Fiche 32 - Les connecteurs - ... connecteurs argumentatifs. Organisateurs textuels 3 sortes : • Connecteurs

Fiche 32 - Les connecteurs - ... connecteurs argumentatifs. Organisateurs textuels 3 sortes : • Connecteurs

  • View
    3

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Fiche 32 - Les connecteurs - ... connecteurs argumentatifs. Organisateurs textuels 3 sortes :...

  • Les connecteursRôle Une des règles fondamentales de cohérence textuelle = informations peuvent être mises en relation par lecteur. Dans certains cas, simple juxtaposition info suffisante pour que liens logiques puissent s’opérer.

    Le + souvent, mise en relation assurée par mots ou expressions = connecteurs.

    Connecteurs = mots de liaison qui articulent informations entre elles. Contribuent organisation texte et discours en marquant relations entre phrases ou séquences du textes + indiquent articulation discours.

    Notion de connecteur permet de rapprocher unités de la langue que la grammaire traditionnelle classe dans des catégories différentes :

    • Conjonctions de coordination • Adverbes et locutions adverbiales • Certaines expression (il est vrai que, toujours

    est-il que, la réalité est que…)

    Trois classes de connecteurs : organisateurs textuels, marqueurs d’une prise en charge énonciative, connecteurs argumentatifs.

    Organisateurs textuels

    3 sortes :

    • Connecteurs temporels : structurent le

    texte autour de la représentation du temps, se rencontrent beaucoup dans récits pour en indiquer la chronologie : alors, ensuite, soudain, après, tout à coup…

    • Connecteurs spatiaux ordonnent le + souvent des descriptions. adverbes, locutions adverbiales, groupes prépositionnels : ici, là, plus haut, en bas, à côté de…

    • Connecteurs marquant la progression du texte et son découpage qui servent à :

    • Ordonner énumérations : tout d’abord,

    après, ensuite, aussi, enfin, en conclusion.

    • Annoncer exemples : par exemple,

    notamment, en particulier.

    • Indiquer changements de point de vue,

    passage d’une partie à l’autre : alors, puis, quant à, en ce qui me concerne.

    Marqueurs d’une prise en charge énonciative Marquent les interventions de l’énonciateur :

    • Lorsqu’il signale les points de vue en indiquant leur origine

    • Quand ils précisent son propos à l’aide d’un marqueur de reformulation :

    c’est-à-dire, autrement dit, à savoir, en d’autres termes.

    Connecteurs argumentatifs

    Discours argumentatif, dans lequel énonciateur cherche à convaincre destinataire de modifier son opinion, ses valeurs ou ses croyances en s’adressant à son intelligence, comporte beaucoup de connecteurs qui servent à indiquer orientation argumentative, progression des arguments et prise en compte des contre- arguments.

    Argumentation, qui s’appuie sur raisonnement, utilise les connecteurs essentiellement pour indiquer relations logiques :

    • conjonction/disjonction : relation de

    conjonction marque le lien : et, aussi, également, tandis que relation de disjonction marque séparation: ou, soit… soit.

    • Opposition/concession : connecteurs qui marquent opposition introduisent objection à phrase ou argument qui précède : mais, cependant, pourtant, toutefois, en revanche. Concession consiste admettre certains arguments du destinataire que l’on veut convaincre : certes, mais…