L'inter-mission vol 8no3: «L'éducateur, un professionnel du quotidien»

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le journal I'Inter-mission de l'Hpital Rivire-des-Prairies est publi 4 fois l'an. Situ dans le nord-est de l'ile de Montral, l'Hpital Rivire-des-Prairies est un centre hospitalier de soins psychiatriques, d'enseignement et de recherche, affili l'Universit de Montral. L'Hpital offre des services spcialiss et surspcialiss en psychiatrie une clientle d'enfants et d'adolescents. Il offre galement des services surspcialiss une clientle d'enfants, d'adolescents et d'adultes prsentant des pathologies psychiatriques ou de svres problmes adaptatifs associs une dficience intellectuelle, un trouble envahissant du dveloppement ou un autre trouble neurodveloppemental complexe.

Transcript

  • ducateursensantmentale 4

    Placeauxstages 7

    formationomga 8

    unechaireenautisme 11

    bienvenuecheznous 12

    fondation 13

    Signatureduprotocoledentente

    ducEtEduM 17

    chercherlecheminquinous

    conduiteux 18

    Mlimlo 22,23et26,27

    Quandestimedesoirime

    avecgurison 24

    L'HpitalRivire-des-Prairies,

    situdanslenord-estdel'ile

    deMontral,estuncentre

    hospitalierdesoins

    psychiatriques,d'enseigne-

    mentetderecherche,affili

    l'universitdeMontral.

    L'Hpitaloffredesservices

    spcialissetsurspcialissen

    psychiatrieuneclientle

    d'enfantsetd'adolescents.

    Iloffregalementdes

    servicessurspcialissune

    clientled'enfants,

    d'adolescentsetd'adultes

    prsentantdespathologies

    psychiatriquesoude

    svresproblmesadaptatifs

    associsunedficience

    intellectuelle,untrouble

    envahissantdudveloppe-

    mentouunautretrouble

    neurodveloppemental

    complexe.

    dptlgal:

    bibliothquenationale

    duQubec

    ISSn:1705-4575

    Lesopinionsmises

    dansl'Inter-Mission

    n'engagentenrien

    leconseild'administrationde

    l'HpitalRivire-des-Prairies.

    lInter-Mission

    estpubli4foisl'anparle

    Servicedescommunications

    etdupartenariatde

    l'HpitalRivire-des-Prairies

    7070,boul.Perras

    Montral(Qubec)

    H1E1A4

    514323-7260poste2088

    www.hrdp.qc.ca

    RdActRIcEEncHEf

    JohanneGagnon

    RdActEuRS

    Stphanetrpanier

    JessicaLambert-fandal

    coLLAboRAtIonLARdActIon

    Linebellavance

    Katrinedemers

    nathalieMaltais

    RvISIonLInGuIStIQuE

    francebeaudoin

    concEPtIonGRAPHIQuE

    JohaneRoy

    IMPRESSIon

    ImprimerieHon&nadeaulte

    2

    Sommaire

  • Aprs neuf trs belles annes

    uvrercommedirecteurgnral

    auseinduneorganisationremar-

    quable, le temps est venu pour

    moidepasserlerelaiunnou-

    veau dirigeant. Si un autre trs

    beaudfiprofessionnelmattend

    ailleurs,ilnendemeurepasmoins

    quejequittelHpitalRivire-des-

    Prairies avec un pincement. Je

    laissederriremoidesquipesde

    travailqui,aufildutemps,nont

    jamaiscessdeseconsolideretde

    sarrimer au mme point dan-

    crage : le bientre des patients

    qui,sanslombredundoute,est

    intimementlilavancementdes

    connaissances.

    Jenepouvaispartirsanssaluerles

    lecteurs du journal lInter-

    Mission;cevhiculequivousfait

    dcouvrir les diffrentes facettes

    de lexpertise des gens quiu-

    vrent lHpital Rivire-des-

    Prairies. LInter-Mission compte

    prsde1200lecteurs,voilquiest

    rassurant! car plus nous serons

    nombreux nous soucier de la

    santmentale,plusgrandesera

    notre comprhension desmaux

    quilamettentenpril,pluspetit

    seralenombredetabousquilen-

    tourent!

    dans ce numro, lquipe des

    communicationsvousinvited-

    couvrirlemondedesducateurs,

    cesprofessionnelsduquotidien:

    description de leurs outils, du

    contenu des stages offerts

    lHRdPdans ledomaineetbilan

    decarrireduneemployelare-

    traite. une lecture qui aidera

    mieux comprendre le rle de

    lducateur en milieu psychia-

    triqueetpermettrasansdoute

    des jeunes la recherchedune

    orientationdecarriredesed-

    couvrirunevocation.

    quelquesjoursdemondpart,

    jesouhaitelonguevieaujournal

    lInter-Mission,jenremercielesar-

    tisanset jinvite les lecteurs lui

    demeurerfidles!

    bonnelecture!

    ditorial

    3

    johanne.gagnon.hrdp@ssss.gouv.qc.ca

    Mes salutations aux lecteurs

    de lInter-mission!

  • LHpitalRivire-des-Prairiescompteprsde200ducateurs.

    Legroupedeprofessionnelsleplusimposantdeltablissement.

    Ilsuvrentsouventdanslombredescliniciensafindeconcrtisersur

    leplancherdesvacheslesobjectifsduneinterventionconcertequils

    sontlespremiersappliquer.Rledterminant,maisparsemdece

    quelequotidienpeutinventerdembuchesetdeconfrontations

    lorsquelesintentionscliniquessefrottentlaralitduterrain.dans

    cecontexte,ilsaccomplissentdesprouesses.PierreHarveyetnathalie

    Parent,coordonnateursprofessionnelsduregroupementdes

    ducateursrespectivementauProgrammedepdopsychiatrieet

    celuidestroublesneurodveloppementauxdelHRdP,nousexposent

    lexpertisedecesspcialistesduquotidien.

    stphane trpanier

    Le feu de laction comme terrain

    dintervention

    cest principalement en dehors du

    bureaudumdecinetdescliniciens

    quelesmanifestationsduntrouble

    psychiatriquesurviennent.Lduca-

    teur,deparlaproximitquilentre-

    tientaveclaclientle,estprsentau

    moment mme o les symptmes

    sexpriment.linstantetloafait

    mal!Ilestdoncbienplacpourinter-

    venirjudicieusementlorsquelasitua-

    tion le commande, au cur de

    laction. Pierre Harvey explique le

    contextedesontravail:onnepeut

    prendrelaportionmaladedunpa-

    tientetlafairesoignerailleursparles

    experts, pendant que la personne

    elle-mmevaquesesoccupations

    comme si de rienntait.nouson

    sadressedirectementlapersonne

    aucurdesonquotidien.cestno-

    tredomaine.notrerle,cestdtre

    l,sescts,etdexpliqueraupa-

    tientetauxparents,exemplesprcis

    lappui,quetelcomportementnest

    paslesimplefaitdunenfanttannant

    oufatigu,maispluttduneprobl-

    matiquesvredesantmentale.un

    trouble anxieux ou un toc par

    exemple. Lducateur en pdopsy-

    chiatrievadoncapprendreaujeune

    grer concrtement sa maladie.

    notretravail,cestdquiperlejeune

    afinquilaitdespistesdintervention

    pourlui,safamille,soncole.

    Enquelquesorte,lducateurspcia-

    lisfaitofficedepontentrelathorie

    et lapratiquedans lescoulissesde

    lactionclinique.unpontparticuli-

    rement solide. Les ducateurs

    sadressentdabordetavanttoutau

    patientdanssaviedetouslesjours.

    cestnotrechampdecomptence,

    notre spcificit professionnelle.

    Enaccordaveclediagnosticmiset

    cequenousexprimentlesergoth-

    rapeutes,psychologues,psychiatres

    etautresprofessionnels,nousrelions

    les objectifs cliniques la ralit

    que nous observons et que nous

    connaissonsmieuxquequiconque.

    conscientdelaproblmatiquepsy-

    chiatriquedunpatient, lducateur

    4

  • laccompagneaucurdesesactivitsde

    viequotidiennesetsemploieleurdon-

    nerunsens dexpliquerPierreHarvey.

    nous donnons des outils concrets au

    jeune.cenestpasparcequilprsenteun

    trouble envahissant du dveloppement

    que ncessairement il nest pas quip

    pourgrersescrises.biensr,lorsquun

    jeunearrivelHpitalRivire-des-Prairies,

    ilestenrupturedefonctionnement.Ilne

    fonctionne plus lcole, la maison,

    danssonrseau.nullepart.Justeprendre

    unbainpeuttredevenuunemontagne.

    notrerleestdelaccompagnerdansson

    quotidien.onlaboredespistesdinter-

    ventionetonsoutientlafamilleparceque

    grerlessimplesgestesdunejourneest

    devenudifficile.notretravail,unefoisla

    situationstabilise,cestquelejeunere-

    parteavecdespistesdinterventionappli-

    cablespour son rseau. Pourquil y ait

    continuit dajouternathalieParent.

    Les yeux et les oreilles des autres

    professionnels

    onvaaussibeaucoupobserverlescom-

    portementsdujeunepourmettredeshy-

    pothses. Par exemple, quelmoment

    va-t-ilsautersacocheetdansquellecir-

    constance?cepeuttresonespacevital

    quiestheurtousonbesoindtrerassur

    quisexprime.Ilyalapossibilitdunecrise

    dadolescencequisoudainementdevient

    trsdifficilevivreavecuntroubleenva-

    hissantdudveloppement.noussommes

    en quelque sorte le prolongement des

    yeux des professionnels. cest nous au

    quotidienquiallonsobserver,quantifier,

    confronterleshypothseslaborespar

    les autres professionnels.onutilise des

    grillesdedispersionpourbienmesurerles

    faitsetonvaparfoismmejusquprovo-

    querdessituationsafindevrifierunehy-

    pothse.noussommesunebanquede

    donnespourlesautresintervenantsqui,

    responsablesdebeaucoupdedossiers,ne

    peuventvidemmenttrequotidienne-

    mentauprsdeleurclientle.onestpar-

    ticulirementaufaitdelaspectenviron-

    5

    nementalduneinterventionparexem-

    ple.Etpourainsidire,noussommesun

    peuaussileprolongementdelinterven-

    tiondescliniciens.nous sommesceux

    quivontinfirmerouconfirmerleshypo-

    thsesavancesparlesautrescliniciens

    etfournirlesinformationsquipermettent

    enpartiedtofferleursrapports prcise

    nathalieParent.

    Pourlesintervenantsimpliqusaudos-

    sier, la complicit avec lducateur est

    prcieuse,sinonindispensable.cestsou-

    ventdecettecomplicitquenaissentla

    nuanceetlaprcisionduneanalysede

    qualitralisepartirdefaitsquiautre-

    mentauraientputreignorsousous-

    estims. Le portrait de la ralit tant

    tributairedelaqualitetdelaquantit

    de ses tmoins. Lducateur est un

    maillon fortetessentieldans lachaine

    des interventions en psychiatrie de

    deuximeetdetroisimelignes.unpar-

    tenaireutilepourunequipedeplusen

    plusinterdisciplinairequisouhaiteprofiter

    desaconnaissanceintimedelaralitdu

    patientpourbrosseruntableaucomplet

    dunesituationcomplexeetproblma-

    tique.Ilestmmedefournirdesindi-

    cationsessentiellesquiservirontleschoix

    cliniques.Est-cequunjeunepourrabien

    sintgrer un camp de jour compte

    tenudesonfonctionnementengroupe?

    Lducateurconsciencieuxestgnrale-

    mentmmederpondrecetteques-

    tion partir dobservations rigou-

    reusement menes pour appuyer ses

    dires.Etsilecontextenesyprtepas,

    l