Click here to load reader

La politique budgétaire

  • View
    29

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La politique budgétaire. École des Hautes Études Commerciales Avril 2000. Les comptes du secteur public. Le solde primaire et le service de la dette. Introduction. - PowerPoint PPT Presentation

Text of La politique budgétaire

  • La politique budgtairecole des Hautes tudes CommercialesAvril 2000

    HEC-Montral

  • Les comptes du secteur publicLe solde primaire et le service de la dette

    HEC-Montral

  • IntroductionDans la plupart des pays, le secteur public prlve une part importante des revenus et compte pour une large part des dpenses globales.Les dcisions du gouvernement de taxer et de dpenser ont donc un impact macroconomique important. Toutes choses gales par ailleurs:Une hausse des impts personnels rduit le revenu disponible des mnages, ce qui fait chuter la consommation et la demande globale.Une rduction des impts des entreprises augmente leur revenu net, ce qui stimule linvestissement et la demande globale.De plus, le gouvernement peut affecter directement la DG en faisant varier ses propres dpenses en biens et services.

    HEC-Montral

  • La comptabilit du secteur publicAvant danalyser les impacts macroconomiques de ces dcisions, il serait bon dexaminer la comptabilit du secteur public.Le solde budgtaire du gouvernement (SBG) est gal la diffrence entre ses revenus totaux (R) et ses dpenses totales (DT).SBG = R - DTA court terme, le gouvernement na que trs peu de contrle sur les paiements dintrt sur sa dette. On distingue donc deux types de dpenses: les dpenses de programme (DP) et le service de la dette (SD).SBG = (R - DP) - SDLe premier terme (R - DP) est le solde primaire (SP). On peut donc crire:SBG = SP - SD

    HEC-Montral

  • Les composantes principales du budgetRevenus totaux (R)Recettes fiscalesImpts des particuliers et des socits.Taxes et droits (TPS, taxes daccise, permis,..)Recettes non-fiscalesDividendes reus sur les profits des socits publiques.Revenus dintrt.Dpenses totales (DT)Dpenses de programme (DP)Achats de biens et services.Transferts aux particuliers et subventions.Service de la dette (SD)Paiements dintrts aux dtenteurs de la dette publique ( obligations, ...).

  • Surplus et dficitsLe solde budgtaire du gouvernement est gal au solde primaire si la dette publique est nulle.Le solde budgtaire est positif (il y a alors surplus budgtaire)si le solde primaire est positif et suprieur au service de la dette (SP SD).Le solde budgtaire est ngatif (il y a alors dficit budgtaire)si le solde primaire est ngatif.si le solde primaire est positif mais infrieur au service de la dette (SP < SD).

    HEC-Montral

  • La politique budgtaire et la stabilisation du cycle conomiqueLa politique budgtaire keynsienne

    HEC-Montral

  • La politique budgtaire keynsienne court terme, seul le solde primaire peut tre affect par les dcisions du gouvernement.En principe, le solde primaire pourrait devenir une cible intermdiaire par laquelle le gouvernement cherche influencer la demande globale et lquilibre macroconomique (la cible finale).Les instruments dont dispose le gouvernement pour ce faire sont ses dpenses et ses taxes:Si le gouvernement veut stimuler la demande globale, il peut rduire ses taxes et/ou augmenter ses dpensesdans ce cas, le solde primaire (SP) se dtriore Si le gouvernement veut rduire la demande globale, il peut augmenter ses taxes et/ou diminuer ses dpensesdans ce cas, le solde primaire augmente

    HEC-Montral

  • Ce choix a des consquences macroconomiques: OGDGPY

    HEC-Montral

  • La recette keynsienneLide selon laquelle le solde primaire peut tre utilis comme cible intermdiaire pour stabiliser lconomie est au cur de la politique budgtaire keynsienne.Pour les keynsiens, le gouvernement devrait avoir un dficit primaire en priode de rcession et un surplus primaire en priode de forte activit conomique. Ainsi, le solde primaire serait gal zro en moyenne et il ny aurait pas de croissance de la dette publique (si le SD est nul).Malheureusement, de nombreux pays nont appliqu pendant longtemps que la premire moiti de la recette keynsienne et leur dette a cr un rythme insoutenable long terme.

    HEC-Montral

  • Politique budgtaire keynsiennetemps

  • Politique budgtaire irresponsabletemps

  • La contrainte budgtaire du gouvernementCe qui est soutenable et ce qui ne lest pas

    HEC-Montral

  • La contrainte budgtaire du gouvernementLorsque SP < SD, le solde budgtaire est ngatif. Il y a donc dficit budgtaire. Ce dficit doit tre financ.Le gouvernement dispose de trois moyens pour financer son dficit:Le gouvernement peut emprunter auprs de ses rsidents. Sa dette domestique augmente (D > 0).Le gouvernement peut emprunter des rsidents trangers. Sa dette trangre augmente (D* > 0).Le gouvernement peut emprunter de sa banque centrale. Les encaisse de rglement augmentent de manire parallle (ER > 0).

    Dficit = D + D* + ER

    HEC-Montral

  • La contrainte budgtaire du gouvernementFaisons lhypothse que le gouvernement finance son dficit par laugmentation de D ou D* (nous relcherons cette hypothse plus loin).Dsignons la dette totale (soit D + D*) par la lettre B.Comme le dficit budgtaire est gal SD - SP, nous pouvons crire:B = SD - SPSupposons maintenant quil y ait un taux dintrt moyen stable (i) sur la dette.Le service de la dette sera alors gal i B et:B = i B - SP, donc en temps discret:Bt - B t-1 = i B t-1 - SPt ,ouBt = (1+ i ) B t-1 - SPt

    HEC-Montral

  • La contrainte budgtaire du gouvernementPour mieux saisir limportance de la dette (nominale) dun gouvernement, on la met habituellement en rapport avec le PIB (nominal). Dsignons B/YN par b, SP/YN par sp et le taux de croissance du PIB nominal par tcn. Alors:

    En simplifiant:

    HEC-Montral

  • La contrainte budgtaire du gouvernementNous pourrions montrer que cette relation tient aussi en termes rels (avec r plutt que i et tcr = Y/Y la place de tcn):

    Do nous tirons une conclusion trs importante: Lorsque le taux dintrt rel est suprieur au taux de croissance du PIB rel, le ratio de la dette au PIB crot de faon exponentielle, moins quil y ait un surplus primaire suffisamment lev en pourcentage du PIB.

    HEC-Montral

  • Une dynamique insoutenableLes finances publiques canadiennes au milieu des annes 1990

    HEC-Montral

  • Le contexte budgtaire du dbut des annes 1990Au dbut des annes 1990:La situation financire du gouvernement se dtriorait rapidement.Le dficit et la dette publique taient en hausse rapide.La crdibilit du gouvernement sur les marchs financiers tait mise en cause.On craignait les effets quune hausse substantielle des taux dintrt pourrait avoir dans un tel contexte.

    HEC-Montral

  • Le dficit fdral tait en hausse

    HEC-Montral

    Le poids des intrts

    0.1241956242

    0.1223602484

    0.1267779839

    0.1316455696

    0.130870382

    0.1370280146

    0.1375694016

    0.1374233129

    0.1439159975

    0.1420959147

    0.1341600902

    0.1343612335

    0.1284974093

    0.1278118609

    0.1276488396

    0.1316316316

    0.1248199712

    0.1223328592

    0.1230699364

    0.1315789474

    0.1250554324

    0.1238177128

    0.1217573222

    0.1200644641

    0.1220008133

    0.1262485018

    0.1301612269

    0.1190823015

    0.1327300151

    0.1330717089

    0.1189603466

    0.1153846154

    0.1202069385

    0.1210748792

    0.1256942414

    0.1329446064

    0.1313764605

    0.1283347374

    0.1387546204

    0.1301560758

    0.1235868448

    0.1250314465

    0.129498164

    0.137359961

    0.1213636364

    0.1269522535

    0.1271701389

    0.1220629231

    0.1271050521

    0.1288367546

    0.1102106969

    0.1084433137

    0.1001752336

    0.1105782793

    0.1112639252

    0.1196786016

    0.1296971397

    0.1260134671

    0.1341447281

    0.1342919502

    0.1347745522

    0.1381831256

    0.1513174095

    0.1394299287

    0.1497050147

    0.1605177211

    0.1698832207

    0.192182001

    0.1906298554

    0.1793014835

    0.194620429

    0.2128885025

    0.211511261

    0.2033559728

    0.2086948046

    0.2090011182

    0.2168263914

    0.2365335449

    0.2135399674

    0.2127002793

    0.2198163629

    0.2354203238

    0.2642800737

    0.2723339103

    0.2776918421

    0.2770702738

    0.2794851589

    0.2701935484

    0.2697508451

    0.3015722418

    0.2767156863

    0.2832845975

    0.3146297561

    0.3144183348

    0.318839779

    0.3322587817

    0.3265198609

    0.3332079931

    0.3389478173

    0.3139114034

    0.3298749152

    0.3106443238

    0.312523417

    0.3107719428

    0.2990806317

    0.3025286363

    0.3088309082

    0.3092134831

    0.3132970514

    0.3228443316

    0.3266246554

    0.3420745012

    0.347092072

    0.3554630902

    0.3660580102

    0.3562606474

    0.3425965701

    0.3731546911

    0.4130168922

    0.3680521654

    0.3562009855

    0.3397710304

    0.3215883129

    0.3123250592

    0.3291081046

    0.3205555372

    0.3228662101

    0.3237839064

    0.3200404001

    0.3218211404

    0.3100641578

    0.3087577455

    0.3161892501

    0.3232247831

    0.327193766

    0.3379411585

    0.3617749508

    0.3460552209

    0.3461138665

    0.3398015885

    0.3274356684

    0.3173835582

    0.3037010657

    0.2970315699

    0.291439699

    0.2799823862

    0.2726631038

    0.2806106792

    0.282401195

    0.281820474

    0.2792070331

    0.2696076042

    0.2645656331

    intdebt

    12.70270270270.0526059494

    12.80404637420.0514864145

    12.17719315210.0507980825

    10.76805585860.0515008758

    12.74860642760.0576642812

    13.96908809890.0636124611

    15.47727410640.069199463

    18.91915823030.0937680241

    20.8979929650.1162140669

    21.90231703810.1381447421

    23.374