L’abb© Lionel Groulx et la crise sentinelliste .dilemme le condamne au silence pendant la crise

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of L’abb© Lionel Groulx et la crise sentinelliste .dilemme le condamne au...

  • Document gnr le 14 sep. 2018 16:18

    Mens

    Labb Lionel Groulx et la crise sentinelliste

    Damien-Claude Blanger

    Volume 1, numro 1, automne 2000

    URI : id.erudit.org/iderudit/1024437arDOI : 10.7202/1024437ar

    Aller au sommaire du numro

    diteur(s)

    Centre de recherche en civilisation canadienne-franaise

    ISSN 1492-8647 (imprim)

    1927-9299 (numrique)

    Dcouvrir la revue

    Citer cet article

    Blanger, D. (2000). Labb Lionel Groulx et la crisesentinelliste. Mens, 1(1), 736. doi:10.7202/1024437ar

    Rsum de l'article

    Prtre, historien et intellectuel nationaliste, labb LionelGroulx (1878-1967) avait une vision de la nation canadienne-franaise qui dbordait largement le cadre qubcois. Sonuvre, tant polmique quhistorique, tmoigne dune volontdinclure les Franco-Amricains dans sa conception de lanation et dappuyer leur lutte pour la survivance. Cet articleexamine la raction groulxiste face la manifestation la plusradicale de la rsistance franco-amricaine lassimilation : lacrise sentinelliste. Ltude de ce conflit rvle la structurationprofonde de lidologie groulxiste : relations intimes de lalangue et de la foi en mme temps que subordination de lapremire la seconde, la foi jouissant de la primautintellectuelle. Pour labb, la juste cause des sentinellistesnexcuse pas leur rvolte contre leur vque, mais, enAmrique, la langue franaise reste le bouclier de la foi. Cedilemme le condamne au silence pendant la crise.

    Ce document est protg par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des servicesd'rudit (y compris la reproduction) est assujettie sa politique d'utilisation que vouspouvez consulter en ligne. [https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/]

    Cet article est diffus et prserv par rudit.

    rudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif compos de lUniversitde Montral, lUniversit Laval et lUniversit du Qubec Montral. Il a pourmission la promotion et la valorisation de la recherche. www.erudit.org

    Tous droits rservs Mens, 2000

    https://id.erudit.org/iderudit/1024437arhttp://dx.doi.org/10.7202/1024437arhttps://www.erudit.org/fr/revues/mensaf/2000-v1-n1-mensaf01343/https://www.erudit.org/fr/revues/mensaf/https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/http://www.erudit.org

  • 7

    L'ABB LIONEL GROULX ET LA CRISE SENTINELLISTE1

    DAMIEN-CLAUDE BLANGER Candidat au doctorat

    Dpartement d'histoire Universit McGil

    R S U M

    Prtre, historien et intellectuel nationaliste, l'abb Iionel Groulx (1878-1967) avait une vision de la nation canacHenne-franaise qui dbordait largement le cadre qubcois. Son uvre, tant polmique qu'historique, tmoigne d'une volont d'inclure les Franco-Amricains dans sa conception de la nation et d'appuyer leur lutte pour la survivance. Cet article examine la raction groulxiste face la manifestation la plus radicale de la rsistance franco-amricaine l'assimilation : la crise sentineliste. L'tude de ce conflit rvle la structuration profonde de l'idologie groulxiste : relations intimes de la langue et de la foi en mme temps que subordination de la premire la seconde, la foi jouissant de la primaut intellectuelle. Pour l'abb, la juste cause des sentinellistes n'excuse pas leur rvolte contre leur vque, mais, en Amrique, la langue franaise reste le bouclier de la fol Ce dilemme le condamne au silence pendant la crise.

    ABSTRACT

    Priest, historian, and nationalist intellectual, Lionel Groulx (1878-1967)felt thatFrench Canada was a national entity that stretched far beyond the borders of the Province of Quebec. In his writings, FrancoAmericans, French Canadians andAcadians'wereall1 considered} membersof the same nation. As such, he frequently voiced his support for Franco American attempts to maintain their religion, language and culture within the American melting pot This article examines Lionel Groulxs reaction to the most radical manifestation of Franco-American resistance to assimilation : the Sentinelle Affair. The study of this conflict reveals eprofound structuring of Groulxs ideology : the intimate relationship between language andfaith^ but also the subordination of the former to the latter, Catholicism thus enjoying intellectual primacy over the French languag. As such, the just cause of the Sentinellistes could not excuse their revolt against their bishop. However, on the American continent, the French language remained, in his mind, the most important element in the preservation of French Canadian Catholicism. This dilemma condemned Groulx to remain silent during the Sentinelle Affair.

  • 8 Mens

    La crise sentinelliste reste l'vnement politico-religieux majeur de l'histoire franco-amricaine au XX sicle. En surface, il s'agit d'une lutte entre un groupe de paroissiens du diocse de Providence, Ri., et leur vque, Mgr William Hickey, pour le contrle des fonds parois-siaux des paroisses franco-amricaines du Rhode Island. L'vque de Providence cherchait imposer une qute dans les paroisses de son diocse pour soutenir l'enseignement secondaire catholique. Les pa-roisses incapables de remplir un quota prtabli par l'vque se ver-raient imposer une taxe ecclsiastique. Or, un bon nombre de Franco-Amricains voient en ces high schools un lieu d'anglicisation et cherchent contrer cette leve de fonds. Ils tiennent ce que les deniers franco-amricains financent des projets faisant la promotion de la survivance.

    En somme, la crise sentinelliste ne serait gure plus qu'un af-frontement local centr sur une question financire. Toutefois, cette crise, qui divise profondment la Franco-Amricanie au cours des an-nes 1920, est beaucoup plus complexe et profonde qu'elle n'y parat au premier regard, et a eu des rpercussions long terme sur l'unit de cette minorit. En ralit, la crise est une lutte opposant les militants radicaux de la survivance l'piscopat irlandais de la Nouvelle-Angle-terre, double d'un affrontement fratricide entre l'aile radicale (les sentinellistes) et l'aile modre (les antisentinellistes) de l'lite franco-amricaine. En dpit de leurs divergences, les sentinellistes et leurs ad-versaires franco-amricains ont un but commun : la survivance fran-aise en Nouvelle-Angleterre. De plus, les postulats de base de leur idologie sont similaires. Ce sont, de part et d'autre, des nationalistes traditionalistes. La grande divergence entre ces deux groupes se centre donc sur les moyens d'action qu'ils sont prts envisager pour attein-dre leur but Les radicaux n'hsitent pas, s'ils le jugent ncessaire, recourir l'affrontement avec l'piscopat irlandais de la Nouvelle-An-gleterre pour promouvoir la survivance tandis que les modrs cher-chent tailler une place pour les Franco-Amricains dans l'glise ca-tholique et la socit amricaine par le biais du compromis et de la bonne entente.

    En 1924, les radicaux se dotent d'un journal, La Sentinelle, et se lancent dans une campagne contre Mgr Hickey et leurs adversaires franco-amricains et irlandais. Un an plus tard, durant un congrs de la mutuelle l'Union Saint-Jean-Baptiste d'Amrique, Willimantic, Con-necticut, les deux camps s'affrontent lorsque les sentinellistes tentent de prendre le contrle de l'excutif de cette organisation fraternelle. Mal-gr cette tentative de coup de force, les antisentinellistes russissent conserver le contrle de la mutuelle et le mouvement sentinelliste, qui

  • L'abb Lionel Groulx et la crise sentinelliste 9

    conserve toujours la direction de l'Association canado-amricaine, en-tre dans sa phase radicale, ha Sentinelle intensifie ses attaques contre Mgr Hickey et les antisentinellistes et commence s'en prendre Mgr Guertin, vque de Manchester, N.H., pourtant le seul vque franco-amricain. Au dbut de 1927, Eiphge Daignault, chef des sentinellistes, et une soixantaine de partisans intentent des procdures judiciaires contre douze corporations paroissiales franco-amricaines et, par extension, contre Mgr Hickey, dans le but d'empcher l'vque de contrler les fonds paroissiaux des glises franco-amricaines. Les sentinellistes perdent cette cause et lancent, auprs de la population franco-amricaine du diocse, une campagne de boycottage des uvres paroissiales. La campagne fonctionne et des milliers de fidles refusent de participer aux collectes du diocse ou de payer leur banc l'glise. En 1928, la lutte atteint son paroxysme. Avec l'appui du Saint-Sige, Mgr Hickey condamne ha Sentinelle et excommunie un nombre important de chefs sentinellistes. Par la suite, une poigne d'ultras de la rsistance lancera un appel au schisme. En janvier 1929, cette rvolte poussera Henri Bourassa, qui jusque-l avait fait preuve de beaucoup de rserve dans cette crise d-licate, condamner le mouvement sentinelliste, qui avait reu d'impor-tants appuis au sein du clerg qubcois. Au dbut de 1929, les choses se calment, les sentinellistes demandent pardon leur vque et rentrent dans le rang. La crise se termine donc par le triomphe de l'aile modre sur l'aile radicale de l'lite franco-amricaine2.

    Cet article analyse la raction de l'abb Groulx face la crise sentinelliste. Intellectuel ayant toujours port beaucoup d'attention aux luttes pour la survivance des minorits franaises hors Qubec, notam-ment la rsistance au Rglement XVII en Ontario, l'abb a su mainte-nir un silence relatif durant l'agitation sentinelliste. Toutefois, ce silence est fort rvlateur. Bien qu'il n'ait pas consacr beaucoup de ses crits la crise, cette question mrite notre attention. En effet, en examinant sa vision du sentinellisme nous pouvons mieux cerner les relations qu'en-tretiennent la foi et la langue au sein du nationalisme groulxiste. Ainsi, notre tude utilisera le thme de la crise sentinelliste comme outil d'ana-lyse afin de porter un nouveau regard sur certains aspects de la pense groulx