LA PANNE - Dossier du spectacle

  • View
    231

  • Download
    7

Embed Size (px)

DESCRIPTION

LA PANNE de Friedrich Drrenmatt Mise en scne : Eve Weiss Comdien : Olivier Broda Violoncelliste : Dominique Brunier

Transcript

  • La Pannede Friedrich Drrenmatt

    Mise en scne Eve Weiss

    Jette ton Pyjama ! Production et KARAVANE Productions prsentent

  • Et dans ce monde, il ne reste plus gure que quelques rares his-

    toires encore possibles, o perce encore timidement un semblant

    de ralit humaine travers lanonyme visage de quelquun, parce

    que parfois encore la malchance, sans le vouloir, va dboucher

    dans luniversel, une justice et sa sanction se manifestent, et peut-

    tre la grce aussi, qui sait ? dans le reflet que jette, tout acciden-

    tellement, le monocle dun vieil homme sol.

    F. Drrenmatt

    La Pannede Friedrich DrrenmattMise en scne Eve Weiss

    Avec :

    Comdien Olivier Broda

    Violoncelle Dominique Brunier

    Composition musicale Dominique Brunier

    Cration Lumire Gilles Gaudet

    Scnographie et construction Cyril Turpin

    Costumes Virginie Lecoutre

    Avec laide dArcadi Ile-de-France dans le cadre des pla-teaux solidaires, des Trteaux de France Centre drama-tique national, Direction Robin Renucci, ainsi que de la Grange-Thtre de Vaugarni.LArche est agent thtral du texte reprsent. www.arche-editeur.com

  • RSuM

    Suite une panne de voiture, Alfredo Traps, reprsentant de com-merce, se trouve arrt pour la nuit dans un village inconnu. Cette m-saventure anodine le conduit passer la soire avec quatre vieillards sympathiques qui linvitent partager leur repas et leur jeu. Anciens hommes de loi la retraite, ils gaient leurs soires en rejouant des procs, historiques ou imaginaires, le plus amusant tant bien sr quand ils ont sous la main un accus tout neuf, en chair et en os. Monsieur Traps leur ferait-il lhonneur daccepter ce rle ?

    Ce roman court, classique de la littrature suisse, est un chef-duvre de

    noirceur et dhumour. Il est ici port la scne par un comdien, narrateur

    qui joue tous les personnages, et une violoncelliste.

  • NOTE DINTENTION POuR LA MISE EN SCNE

    LE ROMAN - Une histoire encore possible est le sous-titre de ce roman. En effet, alors quon pourrait

    avoir tendance croire que toutes les histoires ont dj t racontes, que rien nest nouveau sous

    le soleil, quon a tout-vu-tout-lu-tout-su et que rien ne pourra plus vraiment nous surprendre, apparat

    parfois une lueur libratrice et bienfaisante lorsquune nouvelle histoire se prsente nous de manire

    claire et percutante.

    La panne est une histoire passionnante et ludique, minemment thtrale (et thtralisable) et qui

    nous interroge sur notre part de culpabilit et dinnocence. Elle nous met face notre condition humaine,

    notre grandeur et notre petitesse.

    Friedrich Drrenmatt a crit trois versions de cette histoire : une pice radiophonique, une comdie et

    un roman court. Cest ce dernier que je veux mettre en scne car cest, mon sens, sous cette forme

    que ce rcit prend toute sa force. Cest sous cette forme que la tension dramatique est la plus prsente.

    Une partie de cette tension se trouve dans la forme mme de la narration. Je veux donc mettre en scne

    cette narration.

    LE COMDIEN - Le jeu est llment central. Cest laction, et cest la motivation de tout. Cest aussi le

    thme principal, et toutes les questions qui subsistent la fin y sont lies : o commence et o sarrte

    le jeu ? Qui joue et qui ne joue pas ? Jusquo est-on sincre dans le jeu ? Ce procs est un jeu mais

  • est-il faux pour autant ? On rejoint ici la question shakespearienne : le monde entier est-il un thtre ?

    Un seul comdien est ncessaire pour raconter cette soire, narrateur qui samusera figurer tous les

    rles. Il faudra bien sr que ce comdien soit joueur (shakespearien), quil jubile de passer dun person-

    nage lautre, de faire monter la joie du jeu et livresse, de nous faire entendre son droulement et son

    dnouement.

    Servir la narration ainsi que chaque personnage, trouver la bonne distance de jeu, tout en se laissant

    aller livresse de la soire demande de la part de ce comdien une certaine virtuosit.

    Olivier Broda a la puissance de jeu et la finesse ncessaire pour relever ce dfi. Il possde en outre la

    dimension tragique et le naturel comique indispensables pour pouvoir donner ce texte toute sa saveur.

    LA MuSIquE - Lalcool et les mets raffins sont trs prsents dans cette histoire. Ils font partie du

    rituel, ce sont les lments facilitateurs, les catalyseurs. La musique jouera le mme rle pour le spec-

    tateur : il sagit ici de transposer les plaisirs du palais en plaisirs auditifs, jusqu livresse.

    Le violoncelle, par sa sensualit, sa douceur, sa gravit et sa force me parat tout indiqu pour accom-

    pagner ce repas / rcit. Par ailleurs, il me parat important que le musicien soit une musicienne, afin

    que sa prsence puisse, si on le dsire, figurer la prsence discrte mais ncessaire de Simone, la

    gouvernante, pourvoyeuse de ces dlices.

    LA SCNOGRAPhIE - Tant par la sc-

    nographie que par la musique et la ges-

    tuelle, on fonctionnera ici plus par voca-

    tion que par reprsentation raliste. Cest

    le texte qui donne les images, lhistoire est

    raconte plus que joue (mais lacteur,

    tout comme Traps, se prend au jeu) La

    lumire, le dcor, les costumes et les ac-

    cessoires sont l pour soutenir ces voca-

    tions, aider limaginaire du spectateur et

    ne pas sy substituer. Et ainsi, lui donner la

    possibilit de savourer ce texte puissant.

    Eve Weiss

  • LAuTEuR

    Auteur, dramaturge et peintre suisse de lan-gue allemande, F. Drrenmatt a avant tout acquis une notorit internationale avec ses pices de thtre La Visite de la Vieille Dame (1956) et Les Physiciens (1962), ainsi qu travers les adaptations cinmatographiques de ses romans policiers tels que Le Juge et son Bourreau (1952) ou La Promesse (1958). Il a reu de nombreux prix au cours de sa carrire.

  • quELquES REPRES BIOGRAPhIquES (SOuRCE : CENTRE DRRENMATT NEuChATEL)

    Friedrich Drrenmatt nat le 5 janvier 1921 Konolfingen dans lEmmental (Berne) dun pre pasteur. Il passe toute sa jeunesse Berne o il tudie la littrature al-lemande et la philosophie. En 1946, il interrompt ses tudes, pouse lactrice Lotti Geissler et dcide de se consacrer lcriture. Ses trois enfants viennent au monde Ble et Glresse, au bord du lac de Bienne ; cest galement l quil obtient ses premiers succs en tant quauteur dramatique. En 1952, il sinstalle Neuchtel, dans sa maison du Pertuis-du-Sault, o il restera jusqu la fin de sa vie. Cest ici, dans le calme, que Drrenmatt ralisera son uvre monumentale. Cette vie retire ne lempche pas dentreprendre de nombreux voyages, en Suisse et ltranger, le plus souvent en relation avec les mises en scne de ses pices de thtre. Aprs la mort de sa premire femme, Drrenmatt pouse en 1984 lactrice et ralisatrice de films Charlotte Kerr. Il meurt dune crise cardiaque le 14 dcembre 1990, quelques jours avant son 70e anniversaire.

    Friedrich Drrenmatt tait connu pour sa sociabilit et sa joie de vivre ; fin connais-seur et grand amateur des vins de Bordeaux, il possdait une cave imposante. De plus, il tait un conteur aussi divertissant que fascinant, inventant sans cesse de nouvelles variantes aux histoires quil racontait. Depuis La Visite de la Vieille Dame, Friedrich Drrenmatt devient un cri-vain mondialement connu. Ses uvres ont t traduites en plus de quarante langues et ont remport plusieurs prix, notamment le Prix Georg Bchner, le Grand Prix de la fondation Suisse de Schiller et le Prix Autrichien de Lit-trature Europenne.

  • LEquIPE ARTISTIquELA METTEuSE EN SCNE EVE WEISS Aprs avoir t assistante auprs dautres metteurs en scne tels quYves Beaunesne, Jean-Luc Revol

    ou Magali Lris, elle met en scne Maman Revient Pauvre Orphelin de J.-C. Grumberg. Ce spectacle

    thtro-musical a t jou une centaine de fois et continue tourner en 2013. Depuis, avec la com-

    pagnie quelle a cre Jette ton pyjama ! Production , elle continue son travail principalement

    sur des textes contemporains pour lesquelles elle sattache trouver la forme la plus juste, tant

    avec des professionnels quavec des amateurs, selon les moyens. Ainsi, elle a mis en scne derni-

    rement : Donc de Jean-Yves Picq, Funrailles dhiver dhanokh Lvin, A la Renverse de Michel Vina-

    ver, Derniers remords avant loubli de Jean-Luc Lagarce, Le Dragon dEvgueni Schwartz, Souvenirs

    Assassins de Serge Valletti, Beaucoup de bruit pour rien de William Shakespeare, En mme temps

    si on sdit tous a, Cabaret, daprs We are lEurope de Jean-Charles Massera. Elle est galement

    comdienne.

  • LE COMDIEN OLIVIER BRODA On a pu le voir dans les mises en scnes de Jean-Luc Revol (Le Prjug vaincu de Marivaux, pour

    lequel il a obtenu le prix dinterprtation au festival dAnjou 2010, Narcisse ou lamant de lui-

    mme de J.-J. Rousseau), Benot Lambert (LAffaire de la rue de Lourcine dE. Labiche), Serge Lipszyc

    (Puzzle daprs Tchkhov), Marie-Julie de Coligny (Comment lui dire adieu de C. Slanka), Eve Weiss

    (Maman Revient Pauvre Orphelin de J.-C. Grumberg), Vincent Colin (Amrika de F. Kafka) et San-

    drine Anglade (Le Mdecin volant de Molire), ainsi que dans ses propres mises en scnes (Derniers

    Remords avant lOubli de J.-L. Lagarce et En avoir ou pas de R. de Vos). Depuis 2009, il est le direc-

    teur artistique du Thtre du Temps Pluriel.

    LA VIOLONCELLISTE ET COMPOSITRICE DOMINIquE BRuNIERImprovisatrice, compositrice, interprte virtuose, depuis plus de vingt ans aux cts de grands

    noms de la chanson (Michle Bernard, Les Ttes Raides, P.Carr, La Baronne), au sein de compa-

    gnies de danse contemporaine (Thtre du mouvement), The Footsbarn Travelling