D L c p r d r M d r m r E t r tm t c mm r t r t r m t cr t ... Union  · Prix: Togo, Bénin, Burkina:…

  • View
    217

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Prix: Togo, Bnin, Burkina: 250CFA Zone CFA: 300 F Europe et autres pays: 1 euro --- Abonnement: Contacter 22 61 35 29 / 90 05 94 28

    Bi-hebdomadaire Togolais dInformations et dAnalyses

    N791 du 10 MARS 2015

    P.7 Exploitation minire

    Avec le projet de mise en place dune plateforme dchange de documentsP.3

    P.6 Dans la perspective de la prsidentielle 2015

    SCA N T O G O - M I N ESsi nstalle dans le Yoto

    P rfets, p rsidents de dlgationet chefs de cantons lcole

    lectorale su r lensem ble d u pays

    La tendance chez lesjeunes togolais estde revenir au pays

    Dpart volontaire lEtrangerP.7

    Les p rojets de transpo rtset lusi ne de cli n ker vont

    booster la croissance en 2015

    Dclaration du Fondsmontaire international

    P.6

    Le dlai daccs la pension desretraits sera rduit de 6 1 mois

    Editorial Par KoffiSOUZALA PRESIDENTIELLE SE GAGNE

    AUX POINTS ET NON AUX POINGSDans toutes les dmocraties les lections sont gnratrices de tensions au point

    quil est devenu courant de parler de fivre lectorale. La fivre a quelque chose debnfique, elle est rvlatrice de la vitalit des dfenses de ltre humain, de lintrtque les citoyens portent lissue de leurs suffrages. Mais elle doit tre maitrise. Ellene doit pas dgnrer en pressions, intimidations ou violences.

    Rcemment, lors dune inauguration dans la rgion de la Kara, le prsidentFaure Gnassingb a rappel lordre un militant qui, croyant bien faire, avait lancune violente diatribe contre lopposition.

    Faure Gnassingb la interrompu et lui a clairement signifi quil ntait pas venu un meeting dun parti politique. Il prsentera ensuite ses excuses tous ceux queces propos ont pu mettre mal laise. Cest ensemble, dans la paix et dans lunitque nous allons construire le Togo, a-t-il dclar.

    Le chef de ltat a galement indiqu quil est prsent aux manifestations officiellescomme celle qui se droulait Awandjelo en tant que Prsident de tous les Togolais.Nous ne venons pas en tant que responsable de parti politique. Cest le Prsidentdes Togolais qui est ici ce matin, cest le gouvernement du Togo qui est ici. On nestpas Prsident dune partie du pays et opposant dune autre partie et je tiens ceque lopposition, les responsables dopposition soient respects, a dclar Faure

    suite la page 2

    Elliott Ohin, Ministre de la Rforme de lEtatet de la modernisation de ladministration

  • 2

    LUNION N791 du 10 Mars 2015

    CULTURES

    Bi-hebdomadaire togolaisdinformations et danalyses

    Directeur de la PublicationHugue Eric JOHNSON

    Directeur de la RdactionJean AFOLABI

    RdactionSylvestre D.

    Herv AGBODANMaurille AFERI

    Pater LATEKossiwa TCHAMDJA

    Koffi SOUZA Alan LAWSON

    Abel DJOBOTony FEDA

    Service photographieRoland OGOUNDE

    Imprimerie: St Laurent

    Tirage: 2500 exemplaires

    Sige: Wuiti - Nkafu

    Tl: 22 61 35 29 / 90 05 94 28

    e-mail: patrie006@yahoo.fr

    Casier N 60 / M.P.

    Rcpiss N0145/16/02/01/HAAC

    Dessin-CaricatureLAWSON Lat

    GraphismeBOGLA G.

    Vient de paratre

    Je et en jeux d'A nas Atako raet Koffi Boko

    Je et enjeux (Editions Awoudy)est un produit des discussions ded eux e ns eigna n ts av e c l e ursl ves, la plupart des lyce ns.Excellent travail au moment o seperd la qualit de l'enseignementd e la li tt r a ture et d e l angu efra nais e dans nos co les. Lesdiscussions portent sur la culture,l'cole et la sexualit.

    Ana s ATAKORA est n le 07Juillet 1986 au Togo. Titulaire d'unema trise s le t tr e s ob t enu e l ' un iv e rs i t d e Lom , i l e s tactuellement professeur de franaisa u lyc e . Par a l l l eme nt s afonction d'enseignant, il est lecteuraux dit ions Awoudy du Togo ettie nt a ussi un blog sur le quel ilpub l i e d e s a n a l ys e s e t d e scomp te s-r e ndus d 'uvre s e tavnements littraires. Passionnde litt ratur e et de th tre , il futlaurat en 2008 du concours "Plumes mergentes " organis parl'Universit de Lom avec sa picede thtre : Bla ise, l e musu lman

    INFOS TOUS AZIMUTS

    (indite). Il est l 'auteur du recueilde pomes intitul Partir pour lesmots paru en 2012 aux ditionsAw oud y ( Lom , To go) . Son

    originaire du TOGO. N e un 24Fvrier 1980 N'djol au Gabon,M IRLINDA a tou jours t un emordue de la musique, notammentcel le de vari t, crn eau d anslequel elle s'investira plus tard.

    El le a son act if un premieralbum, "Denyigba ", sor ti le 8Dcembre 2006, un opus de douze

    Musique

    Mirlinda en tourne en Allemagne partir du 15 marsL'artiste togolaise de la chanson

    de varits, Mirlinda, entamera unetourne en Allemagne partir du15 mars. Ce ser a la s econdetourne de la Togolais e dans cepays.

    De son vr a i nom KUAKUVIAhlonkoba Dj idjom, M IRLINDAes t une ar tis te de la ch anson

    Cinma

    l'talon d'o r attribu auMa rocain H icha m Ayouch

    Ce n'es t pas le grand favoriTimbuktu, mais Fivres du cinastefranco-marocain Hicham Ayouchqui a remport ce samedi 7 mars Ou a g a dougou l a Pa lme d 'orafricaine, l'talon d'or de Yennenga.

    " J'ai la peau blanche, mais monsang qui coule dans les veines estnoir. Mon pre est Marocain, mamr e es t Tun is ie nn e . Je suisAfricain et je suis fier de l'tre ", adclar sous les applaudissementsdes 5 000 sp ectateurs du Pa laisd e s Sp or ts O u a g a 2 00 0l'heureux laurat Hicham Ayouchen ddiant son prix l'Afrique. Ler a l is a t e ur, connu p our soncaractre provocateur, raconte larencontre entre un jeune de 13 ans,dracin et violent, qui dcouvreson p re lorsque sa m re e stenvoye en prison. Au c entre deF i vre s qu i pos e un nouve auregard sur la banlieue parisiennese retrouve la question : commentd e v e n i r p r e e t f i ls ?L'e xtrav aganc e du film consistedans la manire d'aborder l'identitculturelle entre les grands-parentsimmigrs et musulmans pratiquants,le fi ls " par alys " e t le jeunedsorient. Le tout sublim par une

    camra porte par la nervosit etla tension du jeune et la lthargiedu pre.

    Est-ce qu'il faut avoir de l a "fivre " pour changer les choses ?" Pour changer des choses, il fautdu travail, il faut de l'amour et il fautveiller les consciences " rpondHich a m Ayouch e n voqua n tThomas Sankara , le pr side ntr v o lu t ionn a ir e e t h ros d eplusieurs fi lms qui avaie nt c rl'v nemen t lors de ce tt e 24edition du Fespaco

    " Mme si j'ai grandi en France,je me sens profondment africain." N en 1976 Paris, HichamAyouch est le petit frre de l'Etalond'or de 2001 Nabi l Ayouch (LesChevaux de Dieu). F ivres est sontrois ime long mtrag e, apr sTizaoul (cocrit avec Hicham Lasrie n 2006) et l e tr s r emarqu F issures (2009). Sa distinction estaussi un hommag e l'ouverturedu Fespaco la diaspora africaine.Hicham a reu l'talon d'or deYenneng a des mains de MichelKafando, prsident de transition duBurkina Faso. Ce dern ier n'a faitaucun discours.

    Lexplosion dun satellite amricain en fin de vie a produit unnuage de dbris qui sajoute aux mil lions dautres, posant unenouvelle fois la question de la scurit des activits spatiales. Ilexiste des rgles de bon sens pour limiter le risque quun satellitedevienne un dbris inerte, mais il serait bon aussi de sinterrogersur le temps quil peut rester en orbite aprs sa dure de vie prvue.Celui-ci lavait dpasse de plusieurs annes. trop vouloir tirersur la corde, on prend le risque de la casser

    Le 3 fvrier, le satellite m ilitaire amricain de m torologie DMSP-F13 aexplos dans le ciel. Rsultat : un nuage dau moins 46 dbris et unemultitude dautres, trop petits pour tre dtects et catalogus par les radarsde surveillance au sol. Cette explosion na t rendue publique par lecomm andem ent de larm e de lair et le Norad que le 27 fvrier, ce qui poseun problm e daccs ces donn es car de nombreux services endpendent pour faire fonctionner leur rseau de surveillance. Le Cnes etlEsa sont dans ce cas et cest ce qui explique que cette dernire et lUnioneuropenne souhaitent que lEurope se dote de son propre systm e desurveillance.

    DMSP-F13, qui assurait la couverture m torologique des thtresdopration des forces arm es am ricaines, avait t lanc en 1995. Depuis2006, il tait relgu dans un rle secondaire m ais restait sous la surveillancedes opra teurs au sol. M algr cet te surv eillance, il sera dif fic ile decomprendre ce qui sest rellem ent pass puisquil sagit dun satellite m ilitaire.Les causes de son explosion peuvent tre multiples. Si la monte entemprature des batteries est lexplication la plus couramm ent avance, ilest galem ent possible que la rupture dun de ses rservoirs, en raisondun cyclage thermique, voire une collision avec un dbris non catalogusoit la cause de cette explosion. Ce nest en aucun cas un acte m alveillant.

    Un nuage de dbris sur lorbite la plus encombreCe nuage de dbris ne sera pas sans consquence sur lactivit des

    satellites qui lui sont proches. Bien quil nen m enace aucun directem ent, ilajoute du risque au risque. Il sest produit sur la plus encombre desorbites, celle situe quelque 800 kilom tres daltitude, l o voluent laplupart des satellites dobservation de la Terre. Sont notamment concernsdes satellites de lAgence spatiale europenne (Esa), comm e Cryosat 2situ une centaine de kilom tres du sinistre ou, autre exemple, toute lafamille des satellites Spot du Cnes.

    la suite de lannonce de lexplosion de ce satellite m ilitaire, le Bureaudes dbris de lEsa, bas au Centre des oprations spatiales Darmstadt,en Allem agne, sest mis au travail pour sassurer quaucun des satellites quila en charge nest sous la menace imm inente ou future dun de ces nouveauxdbris. Aprs des simulations dvolutions du nuage de dbris, il est apparuque le risque de collision na pas significativem ent augm ent. Aucunem anuvre dvitem ent de collision nest donc prvue.

    Cela tant, ce nest pas la prem ire foi