of 24/24
Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules » 1/24 Examen professionnel pour l’accès au corps des ingénieurs de l’industrie et des mines Session 2014 Epreuve écrite d’admissibilité n° 2 Etude de cas Option « Véhicules » 1. MODIFICATION DE MOTORISATION D’UNE VOITURE Un étudiant handicapé physique désire participer au 4L Trophy. Son handicap ne lui permet de conduire que des véhicules à boîte de vitesses automatique. Il compte transformer une Renault 4 en lui adaptant un moteur et une boîte de vitesses de Renault 5 automatique. La Renault 4 TL de 1984 a un moteur de 845 cm 3 de cylindrée et 22 kW de puissance. La Renault 5 TX Automatic 1300 de 1984 a un moteur de 1 397 cm 3 de cylindrée et 42 kW de puissance. 1.1. Quelles incidences réglementaires aurait une telle transformation ? 1.2. Rédigez les éléments de votre réponse motivée au demandeur. (1 page maximum) 1.3. Quelles habilitations seraient requises pour l’opérateur en charge de la demande ? 2. TRANSFORMATION D’UNE CAMIONNETTE EN CAMION Un commerçant ambulant importe un véhicule magasin qui vient d’être réalisé en Allemagne sur la base d’un châssis-cabine Mercedes-Benz à 2 essieux de catégorie internationale N 1 récent transformé en un véhicule à 3 essieux de catégorie N 2 et de masse maximale technique admissible (MMTA) de 5 500 kg par le carrossier. 2.1. Rédigez les éléments de votre réponse motivée au demandeur, notamment en vous référant pour les exigences réglementaires de cette transformation à l’annexe IV de la directive 2007/46/CE modifiée (document n° 1). (1 page maximum) 2.2. Quelles habilitations seraient requises pour l’opérateur en charge de la demande ?

Examen professionnel Option « Véhicules

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Examen professionnel Option « Véhicules

EP_IIM2014_VéhiculesExamen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules » 1/24
Examen professionnel pour l’accès au corps
des ingénieurs de l’industrie et des mines
Session 2014 Epreuve écrite d’admissibilité n° 2
Etude de cas
Option « Véhicules » 1. MODIFICATION DE MOTORISATION D’UNE VOITURE Un étudiant handicapé physique désire participer au 4L Trophy. Son handicap ne lui permet de conduire que des véhicules à boîte de vitesses automatique. Il compte transformer une Renault 4 en lui adaptant un moteur et une boîte de vitesses de Renault 5 automatique. La Renault 4 TL de 1984 a un moteur de 845 cm3 de cylindrée et 22 kW de puissance. La Renault 5 TX Automatic 1300 de 1984 a un moteur de 1 397 cm3 de cylindrée et 42 kW de puissance. 1.1. Quelles incidences réglementaires aurait une telle transformation ? 1.2. Rédigez les éléments de votre réponse motivée au demandeur. (1 page maximum) 1.3. Quelles habilitations seraient requises pour l’opérateur en charge de la demande ?
2. TRANSFORMATION D’UNE CAMIONNETTE EN CAMION Un commerçant ambulant importe un véhicule magasin qui vient d’être réalisé en Allemagne sur la base d’un châssis-cabine Mercedes-Benz à 2 essieux de catégorie internationale N1 récent transformé en un véhicule à 3 essieux de catégorie N2 et de masse maximale technique admissible (MMTA) de 5 500 kg par le carrossier. 2.1. Rédigez les éléments de votre réponse motivée au demandeur, notamment en vous référant pour
les exigences réglementaires de cette transformation à l’annexe IV de la directive 2007/46/CE modifiée (document n° 1). (1 page maximum)
2.2. Quelles habilitations seraient requises pour l’opérateur en charge de la demande ?
2/24 Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules »
3. CARROSSAGE D’UN CAMION HORS ROUTE Un châssis-cabine de camion hors route, à 3 essieux dont 2 moteurs, à cabine avancée, de catégorie international N3G, de masse maximale technique admissible de 44 000 kg, est carrossé avec une grue placée entre la cabine et une tri-benne (benne basculant vers l’arrière et les 2 côtés du véhicule). Cette grue est équipée de béquilles télescopiques latéralement. Un treuil, monté sur un support métallique parallélépipédique, est centré dans le porte-à-faux avant du véhicule, qu’il accroît de 0,400 m sur 0,800 m de largeur et dont la garde au sol est alors réduite à 0,400 m.
3.1. Quelles sont les éventuelles incidences réglementaires de ce carrossage ? 3.2. Quelles habilitations seraient requises pour l’opérateur en charge de la demande ?
4. CONFORMITE A LA RECEPTION CE DES DONNEES D’UN CO C Une préfecture vous consulte, car elle rencontre des difficultés pour immatriculer un cyclomoteur importé neuf disposant d’un certificat de conformité (COC) à une réception CE (document n° 2). Vous obtenez sur la base de données WebRCE de l’OTC les caractéristiques des véhicules couverts par cette réception (document n° 3).
Après avoir comparé le COC et l’extrait de WebRCE, que proposez-vous à la Préfecture ?
5. VISITE D’UN CTVL Lors de la réalisation d'une visite de centre de Contrôle Technique Véhicules Légers (CTVL) comprenant une ligne de contrôle et un contrôleur : 5.1. Vous demandez à pouvoir effectuer un renouvellement de contrôle technique (CT) sur un
véhicule qui vient d’être présenté juste avant votre arrivée sur le centre.
Le contrôleur du centre n'y est pas favorable, car cela va perturber son planning de la journée et le client est lui-même pressé et ne souhaite pas s'attarder sur le centre.
Vous développerez l'argumentaire que vous leur opposerez afin de les convaincre de réaliser ce
renouvellement de CT. (10 lignes maximum)
5.2. La visite se poursuit et vous effectuez les observations listées en document n° 4.
Vous rédigerez une courte note à votre chef de service l'informant des suites que vous proposez
en justifiant du niveau de ces suites au regard des constats. (15 lignes maximum)
Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules » 3/24
6. PROGRAMMATION DE LA SURVEILLANCE DES CTVL Les effectifs disponibles pour réaliser le programme à venir permettront de faire un peu plus de visites que les seules contraintes réglementaires. Votre chef de service vous demande donc de synthétiser les différentes contraintes obligatoires qui servent à établir le planning des visites de centres CTVL et de compléter cette note par vos suggestions de critères pour élargir cette liste. (10 lignes maximum)
7. SANCTION D’UN CTPL Vous êtes contacté téléphoniquement par un journaliste qui vous indique avoir été redirigé vers vous par la préfecture de votre département. Il souhaite obtenir des détails concernant la décision de suspension immédiate à titre conservatoire prise pour une installation de contrôle technique des poids lourds (CTPL). Cette décision a été prise par le préfet sur votre proposition suite à une visite de la DREAL où le centre a fait l'objet des 3 non-conformités graves suivantes : - Freinomètre en panne depuis au moins 10 jours ; - Activité de réparation automobile à l'intérieur des locaux de contrôle ; - Le contrôleur présent réalisait le contrôle d'un véhicule ADR sans avoir la qualification Q3. Vous présenterez les éléments de discours que vous tiendrez au journaliste. (10 lignes maximum)
8. PROPOSITION D’EVOLUTION REGLEMENTAIRE Votre directeur vous demande de lui présenter, en 3 propositions, les évolutions que vous estimez souhaitables de la réglementation du contrôle technique ou de sa mise en œuvre, en vue de rendre l'action de l'État plus efficace. (10 à 15 lignes maximum)
4/24 Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules »
Documents joints N° 1 : Annexe IV de la directive 2007/46/CE
du Parlement européen et du Conseil du 5 septembre 2007 modifiée établissant un cadre pour la réception des véhicules à moteur, de leurs remorques et des systèmes, des composants et des entités techniques destinés à ces véhicules ...................................................................................... Pages 5 à 17
N° 2 : Certificat de conformité (COC) ....................................................................... Pages 18 et 19 N° 3 : Extrait de la base de données WebRCE
de l’office technique central (OTC) .................................................................. Pages 20 à 23 N° 4 : Observations listées lors de la visite
d’un centre de contrôle technique véhicules légers (CTVL) ...................................... Page 24
Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules » 5/24
Document n° 1
6/24 Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules »
Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules » 7/24
8/24 Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules »
Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules » 9/24
10/24 Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules »
Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules » 11/24
12/24 Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules »
Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules » 13/24
14/24 Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules »
Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules » 15/24
16/24 Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules »
Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules » 17/24
18/24 Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules »
Document n° 2
Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules » 19/24
20/24 Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules »
Document n° 3
Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules » 21/24
22/24 Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules »
Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules » 23/24
24/24 Examen professionnel d’ingénieur de l’industrie et des mines - Session 2014 Option « véhicules »
Document n° 4
    Constats réalisés dans le centre CTVL (cf question 5.2 ) :   
− Des fiches de suivi du matériel ne sont pas mises à jour. 
− La revue annuelle de Direction n’a pas été réalisée pour l'année n­1. 
− Les  compteurs  d’exceptions  de  niveau  3  ne  sont  pas  traités  depuis  plus  de  6  mois.  Certains  de  ces  compteurs  d’exceptions  concernent  des  saisies manuelles  de mesures  sans justificatif dans les PV archivés. 
− Absence d’ordre de service établi préalablement à un contrôle volontaire. 
− Les  rouleaux  du  freinomètre  sont  passablement  usés,  laissant  apparaître  par  endroit  le  treillis métallique. La dernière visite périodique du banc de freinage qui remonte à 18 mois  ne signalait aucune anomalie. 
− Une place de parking manque sur le site par rapport au dossier de demande initiale. 
− Des carrelages et un sac de ciment sont entreposés en fond de fosse de contrôle. 
− Le justificatif de la vérification du pont élévateur n’a pas pu être présenté. 
− L’accès à la fosse de contrôle non couverte n’est pas protégé par une chaîne. 
− Absence de consigne relative à l’accès à la zone de contrôle.        Lors de la supervision du contrôleur :    
− Le  contrôleur  a  oublié  de  notifier  le  défaut  de  fonctionnement  du  feu  de  signalisation  arrière gauche. 
− Le  contrôleur  termine  son  contrôle  technique  par  le  constat  que  la  pression  des  pneumatiques  n’était  pas  dans  les  plages  tolérées  et  indique  sur  le  PV  « pression  pneumatiques incorrecte ». 
− Le contrôleur n’a pas vérifié  le bon  fonctionnement du désembuage en mettant sa main  sur les bouches de ventilation au niveau du pare­brise. 
− Le contrôleur n’a pas réalisé la vérification de l’éclairage arrière en cumulant les fonctions. 
− Le  contrôleur,  n’ayant  pas  pu  imprimer  les  résultats  des  mesures  de  freinage,  s’est  contenté de les relever et de les saisir manuellement. 
− Afin d’avancer le travail du contrôleur agréé, une personne stagiaire présente sur le centre  réalise l’identification du véhicule et colle les vignettes pare­brise. 
− Absence d’édition d’un ticket pour les valeurs du réglophare. Les valeurs constatées sont  dans la plage « réglage trop bas » ne nécessitant pas de Contre Visite.