darrter de mettre en place des cellules dcoute et des observatoires, il est temps dinstaurer des organisations ayant un rel pouvoir de traitement et dactions sur des dossiers complexes.

    Malheureusement, les enfants sont les victimes innocentes, par ricochet, de tous ces maux et de ces carences socitales.

    URGENCE PAPA Adresse Postale : 46, Rue Montorgueil, 75 002 PARIS : [email protected] http ://www.urgencepapa.org

  • URGENCE PAPA Adresse Postale : 46, Rue Montorgueil, 75 002 PARIS : [email protected] http ://www.urgencepapa.org

    Nos Propositions et Revendications

    Les Nouvelles Cellules de TraAffaires Familiales (C.T.D.A

    - Les modifications des textes lgislatifs demandes Textes Civils :

    1. la mise en place de la rsidence alterne comme mode de rsidence par dfaut pour les enfants, 2. la dfinition dun dlai de traitement maximum pour les procdures de rfrs, 3. Laffectation de la rsidence de lenfant celui des parents qui prserve les repres habituels de lenfant, dans les cas, exceptionnels, o la rsi-dence alterne na pas pu tre mise en place, 4. le retrait de la rsidence de lenfant au parent ayant soustrait celui-ci plus de 5 jours, 5. Le retrait automatique de la rsidence de lenfant au parent ayant opr un loignement illicite denfant ltranger, 6. La suppression de la pension alimentaire pendant les priodes passes chez le parent non gardien dans les cas, exceptionnels, o la rsidence alterne na pas pu tre mise en place. Plus gnralement, une proratisation au temps pass des pensions alimentaires, 7. La prise en charge du cot de lloignement par celui des parents qui a provoqu cet loignement.

    Sanctions Pnales : 1. la citation comparatre automatique aprs la deuxime infraction lie lapplication de la dcision du Juge aux Affaires Familiales, 2. le doublement des peines pour les non reprsentations denfants, 3. la poursuite systmatique pour dnonciation calomnieuse du parent ayant dpos une plainte abusive dans le cadre dattouchements sexuels, de viols ou de violences conjugales.

    - Les Infrastructures, organisations et moyens ncessaires pilotes par les Correspondants du Dfenseure des Enfants auprs des T.G.I

    La mise en place de Cellules Juridiques Ddies pour le Traitement des Dossiers des Affaires Familiales,

    La mise disposition des infrastructures daccueils ncessaires,

    La mise disposition des personnels ncessaires

    - La forme juridique des C.T.D.

    - Les principales missions des C

    - La gestion des C.T.D.A.F,

    - Les moyens minimum ncessaidune C.T.D.A.F.

    entits sous tutelles du MinistrInstructions de la Cellule NationaFamiliales dpendant de la Chanc

    gestion nationale paritaire, entreArmes, des Affaires Sociales, ducoordonnes par le Dfenseur desde la Justice.

    en moyen humain :

    1. des fonctionnaires dtachs du2. des fonctionnaires dtachs du3. des fonctionnaires dtachs duTravail et de la Solidarit, 4. des magistrats ddis la prise5. des mdiateurs.

    en moyen mobilier et immobilie

    1. linfrastructure daccueil nces2. les moyens mobiliers de foncti

    la gestion des dossiers par les Ju la saisie des plaintes relatives aulapplication des dcisions des Ju la dlivrance des Actes de Justic lintervention auprs des organimesures lies lexercice conjoin

    Mesures Diverses : 1. linterdiction de communiquer aux enquteurs judiciaires (enquteurs sociaux, psychiatres, psychologues, .) les motivations des mesures instructives prises par les magistrats mais seulement le dispositif du jugement. Enfin, linterdiction de communiquer, globalement, entre les magistrats et les enquteurs, pendant la dure de lenqute, 2.la possibilit de souscrire une Assurance Pension Alimentaire en cas de chmage, maladie ou tout autre vnement grave, 3. llargissement du primtre de la mission du Dfenseure des Enfants et la rvision de ses moyens, 4. Le retrait par la France de sa ratification de la Convention de la Haye du 25 Octobre 1980, 5. La possibilit pour le parent victime dun loignement denfant ltranger dutiliser tous moyens privs sa convenance pour le rcuprer.

    URGENCE PAPA Adresse Postale : 46, Rue Montorgueil, 75 002 PARIS : [email protected] http ://www.urgencepapa.org

    aitement des Dossiers des A.F) dans chaque T.G.I Les Infrastructures Impliques dans lApplication des Dcisions de la C.T.D.A.F

    .A.F,

    C.T.D.A.F,

    ires pour la mise en place

    re de la Justice rpondant aux ale du Traitement des Affaires cellerie.

    e le ministre de lIntrieur, des u Travail et de la Solidarit mais s Enfants dpendant du Ministre

    u Ministre de lIntrieur, u Ministre des Armes, u Ministre des Affaires Sociales, du

    e en charge des dossiers familiaux,

    er :

    ssaire, ionnement ncessaires.

    uges aux Affaires Familiales, ux dlits dans le cadre de

    uges aux Affaires Familiales, ce et des convocations, ismes ne respectant pas les nt de lAutorit Parentale.

    - Les services du Ministre de lIntrieur,

    - Les services du Ministre des Armes,

    Les Parquets,

    - Les services du Ministre de la Jeunesse et des Sports,

    Les Infrastructures Concernes par lExercice Conjoint de lAutorit Parentale

    - Les services du Ministre de lEducation Nationale,

    - Les services du Ministre de la Sant, - Les services du Ministre des Affaires Sociales, du Travail et de la Solidarit.

    - Les services du Ministre de la Justice,

    - Les services du Ministre des Affaires Sociales, du Travail et de la Solidarit et le Secrtariat dEtat la famille.

    Les Commissariats.

    Les Gendarmeries.

    Les Services des Affaires Sociales et de lAide Sociale Len-fance.

    Les Cours dAppel,

    Les Juges pour enfants.