Click here to load reader

Equilibre key et politique budgétaire

  • View
    1.348

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Equilibre key et politique budgétaire

  • 1. UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI Facult des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de Tanger Filire des sciences conomiques Semestre 3 Support de cours Macro II Professeur : Omar BELKHEIRI Anne universitaire 2006-2007

2. MACRO II Support de cours (S3) Omar BELKHEIRI Anne universitaire 2006-2007 2 COMMENT UTILISER CE DOCUMENT ? Contenu et objectif pdagogiques : Ce cours vise transmettre aux tudiants les connaissances de base relatives la comprhension du fonctionnement conomique de la nation (chelle macro). Il leur permet notamment davoir une vision plus prcise sur les principaux champs daction de la politique conomique et den relever la porte, les objectifs et les limites. Ce cours traite des approches keynsienne et classico-keynsienne de lquilibre macro-conomique, des causes des dsquilibres et des conditions de relance des conomies en rcession. Remarques pdagogiques : Ce document ne remplace pas le cours. Cest un outil dappui, caractre orientatif. Les explications et les exemples abords ainsi que les questions-rponses survenues durant le cours et les TD contribuent mieux comprendre son contenu. Par ailleurs, la lecture douvrages de rfrence (manuels) est fortement conseille pour une meilleure prise en main de la matire. Parmi les ouvrages disponibles dans la bibliothque de notre facult, je vous propose les suivants (avec les cotes de classement) : . Economie politique , Gilbert Abraham-Frois (33 ABE) . Macro-conomie , Marc Montouss (339 MOM) . Economie politique , Claude Mouchot (33 MOE) . Analyse macroconomique , Edmond Alphandery (339 ALC) . Economie contemporaine , Jean-Pierre Lorriaux (33 LOR) 3. MACRO II Support de cours (S3) Omar BELKHEIRI Anne universitaire 2006-2007 3 Sommaire Chapitre 1 : Thorie Keynsienne et demande globale I La consommation 1. La loi psychologique fondamentale de Keynes 2. La fonction de consommation 3. Enrichissement de la fonction de consommation II Linvestissement 1. La rentabilit de linvestissement 2. Demande de biens de consommation et investissement 3. Investissement et anticipations des entrepreneurs III Les dpenses publiques 1. Les recettes de lEtat 2. Les dpenses publiques 3. Le dficit public et son financement Chapitre 2 : Lquilibre gnral keynsien I Lquilibre en conomie ferme 1. La demande globale et lquilibre 2. Le multiplicateur keynsien II Lquilibre avec intervention de lEtat 1. La dpense publique et lquilibre 2. Les impts et lquilibre 3. Effet combin des multiplicateurs des dpenses et fiscal II Lquilibre en conomie ouverte 1. Lquilibre avec les exportations et importations 2. Le multiplicateur en conomie ouverte 4. MACRO II Support de cours (S3) Omar BELKHEIRI Anne universitaire 2006-2007 4 Chapitre 3 : Lquilibre classico-keynsien I Lquilibre sur le march des biens et services 1. Construction et signification de la courbe IS 2. Le dplacement de la courbe IS II Lquilibre sur le march de la monnaie 1. Loffre et la demande de monnaie 2. Construction et interprtation de la courbe LM 3. Le dplacement de la courbe LM III Lquilibre simultan Chapitre 4 : La politique budgtaire I Les instruments automatiques II Les instruments discrtionnaires III Effets de la politique budgtaire 5. MACRO II Support de cours (S3) Omar BELKHEIRI Anne universitaire 2006-2007 5 Chapitre 1 THEORIE KEYNESIENNE ET DEMANDE GLOBALE I LA CONSOMMATION La consommation dun bien est la quantit de ce bien qui est destine la satisfaction directe des besoins des agents conomiques concerns. Les biens objets de cette consommation sont dits bien finaux , par opposition aux biens intermdiaires. Lapproche macro-conomique keynsienne est centre sur la consommation agrge de lensemble des mnages. Le facteur dterminant de cette consommation est le revenu et les prix sont considrs comme rigides. Le comportement de consommation est rgi par la loi psychologique fondamentale 1. La loi psychologique fondamentale de Keynes Dans sa Thorie gnrale de lemploi, de lintrt et de la monnaie (1939), Keynes nous dit : La loi psychologique fondamentale sur laquelle nous pouvons nous appuyer en toute scurit, la fois a priori en raison de notre connaissance de la nature humaine et a posteriori en raison des enseignements dtaills de lexprience, cest quen moyenne et la plupart du temps, les hommes tendent accrotre leur consommation mesure que leur revenu crot, mais non dune quantit aussi grande que laccroissement du revenu . 6. MACRO II Support de cours (S3) Omar BELKHEIRI Anne universitaire 2006-2007 6 La propension marginale consommer On peut remarquer quil existe un cart croissant entre la consommation et le revenu. Cet cart entre les ressources et les dpenses des mnages est le rsultat de leurs comportements de consommation travers la notion de la propension consommer. La propension consommer est un paramtre relativement stable sur le court terme ; ce qui donne la fonction de consommation son caractre stable galement. Keynes distingue entre propension moyenne et marginale consommer : - La propension moyenne consommer : PMC = C/Y - La propension marginale consommer : pmc = C / Y C Y C = Y C = c Y Y1 Y2 C2 C1 S2 7. MACRO II Support de cours (S3) Omar BELKHEIRI Anne universitaire 2006-2007 7 2. La fonction de consommation Elle permet lanalyse et lexplication de lvolution de la consommation globale. La fonction de consommation est rpute stable court terme en raison de la stabilit de la pmc. La fonction de consommation est formule comme suit : C = c Y + C0 La fonction de consommation Puisque le revenu a une double utilisation, savoir la consommation et lpargne (Y = C + S), la fonction de consommation peut galement tre exprime par la fonction dpargne. Keynes dfinit lpargne (S) comme une renonciation lacte de consommer et non comme un transfert de consommation vers le futur. C Y C = Y C = c Y + C0 Ye Y2 Ce C0 S 2 E C2 C1 Y1 8. MACRO II Support de cours (S3) Omar BELKHEIRI Anne universitaire 2006-2007 8 La fonction de consommation devient alors : S = (1 c) Y - C0 La fonction dpargne 3. Enrichissement de la fonction de consommation Suite des tests statistiques, la fonction de consommation a t vrifie sur le court terme, puisquil a t observ une hausse du taux dpargne suite laccroissement du revenu. Par contre, les hypothses keynsiennes ont t mal vrifies sur le long terme, ni lorsque le revenu subit les alas de la conjoncture. Sur un autre plan, il est apparu que la consommation peut tre lie dautres variables que le revenu lui-mme. S Y S = (1-c) Y - C0 0 -C0 E Ye Epargne Dspargne 9. MACRO II Support de cours (S3) Omar BELKHEIRI Anne universitaire 2006-2007 9 3.1. Thorie du revenu relatif Prsente par J. Duesenberry, cette thorie est base sur deux principes : - Les mnages dfinissent leur niveau et structure de consommation non, pas uniquement par rapport leurs revenus (personnels) mais galement se rfrent aux dpenses, et donc aux revenus, de la classe sociale immdiatement suprieure (revenu relatif) - Les mnages ont tendance vouloir maintenir leur niveau de consommation par rapport celui des priodes prcdentes. Autrement dit, la consommation dune priode est plus fonction du revenu antrieur le plus lev que du revenu de la priode courante (revenu courant) Dans ces conditions, Duesenburry estime que dans le cadre de fluctuations conjoncturelles de lconomie, la consommation nvolue pas proportionnellement au revenu. Revenu relatif et consommation Y 0 C S Temps Rcession Reprise C S S Y 10. MACRO II Support de cours (S3) Omar BELKHEIRI Anne universitaire 2006-2007 10 Lorsque le revenu baisse en priode de rcession ou augmente en priode de reprise, la consommation ne varie pas proportionnellement. Leffet Cliquet empche la consommation de baisser (ce qui se traduit par une baisse de lpargne) et freine son augmentation (ce qui permet de reconstituer lpargne) 3.2. Thorie du revenu permanent Cette thorie, uvre de M. Friedman, critique le principe de la stabilit de la relation consommation / revenu. Lauteur part de lide que les mnages distinguent dans leurs revenus une part durable appele revenu permanent (Yp) et une part temporaire ou accidentelle dite revenu transitoire (Yt : plus-values, heures supplmentaires, ) Paralllement, la consommation des mnages se divise en consommation permanente (Cp) et en consommation transitoire (Ct) Friedman considre que la seule relation stable qui existe est celle liant le revenu permanent la consommation permanente (Cp = a Yp). Rsiduellement, les mnages laissent de ct le revenu transitoire, cest lpargne transitoire ; mais ils peuvent en consommer une partie (Ct). Cette consommation nobit aucune rgle pr-tablie. De ce fait, la consommation courante, incluant la consommation transitoire, devient alatoire et surtout imprvisible. Par consquent, la relation C = a Y devient instable. 3.3. Thorie du cycle de vie Lauteur de cette thorie, F. Modigliani, part du constat que les revenus du travail sont irrgulirement rpartis sur la dure de vie. Malgr cela, les mnages qui dsirent garder un niveau de consommation stable, se trouvent obligs de raliser des transferts de ressources sur leur cycle de vie par des oprations dpargne et demprunts. 11. MACRO II Support de cours (S3) Omar BELKHEIRI Anne universitaire 2006-2007 11 Cycle de vie et consommation Il ressort finalement, que la consommation nest pas tributaire uniquement du revenu mais aussi dune nouvelle variable qui est le stock de richesse ou le patrimoine que dtiennent les mnages. S Y w C Vie active Retraite Epargne Dspargne Revenu du travail 0 Accumulation Dsaccumulation Dsendettement Endettement C 12. MACRO II Support de cours (S3) Omar BELKHEIRI Anne universitaire 2006-2007 12 II LINVESTISSEMENT Linvestissement reprsente lensemble des acquisitions de biens de production par les entreprises. La fonction dinvestissement : La fonction dinvestissement est construite autour de la relation inverse entre le taux dintrt et linvestissement. Cette fonction peut tre