LA RÉUSSITE SCOLAIRE AU COLLÉGIAL

  • View
    215

  • Download
    2

Embed Size (px)

Transcript

  • Bulletin de la documentation collgiale, Fvrier 2013, Numro 9 | cdc.qc.ca/bulletin | Page 1

    Bulletin de la documentation collgiale

    Fvrier 2013, numro 9

    La plupart des documents auxquels ce Bulletin rfre sont accessibles en ligne ou disponibles sur demande au CDC. Pour plus de dtails sur nos services ou pour grer votre abonnement, consultez notre site Web: www.cdc.qc.ca

    LA RUSSITE SCOLAIRE AU COLLGIAL

    Slection des ressources et rdaction : Robert Howe Consultant en pdagogie de lenseignement suprieur Spcialiste en valuation.

    Sommaire

    Prsentation Historique et mise en contexte de la rflexion sur la russite De laccessibilit aux tudes laccessibilit la russite scolaire Des regards synthse sur la russite Ltudiant risque La russite des garons Les approches pdagogiques La concertation institutionnelle Pour aller plus loin

    http://www.cdc.qc.ca/mailto:howerobert@sympatico.ca

  • Bulletin de la documentation collgiale, Fvrier 2013, Numro 9 | cdc.qc.ca/bulletin | Page 2

    Prsentation

    Dans tous les collges du Qubec, la question de la russite scolaire fait lobjet dune rflexion constante depuis plusieurs annes. Cette rflexion prend divers visages. Elle porte tant sur les mesures daide la russite que sur le problme social et conomique que constitue un taux de diplomation infrieur aux attentes. Plusieurs recherches ou tudes ont port sur le concept de russite, sur les causes des checs et sur les nombreux moyens, tous plus inventifs les uns que les autres, que prend chaque tablissement pour favoriser la russite de ses tudiants.

    Loin de sessouffler, cette rflexion est toujours aussi dynamique dans le rseau collgial qubcois. Sur une base continue, plusieurs acteurs et organisations produisent des travaux sur cette question qui, au fond, porte sur lordinaire de la mission de lcole : faire apprendre, faire russir.

    Le prsent Bulletin de la documentation collgiale compile des rfrences essentielles une meilleure comprhension de la question de la russite des tudiants au collgial et met un accent particulier sur les pratiques daccompagnement favorisant la russite.

    Historique et mise en contexte de la rflexion sur la russite

    Au dbut du XXme sicle, on croyait que la population avait un potentiel dducabilit limit. Il existait de nombreux tests daptitude pour classer les enfants soit vers lcole, soit vers le march du travail. En 1945, on a recens 5 294 tests de classement ou daptitude aux tats-Unis. Seulement 10 % des citoyens terminaient des tudes secondaires. Lcole tait un lieu de slection, de discrimination, de comptition. (Tyler, 1986. Voir la section Pour aller plus loin la fin du Bulletin). Durant la seconde moiti du XXme sicle, la recherche et lvolution de la socit ont men une dmocratisation des structures sociales. On est pass dune conomie rurale une conomie post-industrielle et, maintenant, une conomie du savoir. Cette volution redfinit assurment le mandat de lcole.

    Dans les annes 50 et 60, les recherches de Jean Piaget, de Benjamin Bloom, de Ralph Tyler et de plusieurs autres ont men un constat qui a boulevers la rflexion sur le rle de lcole. Ce constat, cest que toute personne peut apprendre la condition quon laide. La responsabilit de lcole prend alors un autre sens : puisquelle est un lieu dapprentissage pour tous, lcole peut et doit sadapter aux besoins de tous les tudiants.

  • Bulletin de la documentation collgiale, Fvrier 2013, Numro 9 | cdc.qc.ca/bulletin | Page 3

    De laccessibilit aux tudes laccessibilit la russite scolaire

    Au Qubec, le rseau des collges a commenc mettre laccent sur la question de la russite scolaire au moment de la mise en place des mesures du Renouveau en 1993, Leffort de socit auquel nous collaborons, dans les collges, est nourri de la rflexion collective que nous avons mene autour du vingt-cinquime anniversaire des collges qubcois.

    Les deux premiers documents rpertoris ci-aprs datent de vingt ans, mais ils savrent dune importance capitale pour toute personne qui veut bien saisir lesprit de ce que nous appelons laide la russite scolaire au collgial.

    GOUVERNEMENT DU QUBEC, CONSEIL DES COLLGES. Lenseignement collgial : des priorits pour un renouveau de la formation, Qubec, 1992, 413 p. (Disponible au CDC. Cote : 701105)

    Ce rapport sur ltat et les besoins de lenseignement collgial, adopt par le Conseil des collges en 1992, est une pice matresse de la rflexion sur la russite des tudiants dans le cadre des collges qubcois. On y trouve quatre grandes parties :

    Une analyse de lvolution prvisible de la socit qubcoise Une mise jour de la conception de lenseignement collgial Une identification des priorits de dveloppement de lenseignement collgial Un examen de quelques grands moyens essentiels la rnovation et au

    dveloppement de lenseignement collgial.

    Ce document est essentiel toute personne qui veut comprendre le rseau collgial dhier et daujourdhui. On y lit surtout ltat de la rflexion de lpoque sur lvolution que devrait prendre le rseau collgial. On y trouve, dans un crit riche et rigoureux, les valeurs sociales et pdagogiques de lpoque. Lobservateur de lcole daujourdhui y trouve la trame de fond du collgial contemporain et peut sen inspirer pour appuyer ses pratiques de gestion ou ses pratiques pdagogiques. Ce document constitue un document dhistoire sur lvolution des collges du Qubec.

    GOUVERNEMENT DU QUBEC, MINISTRE DE LENSEIGNEMENT SUPRIEUR ET DE LA SCIENCE. Des collges pour le Qubec du XXIme sicle. Lenseignement collgial qubcois. Orientations davenir et mesures de renouveau, Qubec, avril 1993, 39 p.

    Dans la foule de la volont sociale de dmocratiser lducation, on sintressait dj laccessibilit des jeunes aux tudes collgiales. En 1993, constatant que seulement 36 % des tudiants qubcois

    obtenaient un diplme dtudes collgiales avant lge de 25 ans, le ministre sest davantage intress laccs la russite des tudes et a adopt une quarantaine de mesures destines augmenter le taux de diplomation des tudiants inscrits au collgial. Cest ce que lon a appel la Rforme du collgial. Les mesures inscrites dans ce document interpellent tous les niveaux de la communaut collgiale, du ministre lui-

    mailto:info@cdc.qc.ca?subject=Emprunter%20le%20document%20du%20CDC%20cote%20701105http://www.cdc.qc.ca/pdf/705603_colleges_xxie_1993.pdfhttp://www.cdc.qc.ca/pdf/705603_colleges_xxie_1993.pdfhttp://www.cdc.qc.ca/pdf/705603_colleges_xxie_1993.pdfhttp://www.cdc.qc.ca/pdf/705603_colleges_xxie_1993.pdf

  • Bulletin de la documentation collgiale, Fvrier 2013, Numro 9 | cdc.qc.ca/bulletin | Page 4

    mme jusqu'au personnel enseignant. Le document prsente entre autres les lments suivants :

    Lapproche par comptences Lapproche programme La Commission des tudes Ladoption des politiques dvaluation des programmes Ladoption des politiques institutionnelles dvaluation des apprentissages Lpreuve ministrielle uniforme en franais La cration de la Commission dvaluation de lenseignement collgial.

    Cela fera 20 ans, en 2013, que ces mesures ont t adoptes. Si la plupart sont implantes depuis longtemps et sont passes dans lordinaire des pratiques du collgial, certaines restent encore ajuster dans certains milieux (lapproche par comptences, par exemple) et dautres font encore lobjet de rsistance dans certains collges (lapproche programme, par exemple).

    LAPOSTOLLE, Lynn. Russite scolaire et russite ducative : quelques repres, Pdagogie collgiale, vol. 19, no 4, t 2006, p. 5-7.

    Dans ce texte, Lapostolle nous fait habilement cheminer dans lhistoire de la rflexion sur la russite et nous dmontre quil vaut mieux parler de russite scolaire que de russite ducative.

    La russite ducative est un concept plutt qualitatif et est li la notion de projet (ralisation personnelle, dveloppement personnel et professionnel, maturit vocationnelle). La russite ducative dborde les murs du cgep. La communaut pdagogique na aucun contrle direct ou observable l-dessus. Quant la russite scolaire, on peut avoir du contrle sur le concept : il se mesure par les rsultats scolaires (russite des cours et niveau de russite), par la persvrance dans un programme, par l'obtention du diplme.

    Des regards synthse sur la russite

    BARBEAU, Denise. Interventions pdagogiques et russite au cgep. Mta-analyse, Qubec, Les Presses de lUniversit Laval, 2007, 426 p. (Disponible au CDC. Cote : 786470)

    Cette tude, majeure et incontournable, traite des diverses recherches portant sur laide la russite. Dans cette mta-analyse de 96 tudes et recherches, touchant 962 variables dpendantes, Barbeau dcrit deux grandes catgories dinterventions. Lune porte sur des actions priphriques lenseignement. Lautre se rapporte des actions lies la pdagogie au quotidien.

    http://www.cdc.qc.ca/ped_coll/pdf/Lapostolle_19_4.pdfhttp://www.cdc.qc.ca/ped_coll/pdf/Lapostolle_19_4.pdfhttp://www.cdc.qc.ca/url_regard/024902.htmlhttp://www.cdc.qc.ca/url_regard/024902.htmlmailto:info@cdc.qc.ca?subject=Emprunter%20le%20document%20du%20CDC%20cote%20786470

  • Bulletin de la documentation collgiale, Fvrier 2013, Numro 9 | cdc.qc.ca/bulletin | Page 5

    Les actions priphriques lenseignement

    Barbeau dcrit et commente les mesures permettant daider ltudiant dans son cheminement au collgial. Il y a plusieurs types dactions priphriques lenseignement. Voici quelques exemples :

    Les centres daide Les sessions daccueil et dintgration Les cours spciaux Le tutorat par les pairs Le tutorat par les enseignants ou par des employs du collge.

    Denise Barbeau prcise que ces actions priphriques lenseignement visent amener ltudiant se connatre, avoir du contrle sur lui-mme et sur ses habitudes dtude (p. 44).

    La pdagogie au quotidien

    Barbeau cite