Etude guildinvest

  • View
    611

  • Download
    6

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

  • 1. Prsentation du groupe GUILDINVEST 1Grecia ROMERO - Jennifer NICOLAI - Axelle AUBOU - Romain REPETTI
  • 2. Sommaire Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 2 Le groupe en chiffres Historique Dfinition des mtiers Les enseignes Les formes dentreprise du groupe Les gouvernances prsentes Les principes de la cooprative Les risques dune cooprative Les opportunits dune cooprative La cooprative a-elle perdu son me?
  • 3. Le groupe en chiffres 2750 points de vente 1350 sous enseignes 928 Millions de CA en 2011 850 adhrents opticiens 16% de part de march Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETTI 3
  • 4. Historique En 1966, quelques opticiens crent la GUILDE DES LUNETIERS DE France. Lobjectif est dtendre leurs notorits travers la publicit. Pour parer aux mutations de la distribution, ils appliquent une politique de dveloppement s'appuyant sur des actions publicitaires grands mdia, une politique d'achats fonde sur la ngociation de meilleures conditions auprs des fournisseurs et une politique de formation des hommes Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 4
  • 5. Dfinition des Mtiers 1. Loptique : Partie de la physique qui traite des lois de la lumire et des phnomnes de la vision ainsi que des phnomnes mettant en jeu des rayonnements prsentant des analogies avec la lumire (radiations infrarouges, ultraviolettes, ondes courtes, ultrasons, lectrons, etc.). Ce qui concerne la vue et, en particulier, la fabrication, le commerce des instruments d'optique (verres correcteurs, loupes, jumelles, microscopes, etc.) 2. Laudioprothse : Dispositif damplification des sons, pos sur ou dans loreille pour corriger une surdit Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 5 Source : http://www.larousse. fr/
  • 6. Les mtiers de Guildinvest N1 de loptique en France 6 millions darticles expdis en 2012 Usine de production des verres Services intgrs : centrale dachat, formation, 35 000 rfrences de verres, montures, solaires, l entilles 4 ateliers de production de verres de prescription Audioprothse dveloppement& conseil (clients et franchiseurs. Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 6
  • 7. Les enseignes (1/2) KRYS: Lenseigne premium du groupe. Nombre de magasins : 849 en 2010 Chiffre d'affaires TTC : 667 millions d'euros VISION PLUS: Se positionne sur le crneau du bien-tre et de la nature. Nombre de magasins : 349 en 2010 Chiffre d'affaires TTC : 125 millions d'euros Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 7
  • 8. Les enseignes (2/2) Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 8 Lynx Optique: Lenseigne show room des marque Nombre de magasins : 109 en 2010 Chiffre d'affaires TTC : 3,6 millions d'euros en 2012 LUNS: Enseigne Low Cost du groupe Nombre de magasins : 30 en 2011 Chiffre d'affaires TTC : 14 millions d'euros KRYS AUDITION: Nouvelle activit du groupe depuis 2011 Le groupe voit dans le secteur de laudition un relais de croissance pour ses adhrents.
  • 9. Les formes dentreprises du groupe Les enseignes du groupe doivent toutes adopter la forme juridique de socit commerciale. Lentrepreneur indpendant est libre de choisir la forme dentreprise qui lui convient (SA, SAS, SARL) La grande majorit des enseignes sont sous la forme de SARL unipersonnelle Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 9
  • 10. Gouvernances prsentes Conseil administratif - Christophe LEMESLE, PDG du groupe depuis 2011 - Jrme BORONAD, Vice prsident du groupe - Pierre GERINI, Secrtaire du Conseil dAdministration - Franck DESCHAMPS, DG enseigne Krys - Cyril LOUIS, DG enseigne Vision Plus - Christophe DAGRON, DG enseignes Lynx et Luns Rorganisation de lquipe Relation Client : avec Grgoire SPIESSER en charge du Marketing & Communication au sein de Lynx Optique et Fabiola FERRARI en charge du service Qualit. Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 10
  • 11. Gouvernances prsentes Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 11 Une vision moyen terme : Le groupe a restructur son organisation afin datteindre le 20% de part sur le march dici 2010 Chaque service est spcialiste dans son domaine, form par des professionnels qualifis qui communiquent leurs projets avec chaque service afin de visualiser la stratgie du groupe.
  • 12. Les principes de la cooprative La Cooprative par la structure de son capital, nest pas soumises aux contraintes de rendement court terme lies aux attentes dinvestisseurs financiers. Elle cre durablement de la valeur en inscrivant son action dans le temps et nest pas dlocalisable La Gouvernance de la cooprative doit en effet reflter le fondement dmocratique - un homme, une voix Elle doit prendre en compte la double qualit de ses adhrents ou socitaires qui sont utilisateurs des services et produits du groupement et mais aussi ses actionnaires. Elle doit constamment rechercher lquilibre et les synergies entre la satisfaction des besoins individuels court terme des adhrents et une vision collective moyen terme, entre le rle des lus et celui de la structure permanente, entre les organisations rgionales ou locales et les instances nationales. Elle doit faire un atout de ses caractristiques propres. La qualit de leur Gouvernance est un facteur essentiel de leur performance dans ses dimensions la fois individuelles et collectives. Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 12
  • 13. Les risques dune cooprative Risques Solidarit de tous les associs en cas de dettes de la cooprative Multiplicit de conflits car multiplicits de dcisionnaires Incapacit maintenir une cohsion suffisante entre les objectifs communs Prise de pouvoir dune minorit de membres Faiblesse des organismes de contrle Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 13
  • 14. Les opportunits dune cooprative Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 14 Opportunits Lexpansion du rseau de distribution Une visibilit importante mesure que le groupe crot Dveloppement daccords avec les centrales dachats. Crdibilit et force face aux investisseurs Longvit et gestion long terme Force et rsistance face aux crises Multiplicit des sources de financement Facilit daccs au march
  • 15. La cooprative permet aux adhrents de mutualiser leurs moyens pour dvelopper leur activit et la diriger part gale. les membres dune cooprative sont juridiquement, conomiquement et financirement indpendants et lhumain est au cur de la cooprative. Une cooprative est cre dans le but de satisfaire les besoins et les aspirations de ses adhrents A notre chelle le rgime coopratif est, lui seul, garant du respect de nos fondamentaux que sont la personne, la transparence et le dialogue social. Il est la traduction administrative d'un capitalisme humain que nous craindrions de voir dnatur par une autre forme d'exercice juridique. La cooprative a-t-elle perdu son me ? Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 15
  • 16. Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 16 Problmes des coopratives : - Conflit entre les diffrentes marques mutualistes - Difficults rpondre aux attentes et aux besoins de leurs membres - Lenvironnement conomique privilgie le court terme La cooprative a-t-elle perdu son me ?
  • 17. La cooprative a-t-elle perdu son me ? Les 7 valeurs dune cooprative : Dmocratie : Les dirigeants sont lus dmocratiquement par et parmi les membres. Tous les membres, sans discrimination, votent selon le principe : une personne, une voix. Solidarit : La cooprative et ses membres sont solidaires entre eux et envers la communaut. Responsabilit : Tous les membres, en tant quassocis ou en tant qulus, sont responsables de la cooprative. Prennit : La cooprative est un outil au service des gnrations prsentes et futures. Transparence : La cooprative a une pratique de transparence lgard de ses membres et de la communaut. Proximit : La cooprative contribue au dveloppement rgional et lancrage local. Service : La cooprative fournit des services et produits dans lintrt de lensemble de ses membres en vue de satisfaire leurs besoins conomiques et sociaux. Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 17
  • 18. Grecia ROMERO Jennifer NICOLAI Axelle AUBOU Romain REPETI 18 La franchise, la cooprative et le succursalisme sont les principaux mode de gouvernance que l'on retrouve dans le secteur de l'optique, mais ceux-ci sestompent. Les coopratives sinspirent de plus en plus des