Tableau de Ouf

  • View
    519

  • Download
    2

Embed Size (px)

Transcript

Sance 2 TD Droit administratif : La suprmatie de la Constitution et intgration des conventions internationales

Thme

ArrtCcass PAULIN 1833

Porte JPLe JA refuse de contrler la constitutionnalit de la loi Le JA refuse de contrler la constitutionnalit de la loi Le CC admet que les dispositions dune loi dj promulgue qui mconnaissent une rgle constitutionnelle peuvent tre reconnues comme implicitement abroges (en ralit elles sont cartes par les juges) Abrogation implicite de la loi antrieure du fait de lincompatibilit avec une lgislation nouvelle (constitutionnelle ?)= contournement de lcran lgislatif Le JA ne peut pas contrler constitutionnalit de lacte A : La loi fait cran Le JA accepte e lever lcran lgislatif : une habilitation est donne au pourvoir rglementaire, cest lcran transparent. Le CE vrifie que lacte A nest pas contraire a

CE ARRIGHI 1936

Contrle de constitutionnalit des lois

CC, arrt du 15 mars 1999 CALEDONIE

CE, 16 dcembre 2005 ministre des affaires sociales et syndicat national des huissiers de justice, CE du 12 janvier 2001 association France nature environnement Si lacte Adm est pris en vertu dune loi

Contrle de constitutionnalit Acte A par rapport la C

Acte A pris en vertu dune loi : la loi mise en cause a renvoy a un acte A sans avoir dtermin au pralable le contenu de cet A administratif CE, arrt du 17 mai 1991

QUINTIN Si lacte Adm nest pas pris en vertu dune loi CE EKY 1960, KONE, KHEROUA

un principe constitutionnel Le JA peut contrler la constitutionnalit de lacte A. Sil est considr inC, le CE censure cet acte A.

Si acte A ne reprend pas les dispositions dune loi CE KIRKWOOD 1952 Contrle de conventionalit acte A par rapport une Convention internationale Si lacte A est pris en vertu dune loi CE, syndicat gnral des fabricants de semoule 1968 Acte A pris en application dune loi antrieure au traitCE, Dame Veuve 1972 EX : loi en 1960, dcret en 1965 et 1963 convention internationale

Abandon de la thorie de la loi cran , le JA peut annuler lacte administratif Le JA refuse de contrler la conventionalit des lois, la loi fait cran

Le JA accepte de contrler la conventionalit des lois ANTERIEURES au trait, on fait primer la convention internationale car elle est moins ancienne que la loi, le dcret est cart Refus de contrler la conventionalit dune loi La Ccass accepte ce contrle Le JA accepte de contrler la conventionalit dune loi postrieure un trait, la loi ne fait plus cran= suprmatie du trait (si acte A nest pas en adquation avec la convention internationale il est cart)

Conseil constitutionnel IVG 1975 CCass Arrt Jacque Vabre 1975 Acte A pris en application dune loi POSTERIEURE un trait CE, Arrt NICOLO 1989

Contrle de conventionalit dune loi par rapport a une convention

internationale

CE, Arrt Deprez et Baillard 5 janvier 2005

CJCE, 15 juillet 1964 COSTA CONTRE ENEL, VAN GEND et LOOS/ 9 mars 1978 SIMMENTHAL

Affirmation de larrt Nicolo, le CE accepte de trait la conventionalit des lois par rapport aux conventions internationales cest le rle qui lui incombe Primaut du droit communautaire, les juridictions nationales doivent appliquer le droit communautaire

CE, Arrt dame Karako 1926 CE, Arrt Sieur Chauvineau 1967 CE, 18 dcembre 1998 SARL du parc dactivit de Blotzheim

Refus de contrler les conditions de forme de ratification dun acte gouvernemental Le CE accepte de contrler lexistence dune ratification Le CE se reconnat comptent pour vrifier les conditions de ratification ou dapprobation de lengagement international

Contrle des conditions de forme de validit dun trait ou accord international= contrle de la rgularit de la procdure

Contrle des exigences de fond de validit dun trait ou accord international :

Question prjudicielle au ministre des affaires trangres (principe de ladministrateur juge)

Le JA sursoit statuer et envoie une question prjudicielle au ministre des affaires trangres sur linterprtation des traits.

linterprtation des traits

CE, Arrt GISTI de 1990

Pour la premire fois, le CE dcide de ne plus surseoir statuer et dcide lui-mme de linterprtation des traits= fin du renvoi prjudiciel

CE, arrt REKHOU 1981

Le JA nest pas comptent pour juger la condition de rciprocit, seul le ministre des AE peut le faire La France refuse toujours ce contrle mais elle est condamne par la CEDH

Contrle des exigences de fond de validit dun trait ou accord international : la rciprocit

CE, arrt Chevrol contre France 13 fvrier 2003, CE, arrt chevrol 11 fvrier 2004

CE, Arrt CherietBenseghir 9 juillet 2011

Le CE accepte de statuer sur les questions de rciprocit

CE, arrt Sarran et Levacher 30 octobre 1998

Norme suprieure : Constitution ou convention internationale ? CE, SNIP 3 dcembre 2001 Ccass, Arrt Fraisse 2 juin 2000

Le CE a exerc a la fois un contrle de constitutionnalit et de conventionalit. Larticle 55 de la C donne une suprmatie aux traits internationaux, mais celle-ci ne sapplique pas aux dispositions constitutionnelles en droit interne. Raffirmation de la primaut de la Constitution sur les traits La Ccass saligne avec le CE, en droit interne suprmatie de la Constitution sur les traits.

Bloc de constitutionnalit

CE, Socit EKY 12 fvrier 1960

Confirmation du CE comme quoi le prambule a une valeur constitutionnelle Le CE reconnat lexistence dune coutume internationale mais se refuse a la faire prvaloir sur la loi Le CE reconnat lexistence des PDG international mais il sinterdit de les faire prvaloir sur les lois Ltat est responsable mais cette responsabilit ne peut pas sengager sur les fondements du code civil, le DA est autonome par rapport au droit civil Le CE estime quil est comptent et na plus quune comptence dattribution. Il est comptent pour tous les litiges Adm et non pas seulement ceux dlimits par la loi de 1872 La loi du 24 mai 1872 relative la justice dlgue a confre au CE une indpendance qui stend la juridiction A. Il sagit de pouvoir demander au juge A dannuler la dcision dune autorit publique

Coutume internationale vs droit interne

CE 6 juin 1997 AQUARONE

PGD international vs droit interne

CE 23 octobre 1987 socit Nechfolger/ CE 28 juillet 2000 PAULIN

CE, Arrt BLANCO 1873

Lgitimation de lexistence du DACE, Arrt CADOT 1889

CC, dcision du 22 juillet 1980 dite lois de validation

Le recours pour excs CE, Arrt Dame de pouvoir Lamotte 17 fvrier 1950

REMARQUES : 1) Suite larrt Nicolo : Accepte-t-il de contrler la conventionnalit de lacte A et donc galement de la loi si lacte A est pris en vertu dune loi ? OUI

CCL : le trait ratifi est-il suprieur la loi ? OUI CCL2 : si lActe administratif nest pas en adquation avec la convention internationale, est-il cart, abrog ou annul ? La loi est carte et l'acte annul 2) Suite a lcran transparent : CE, QUINTIN (loi d'habilitation) Que se passe-t-il si les dispositions rglementaires sont contraires un principe constitutionnel ? Sont-elles cartes, annules ou abroges ? Elles sont annules 3) CC, Caldonie/ CE, France nature et environnement Quelle est la diffrence entre le contrle de constitutionnalit exerc par le CC et ce contournement lgislatif qui permet au CE dexercer un contrle de constitutionnalit.

TD SEANCE 3 : LE CE ET LA QPCRAPPEL: La rvision constitutionnelle de juillet 2008 instaure la loi organique du 10 dcembre 2009 entre en vigueur le 1 mars 2010. Dans le cadre d'un contrle a priori, TOUTE la loi est dfre au CC Sur le caractre srieux dune QPC : le CC demande que certaines exigences soient remplies : il faut citer prcisment la disposition lgislative en cause et citer prcisment la disposition constitutionnelle quelle est cense violer. Droits et liberts que la Constitution garantit : - Texte de la constitution

-

Prambule de 1946 DDHC de 1789 Charte de lenvironnement de 2004 PFRLR, principes fondamentaux reconnus par les lois de la Rpublique dgags par le CC (exemple : Principe rpublicain une dcision de 1980 du CC pose un certain nombre de critres).

Dans les droits et liberts que la Constitution garantit, en voici Liste nonexhaustive : - Principe de dignit - Egalit - Libert dexpression - Droit pour un handicap davoir des moyens de subsistance - Principe dindpendance des enseignants chercheurs Voici une liste non-exhaustive des droits et liberts REFUSES: - Exigence constitutionnelle de transposition des directives - Pp de consentement de limpt - Certains OVC (objectif a valeur constitutionnel) comme le principe de bonne administration de la justice Question sur la priorit de la QPC (rappel scandale de la Ccass avec sa question relou du 16 avril 2010 a la CJUE) : La loi organique (qui est obligatoirement soumis au contrle constitutionnel avant son entre en vigueur) dit que quand on soulve la fois un moyen d'inconstitutionnalit et d'inconventionalit, la QPC EST PRIORITAIRE. Cependant, le CC dit que c'est purement procdural et en fin de compte la QPC n'est pas vraiment prioritaire car le juge peut prendre des mesures conservatoires.Entre la QPC et le contrle de conventionalit pour le justiciable : Si un justiciable se satisfait de la non application de la loi il lui suffit dinvoquer le moyen qui ai trait le plus rapidement. Dun point de vue pratique pour les justiciables il leur ai possible de choisir entre la Question Prioritaire de Constitutionnalit mais aussi des questions de conventionalit. Pour la QPC la loi sera abroge et pour le contrle de conventionalit elle sera carte.

Thme

Lobjet de la QPC

Arrt Porte JP CE, Arrt VIRASSAMI La QPC est une demande 16 avril 2010 de contrle de constitutionnalit sur une disposition lgislative portant atteinte aux droits et liberts garantis par la C et non une interpr