Strategie pluriannuelle finances publiques maj ref12

  • View
    864

  • Download
    5

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Stratgie pluriannuelle de finances publiquesMise jour du rapport conomique, social et financierPLF 2012

Transcript

  • 1. STRATGIE PLURIANNUELLEDE FINANCES PUBLIQUES Mise jour du rapport conomique, social et financier

2. 2 3. La stratgie de finances publiques du Gouvernement est guidepar trois objectifs : 1. Rduire le dficit public 4,5 % en 2012 et 3,0 % en 2013, et ramener les financespubliques lquilibre en 2016. 2. Inflchir puis faire dcrotre rapidement lendettement public qui constitue unfrein la croissance de lconomie franaise et augmente la dpendance du paysenvers les marchs financiers. 3. Prserver lemploi, la comptitivit de lconomie franaise et la justice sociale enfaisant partager par tous et de manire quitable leffort ncessaire de consolidation denos finances publiques.Pour atteindre ces objectifs, la dmarche retenue repose sur trois principes : - la ractivit du Gouvernement : le respect dobjectifs intangibles de finances publiques conduit le Gouvernement ragir ds que ncessaire aux inflexions de la croissance. Ceci conduit ce que les prises de dcision du 24 aot et du 7 novembre soient menes avec efficacit et ce que le Parlement puisse adopter les mesures qui lui sont proposes le plus rapidement possible. Pour ce faire sont en particulier utiliss lensemble des moyens ouverts par les textes lgislatifs financiers (collectifs, PLF, PLFSS). Ainsi le pilotage des finances publiques est aujourdhui plus dynamique ; - une stratgie pluriannuelle conduite par le Gouvernement de retour lquilibre des comptes, en mettant en uvre ds aujourdhui des mesures structurelles rendement immdiat et croissant qui scurisent les objectifs de moyen terme, en pesant au minimum sur la croissance et lemploi ; - la priorit donne la rduction des dpenses dans notre effort de redressement, compte tenu du haut niveau des prlvements obligatoires et des dpenses publiques atteint dans notre pays avec la crise de 2008 - 2009 qui a durablement dprci le niveau de lactivit et donc augment le niveau structurel des dpenses.Globalement, leffort de redressement qui rsulte de la loi de programmation des financespubliques 2011- 2014 et des mesures annonces le 24 aot, puis le 7 novembre dernier,slve 115 Md horizon 2016, dont prs des deux tiers en dpense.Face la dgradation des perspectives conomiques mondiales survenue durant lt 2011, leGouvernement a pris, ds le 24 aot, des mesures supplmentaires dont leffet immdiatatteint 11 Md sur 2011- 2012.Suite la nouvelle rvision de la croissance pour 2012, le plan annonc le 7 novembredernier porte sur 17,4 Md de mesures supplmentaires dici 2016, dont 7 Md ds2012. Plus de la moiti de ces mesures porteront sur la dpense publique.Le rythme de progression des dpenses, de + 0,8 % en volume en 2012 puis de + 0,4 %en moyenne dici 2016, sera ainsi infrieur de plus de moiti au rythme observ sur lesdernires dcennies. Le niveau de dpenses publiques stablira ainsi 52,8 % du PIB en2016 contre 56,2 % aujourdhui.Les mesures annonces permettent de respecter la trajectoire de dficit sur laquelle la Francesest engage jusquau retour lquilibre des comptes en 2016 en dpit de la rvision labaisse des perspectives conomiques. 3 4. Ces mesures ont t labores dans le but de prserver les priorits du Gouvernement enmatire demploi, de comptitivit et de justice sociale. Elles ne remettent en cause ni lesmesures favorables la croissance (investissements davenir, rforme de la taxeprofessionnelle) ni les mesures favorables aux plus dmunis (notamment hausses delallocation adultes handicaps et du minimum vieillesse) mises en uvre par laGouvernement depuis 2007.Mise en uvre des mesures annonces le 24 aot et le 7 novembre Les mesures annonces le 7 novembre seront mises en uvre dici la fin de lanne. Celles annonces le 24 aot sont dores et dj soit votes, soit traduites dans le PLF et le PLFSS pour 2012. La totalit des mesures du plan de redressement prsent seront ainsi effectives au 1er janvier 2012. Les mesures annonces le 24 aot ont toutes t intgres la deuxime loi de finances rectificative du 19 septembre 2011 (mesures fiscales ayant un impact en 2011, sur ltat ou la Scurit sociale), au PLF 2012 (rduction des dpenses de ltat de 1 Md, diverses mesures fiscales, intgres par amendement) ou au PLFSS 2012 (autres mesures relatives aux recettes de la Scurit sociale, par amendement galement). Les mesures annonces le 7 novembre portant sur ltat sont rparties entre le PLF 2012 et le quatrime PLFR pour 2011 : - le PLF 2012 est amend pour intgrer la rduction supplmentaire des dpenses de ltat de 0,5 Md, ainsi que la limitation de la revalorisation des aides au logement 1%; - les mesures fiscales du plan de redressement du 7 novembre ayant un impact sur 2012 figurent dans le projet de loi de finances rectificative 2011 de fin de gestion, adopt en Conseil des ministres le 16 novembre (dsindexation du barme de lIR, majoration de lIS des grandes entreprises jusquen 2013, prlvement forfaitaire libratoire port 24 % sur les dividendes et les intrts, augmentation du taux de TVA rduit de 5,5 % 7 %, hors produits de premire ncessit) ; les estimations de recettes du PLF 2012 intgreront ces dispositions par coordination ; - les suppressions ou amnagements de niches fiscales (suppression du dispositif Scellier en 2013, recentrage du PTZ sur le neuf, rduction du crdit dimpt dveloppement durable, rabot supplmentaire sur les niches fiscales et sociales) qui ont un effet sur les recettes de ltat compter de 2013 ont t intgres par amendement au projet de loi de finances pour 2012 ; Les mesures du 7 novembre portant sur la Scurit sociale sont intgres par amendement au projet de loi de financement de la Scurit sociale pour 2012 : progression de lOndam limite 2,5 %, conomies sur les dpenses de gestion des caisses de Scurit sociale et les fonds de protection sociale en 2012, acclration de la rforme des retraites, revalorisation des prestations familiales limite 1 %.4 5. Premire partie :Finances PubliquesI. Le plan de retour lquilibre 2011 - 2016Le tableau ci-dessous rcapitule la trajectoire pluriannuelle densemble des efforts deredressement des comptes publics, en dpenses comme en recettes. Il consolide :-la trajectoire pluriannuelle defforts de la loi de programmation pluriannuelle des finances publiques 2011-2014 du 28 dcembre 2010 (LPFP) confirme par le programme de stabilit prsent au printemps 2011 ;-et les mesures de redressement complmentaires annonces le 24 aot et le 7 novembre1.Dette 2011 20122013201420152016vite en2016MESURES EN DEPENSE (en Md)Etat hors retraites6,912,317,724 3036 128dont conomies sur la masse salariale1,3 2,9 4,668 9 32dont fonctionnement et interventions de lEtat et de ses oprateurs et 5,69,4 13,118 222796transferts aux collectivits localesASSO hors retraites2,66,2 9,4 13 161966dont conomies sur le champ de lONDAM (et, en 2012, sur fonds de 2,65,9 9,0 12 161964protection sociale et gestion des caisse de scurit sociale)dont sous-indexation en 2012 des prestations famille et logement0,3 0,4 0,4 0,4 0,42Rforme des retraites1,54,8 6,981116 49Collectivits locales 0,20,6 0,9 1 2 26Total mesures en dpense (hors conomie sur charge de la dette)11,2 23,935,0465874248Dont mesures antrieures au 24/0811,0 21,130,3395064215Dont mesures du 24/081,0 1,0 1 1 1 5Dont mesures du 7/11 0,2 1,8 3,7 6 7 9 28Partage dans leffort de consolidation (hors charge 49%46% 52% 57% 61% 64% 57%de la dette) :MESURES EN RECETTES (en Md) 0Mesures documentes avant les annonces du 24/0810,4 12,412,412 121273Mesures annonces le 24/08 1,010,09,5 98846Nouvelles mesures en recettes le 7/11 5,2 7,9 78837Mesures programmes dans la LPFP3,0 69 1230Total mesures en recettes11,4 27,632,835 3841 185Partage dans leffort de consolidation : 51%54% 48% 43% 39% 36% 43%Total effort de consolidation :22,6 51,567,88196115 434Dont mesures antrieures au 24/0821,6 33,545,7587188318Dont mesures du 24/08 1,0 11,010,510 9 9 51Dont mesures du 7/11 7,011,6131517 65Charge de la dette vite : hypothse : taux apparent observ sur lapriode 2007-2010 soit 3,94% appliqu au cumul des conomies desannes antrieures + 50% des conomies de lanne en cours 0,41,9 4,37 1115Total des conomies y compris charge de la dette 23,0 53,472,188107 129Part des dpenses y compris charges de la dette dans leffort deconsolidation 50% 48% 54% 61% 65% 68%Part des recettes dans leffort de consolidation total50% 52% 46% 39% 35% 32%1 Les chiffres prsents ci-dessous nincluent pas les amendements apports aux PLF et PLFSS 2012 qui ne relvent pas desplans de redressement du 24 aot et du 7 novembre. Ces amendements ont amlior le solde public de 0,9 Md (cf. page 13). 5 6. 1. Leffort de redressement 2011-2016 privilgie les efforts en dpenses, quireprsentent prs des deux tiers de leffort totalLes mesures engages par le Gouvernement avant les annonces du 24 aot et inscritesdans la loi de programmation des finances publiques (LPFP) pour 2011-2014 du 28 dcembre2010 totalisent dj prs de 64 Md dconomies sur les dpenses horizon 2016. Cesmesures sont principalement : - la rvision gnrale des politiques publiques (RGPP) lance en 2007. Celle- ci a donn lieu plus de 400 dcisions de rforme de ltat et sa mise en uvre fait lobjet dun suivi rgulier : les gains sont de 15 Md sur la priode 2009-2013, dont prs de 11 Md sur la priode 2011-2013 ; les suppressions demplois permises par la RGPP slvent 150 000 ETP sur le quinquennat (2008-2012). - la rforme des retraites vote en 2010 (16 Md horizon 2016) ; - les mesures de matrise de la masse salariale publique (au travers en particulier du gel du point fonction publique dcid pour 2011 et 2012) et du non-remplacement dun dpart la retraite sur deux dans la fonction publique de ltat, progressivement tendu aux oprateurs de ltat ; - la limitation de la progression de lOndam 2,8 % par an.Les efforts de rduction de niches fiscales et sociales dj raliss en 2010 reprsentent unpeu plus de 12 Md dconomies ds 2012 ; la loi de programmation des finances publiquesprvoit par ailleurs des rductions supplmentaires de niches hauteur de 3 Md par an auminimum, ce qui reprsente 12 Md supplmentaires su