Click here to load reader

RAM Économie

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Rapport d'activité 2010

Text of RAM Économie

  • Rapport d'activitMinistre de lconomie, des Finances et de lIndustrie

  • Sommaire

    ditorial

    Faits marquants 2010

    Focus / La rforme des politiques publiques

    Chiffres cls

    Organigramme

    Budget et bilan social

    conomie

    nergie

    Recherche et enseignement suprieur

    Aide publique au dveloppement

    Engagements financiers de ltat

    Conduite et pilotage des politiques conomique et financire

    3

    4

    6

    7

    8

    9

    10

    22

    26

    28

    30

    31

    2

  • Deux ans aprs le dclenchement de la crise, lconomie franaise se porte mieux et le contexte conomique devient plus favorable. La reprise est certes progressive, mais la trajectoire suivie en 2010 est rassurante et laisse augurer une croissance plus forte, plus quilibre et cratrice demplois. En hausse de 1,5 %, la croissance est deux fois plus leve que lhypothse retenue dans le projet de loi de finances pour 2010 ; 125 000 emplois ont t crs dans le secteur marchand.Ces bons rsultats sont le reflet des rformes menes depuis le dbut de la crise au service du dveloppement de lactivit conomique et du financement de lconomie, la poursuite de la rgulation financire au G20 et la protection du consommateur. De nombreuses mesures ont t dcides et mises en uvre, quil sagisse de la rforme du crdit la consommation, de la mise en place du statut de lauto-entrepreneur, de la cration de lEIRL, de lentre en vigueur de la rforme de la taxe professionnelle, des tats gnraux de lindustrie ou de la rengociation de la convention sAssurer et Emprunter avec un Risque Aggrav de

    Sant (AERAS) pour faciliter laccs au crdit et lassurance pour les personnes malades.Les quipes du ministre ont fait preuve dun engagement sans faille au service des Franais : tous se sont mobiliss pour que vivent les valeurs du service public au service de lintrt gnral, en particulier dans sa dimension conomique et financire. Leur action a port ses fruits ; je veux leur exprimer toute ma gratitude.En 2011, la croissance saffirme, la France prside le G20 et uvre avec ses partenaires la stabilisation de la zone euro. Plus que jamais la poursuite des rformes et une gestion srieuse des finances publiques sont ncessaires pour amliorer la comptitivit de nos entreprises, renforcer encore lattractivit de notre territoire et mettre la croissance au service de lemploi.

    Christine LAGARDEMinistre de l'conomie, des Financeset de l'Industrie

    2010, cap vers la croissance

    ditorial

    Trois membres du Gouvernement collaborent avecChristine LAGARDE au ministre de lconomie, des Financeset de lIndustrie :ric BESSON, ministre charg de lIndustrie, de lnergie et de lconomie numrique ;Pierre LELLOUCHE, secrtaire dtat charg du Commerce extrieur ;Frdric LEFEBVRE, secrtaire dtat charg du Commerce,de lArtisanat, des Petites et Moyennes Entreprises,du Tourisme, des Services, des Professions libraleset de la Consommation.

    3

  • Favoriserle dveloppementconomique et la cration demplois

    1er janvierla rforme de la taxe professionnelle entre en vigueur : la taxe professionnelle qui grevait les investissements des entreprises est supprime et les collectivits territoriales bnficient de ressources plus dynamiques. Le cot de cette rforme fondamentale pour la comptitivit des entreprises est matris (7,3 milliards euros en 2010 et 4,7 milliards en rgime de croisire).

    protgerles consommateurs

    1er juilletla loi portant rforme du crdit la consommation encadre fortement le crdit renouvelable, interdit les publicits mensongres pour le crdit la consommation et amliore laccompagnement des personnes surendettes. Lentre en vigueur de cette loi le 1er novembre 2010 permet damliorer la situation des personnes surendettes.

    30 juilletun arrt encadre les taux garantis en assurance-vie afin de garantir la loyaut et lquit des pratiques commerciales des assureurs.

    Faits marquants 2010

    15 juinLe nouveau dispositif issu de la loi relative l'entrepreneur individuel responsabilit limite (EIRL) permet de distinguer les biens affects lactivit professionnelle du patrimoine personnel.

    23 juilletla loi relative aux rseaux consulaires, au commerce, l'artisanat et aux services rforme le rseau des chambres de commerce et d'industrie et de celui des chambres de mtiers et de l'artisanat tout en allgeant le poids de la fiscalit pesant sur les entreprises. Elle simplifie aussi le rgime administratif de plusieurs professions rglementes.

    7 dcembreoseo se renforce et se simplifie. Les quatre socits OSEO Financement, OSEO Garantie, OSEO Innovation et OSEO Bretagne fusionnent pour donner naissance une socit unique, dnomme OSEO.

    4

  • contrler et rgulerle secteur Financier

    9 marsChristine Lagarde installe la nouvelle autorit de contrle prudentiel (ACP) qui rsulte de la fusion de la Commission bancaire, de l'Autorit de contrle des assurances et des mutuelles (ACAM), du comit des entreprises d'assurance et du comit des tablissements de crdit et des entreprises d'investissement (CECEI). La France devient le premier pays mettre en uvre une rforme ambitieuse de son systme de contrle et de supervision du secteur financier.

    3 septembrecration de trois nouvelles autorits europennes pour renforcer le contrle et la surveillance des banques, des assurances et des marchs financiers : lAutorit bancaire europenne, lAutorit europenne des marchs financiers et lAutorit europenne des assurances et des pensions professionnelles. Cet accord est laboutissement dune initiative lance par la Prsidence franaise de lUnion europenne en 2008.

    23 octobrela loi de rgulation bancaire et financire met en uvre au niveau national les dcisions du G20 pour renforcer la rgulation, la surveillance et le contrle des acteurs et des marchs financiers. Avec cette loi, des pans entiers du secteur financier jusqualors totalement drguls sont soumis une rgulation nationale.

    garantir la stabilitFinancirede lunion europenne

    2 maiLes ministres des finances de la zone Euro dcident dun plan de soutien financier la grce dun montant de110 milliards d'euros pour les 3 prochaines annes (80 milliards pour les tats membres de la zone euro dont 16,8 pour la France et 30 pour le FMI) en contrepartie d'engagements fermes de la Grce de redresser ses finances publiques. Ce plan est valid, en France, par la deuxime loi de finances rectificative pour 2010.

    9 -10 mairunion extraordinaire du conseil ecofin et cration du Fonds europen de stabilisation financire. Dans la nuit du 9 au 10 mai, un dispositif de 500 milliards d'euros permettant de garantir la stabilit financire en Europe est adopt Bruxelles. Il repose d'une part sur une assistance financire de lUnion europenne (60 milliards) et d'autre part sur un Fond europen de stabilit financire (FESF) qui pourra apporter un financement, jusqu' 440 milliards pendant 3 ans, aux tats membres de la zone euro en difficult. Complte par des financements du FMI, l'enveloppe financire totale slve 750 milliards. La France s'engage apporter une garantie maximum de 111 milliards sans impact budgtaire.

    28 novembreLes 27 ministres des finances de l'Union europenne adoptent un plan d'aide l'irlande de 85 milliards d'euros en contrepartie d'un programme rigoureux de rformes par ce pays. Ce plan est financ ainsi : 17,5 milliards par l'tat irlandais, 22,5 milliards par le FMI, 22,5 milliards via un instrument de prts de l'ensemble de l'UE, garanti par le budget communautaire, 22,5 milliards par le FESF et des prts bilatraux du Royaume Uni, du Danemark et de la Sude. La part garantie par la France est de 5 milliards sans cot budgtaire.

    prparer lavenir

    9 fvrierAvec la loi relative l'entreprise publique la poste et aux activits postales, La Poste abandonne son statut d'tablissement public pour celui de socit anonyme capitaux publics au 1er mars 2010.

    25 fvrierLe Parlement adopte le projet de loi de finances rectificative pour 2010 qui met en uvre les priorits stratgiques dinvestissement (l'emprunt national) soit prs de 35 milliards deuros d'investissements dans quatre secteurs stratgiques : l'enseignement suprieur, la formation et la recherche, l'industrie et les PME, le dveloppement durable et le numrique.

    4 marsLe prsident de la Rpublique annonce 23 mesures lors de la clture des tats gnraux de lindustrie qui auront impliqu plus de 5 000 acteurs de lindustrie dans toute la France.

    29 septembreLe projet de loi de finances pour 2011 comprend des mesures sans prcdent de rduction du dficit budgtaire en agissant sur les niches fiscales et sur les dpenses de ltat, des mesures de soutien la recherche et linnovation, la cration dune taxe de risque systmique sur les banques et une consolidation de la rforme de la fiscalit locale.

    7 dcembrePromulgation de la loi portant nouvelle organisation du march de l'lectricit (NOME) qui a pour objectif de crer les conditions dune vritable ouverture la concurrence du march de llectricit. EDF doit revendre ses concurrents jusqu 25 % de sa production pendant 15 ans.

    5

    Pour en savoir pluswww.economie.gouv.fr/bilan2010

  • 6La rforme despolitiques publiquesconduites par le ministre en 2010

    Dans le cadre de la rvision gnrale des politiques publiques (RGPP), le ministre a donn un nouvel lan ses actions de modernisation, dans la continuit des axes stratgiques retenus : qualit de service, performance et management. Des rformes qui renforcent lefficacit de son action, tout en amliorant la qualit du service rendu aux usagers.

    La dmarche RGPP au sein du ministre sarticule autour de 5 axes : dynamiser les rseaux dappui aux entreprises,amliorer le dispositif daides aux entreprises, simplifier les dmarches administratives pour les entreprises, protgerle consommateur et garantir une concurr

Search related