Click here to load reader

PLANIFICATION STRATÉGIQUE ATELIER SECTORIEL PERSONNES AÎNÉES

  • View
    108

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of PLANIFICATION STRATÉGIQUE ATELIER SECTORIEL PERSONNES AÎNÉES

  • Page 1
  • PLANIFICATION STRATGIQUE ATELIER SECTORIEL PERSONNES ANES
  • Page 2
  • LES RALITS LVIS ET SES ANS: UNE RALIT ET UNE ADAPTATION DANS LACTION POUR LES PROCHAINES DCENNIES
  • Page 3
  • LES RALITS Le contexte mondial VIEILISSEMENT DE LA POPULATION: PHNOMME MONDIAL DICI 50 ANS LES 60 ANS ET PLUS DPASSERONT LES 0 15 ANS DICI 50 ANS LES 60 ANS ET PLUS DPASSERONT LES 0 15 ANS UNIVERSEL UNIVERSEL ACTUELLEMENT LES ANS SONT 600 MILLIONS ACTUELLEMENT LES ANS SONT 600 MILLIONS DANS 50 ANS LES ANS SERONT DANS 50 ANS LES ANS SERONT 2 MILLIARDS 2 MILLIARDS
  • Page 4
  • LES RALITS Le contexte mondial SOUTIEN CONOMIQUE SOUTIEN CONOMIQUE2003 9 PERSONNES ACTIVES POUR 1 PERSONNE DE 65 ANS ET PLUS 9 PERSONNES ACTIVES POUR 1 PERSONNE DE 65 ANS ET PLUS2050 4 PERSONNES ACTIVES POUR 1 PERSONNE DE 65 ANS ET PLUS 4 PERSONNES ACTIVES POUR 1 PERSONNE DE 65 ANS ET PLUS
  • Page 5
  • LES RALITS Le contexte mondial LES FEMMES ANES SONT 10 % DE LES FEMMES ANES SONT 10 % DE PLUS QUE LES HOMMES PLUS QUE LES HOMMES
  • Page 6
  • LES RALITS Le contexte qubcois Le Qubec une socit vieillissante Le Qubec une socit vieillissante De 1976 1997, la proportion des 65 ans et plus est passe de 7 % 12,4 % 2011 elle sera de 15,7 % 2030 elle sera de 25 %
  • Page 7
  • LES RALITS Le contexte qubcois Dans le cadre des consultations des dernires annes, les personnes anes dsirent maintenir leur autonomie le plus longtemps possible.
  • Page 8
  • LES RALITS Le contexte qubcois Le maintien de lautonomie des personnes anes cest Garantir du soutien domicile. Garantir du soutien domicile. Consolider les organismes qui les soutiennent. Consolider les organismes qui les soutiennent. Mettre la disposition des ans des logements adapts. Mettre la disposition des ans des logements adapts. Faciliter les dplacements par des services de transport correspondants aux besoins et aux modes de vie des ans. Faciliter les dplacements par des services de transport correspondants aux besoins et aux modes de vie des ans. Investir dans la prvention et dans laccs des services sociosanitaires. Investir dans la prvention et dans laccs des services sociosanitaires.
  • Page 9
  • LES RALITS Le contexte qubcois Le maintien de lautonomie des personnes anes cest Prvenir et enrayer la violence et la ngligence. Prvenir et enrayer la violence et la ngligence. Donner leurs proches le rpit et les congs essentiels la poursuite de leur aide. Donner leurs proches le rpit et les congs essentiels la poursuite de leur aide. Amnager des conditions de travail souples pour ceux et celles qui dsirent poursuivre leur activits professionnelles. Amnager des conditions de travail souples pour ceux et celles qui dsirent poursuivre leur activits professionnelles. Planifier la transmission de leur exprience aux gnrations plus jeunes. Planifier la transmission de leur exprience aux gnrations plus jeunes. Engager des actions pour lutter contre la pauvret et lexclusion des ans. Engager des actions pour lutter contre la pauvret et lexclusion des ans.
  • Page 10
  • LES RALITS Le contexte qubcois Les proccupations et les besoins des ans sont: La sant La sant Le soutien domicile Le soutien domicile Le loisir Le loisir La vie associative La vie associative Le logement Le logement Le transport Le transport Le travail Le travail La solidarit intergnrationnelle La solidarit intergnrationnelle La lutte contre la pauvret et lexclusion des ans La lutte contre la pauvret et lexclusion des ans
  • Page 11
  • LES RALITS Lesprance de vie et de vie active Esprance de vie Esprance de vie 19001998 Femme45 ans81,3 ans Homme45 ans75,3 ans Esprance de vie active 2003 Esprance de vie active 2003 Femme 68,1 ansHomme 65,4 ans Constats Constats Longvit en progression constante. Lesprance de vie active plafonne, voir mme diminue. Lcart desprance de vie entre les femmes et les hommes diminue en raison des modifications du mode de vie des femmes.
  • Page 12
  • LES RALITS Le contexte lvisien Portrait des ans Populationhommefemmetotal Lvis 59 550 (48,8 %) 62 445 (51,2 %) 121 995 60-64 ans Ville 2 210 2 320 4 530 Desjardins Desjardins 1 010 1 215 2 225 Chutes-de-la-Chaudire-est Chutes-de-la-Chaudire-est710715 1 425 Chutes-de-la-Chaudire-ouest Chutes-de-la-Chaudire-ouest490390880 65 ans et plus Ville 4 735 7 010 11 745 Desjardins Desjardins 2 660 4 190 6 850 Chutes-de-la-Chaudire-est Chutes-de-la-Chaudire-est 1 345 2 020 3 365 Chutes-de-la-Chaudire-ouest Chutes-de-la-Chaudire-ouest730800 1 530
  • Page 13
  • LES RALITS Le contexte lvisien Constat Constat La cohorte des 65 ans et plus est compose de : 60 % de femmes 40 % dhommes
  • Page 14
  • LES RALITS Le contexte lvisien Constat Constat Arrondissement Desjardins 58,3 % des 65 ans et plus 49,1 % des 60 64 ans
  • Page 15
  • LES RALITS Le contexte lvisien Constat ConstatQuartiersLvisSaint-RomualdCharny Nous retrouvons majoritairement les 65 ans et plus
  • Page 16
  • LES RALITS Le contexte lvisien Projections sur le vieillissement Projections sur le vieillissement2003 65 ans et plus: 9,6 % de la population 2016 2016 65 ans et plus: 17 % de la population 2021 2021 65 ans et plus: 21 % de la population
  • Page 17
  • LES RALITS Le contexte lvisien Ressources Ressources 15 Clubs de lge dOr 1 Maison des Ans 1 Comit du 3e ge Chutes-Chaudire-Desjardins 1 Association de dfense des droits AQDR 1 Table de concertation des ans Chaudire- Appalaches Appalaches 20 Associations de retraits 1 Centre daction bnvole-SERS 1 Cooprative de services Rive-Sud 2 CLSC-CHSLD Desjardins et Paul-Gilbert
  • Page 18
  • LES RALITS Le contexte lvisien Clubs dge dOr Clubs dge dOr 15 clubs 750 bnvoles 65 000 heures de bnvolat 6 300 membres 1 200 membres participants (19 %) 300 000 $ budget dopration
  • Page 19
  • PLANIFICATION STRATGIQUE PERSONNES ANES LES FORCES ET LES FAIBLESSES
  • Page 20
  • LES FORCES Prsence des ans lvisiens dans les organismes locaux, rgionaux et nationaux. Prsence des ans lvisiens dans les organismes locaux, rgionaux et nationaux. Mobilisation des ans. Mobilisation des ans. Prsence de nombreux services aux ans. Prsence de nombreux services aux ans. Accessibilit aux services offerts aux ans. Accessibilit aux services offerts aux ans. Diversit des activits de loisirs pour les ans. Diversit des activits de loisirs pour les ans.
  • Page 21
  • LES FORCES Qualit et le nombre de logements sociaux et de rsidences. Qualit et le nombre de logements sociaux et de rsidences. Services de maintien domicile. Services de maintien domicile. Prsence et laction des bnvoles ans dans lensemble des organismes communautaires. Prsence et laction des bnvoles ans dans lensemble des organismes communautaires. Reconnaissance par la Ville de Lvis de limportance et de lapport des ans dans de dveloppement social, culturel et conomique de la communaut lvisienne. Reconnaissance par la Ville de Lvis de limportance et de lapport des ans dans de dveloppement social, culturel et conomique de la communaut lvisienne.
  • Page 22
  • LES FAIBLESSES Manque de ressources humaines, financires et physiques au soutien des organismes ans. Manque de ressources humaines, financires et physiques au soutien des organismes ans. Sous-financement des organismes ans. Sous-financement des organismes ans. Manque de locaux adapts aux besoins physiques des ans. Manque de locaux adapts aux besoins physiques des ans. Difficult dadapter les services de transport en commun aux modes de vie des ans. Difficult dadapter les services de transport en commun aux modes de vie des ans.
  • Page 23
  • LES FAIBLESSES Ressources pour effectuer laccompagnement transport ne suffisent plus rpondre la demande. Ressources pour effectuer laccompagnement transport ne suffisent plus rpondre la demande. Image ngative du vieillissement de la population. Image ngative du vieillissement de la population. Difficult de recruter des jeunes retraits dans les organismes ans. Difficult de recruter des jeunes retraits dans les organismes ans. Difficult de remettre en place le programme PAIR . Difficult de remettre en place le programme PAIR .
  • Page 24
  • LES FAIBLESSES Essoufflement des bnvoles face une demande de plus en plus grande des besoins et des nouvelles ralits, donc un grand besoin dune relve. Essoufflement des bnvoles face une demande de plus en plus grande des besoins et des nouvelles ralits, donc un grand besoin dune relve. Appauvrissement surtout des femmes anes provoque lisolement et lexclusion. Appauvrissement surtout des femmes anes provoque lisolement et lexclusion. Les gouvernements voient le bnvolat et les organismes communautaires comme une solution des coupures budgtaires dans un contexte dune croissance de la demande de services pour les ans. Les gouvernements voient le bnvolat et les organismes communautaires comme une solution des coupures budgtaires dans un contexte dune croissance de la demande de services pour les ans.
  • Page 25
  • PLANIFICATION STRATGIQUE PERSONNES ANES LES OCCASIONS SAISIR ET LES DIFFICULTS
  • Page 26
  • LES OCCASIONS SAISIR ET LES DIFFICULTS Sant SantDifficults Cots des mdicaments. Services domicile. Abus auprs des ans, anes Abus auprs des ans, anes Occasion saisir Rendre disponibles des ressources de la scurit municipale aux organismes qui luttent contre les abus et la violence fait