Les différents types de stocks: historique et problématique ?· Les différents types de stocks: historique…

Embed Size (px)

Text of Les différents types de stocks: historique et problématique ?· Les différents types de stocks:...

  • 715, rue Alain Colas - CS 41836 - 29218 BREST CEDEX 2 -FRANCE

    Tl. : +33 2 98 33 10 10 - Fax : +33 2 98 44 91 38

    contact@cedre.frhttp://www.cedre.fr

    Les diffrents types de stocks:historique et problmatique

    Georges PeignCedre

    15 me Journe dinformation du Cedre Les stocks de matriels antipollution

  • Les diffrents types de stocks:historique et problmatique

    Ltat actuel Les diffrents types de stocks Historique Complmentarit des stocks Dimensionnement Localisation et vocation Composition et volution Financement

  • Les diffrents types de stocks:historique et problmatique

    Les questions pour le futur: Adquation aux besoins Optimisation de la gestion Elargissement des comptences Rgles demploi Constitution et renouvellement

  • Les diffrents types de stocks

    Publics / privs Locaux / rgionaux / nationaux / internationaux Pour pollutions marines / pour eaux intrieures Magasins dapprovisionnement (ex : PAJ ; fabricants)

    / trousses outils

  • Une histoire lie celle des pollutions accidentelles (1/2)

    Rcente [en France, post Torrey Canion (1967) et surtout post AmocoCadiz (1978) ; en Grande Bretagne, stock BP depuis 1973 devenu stock OSRL en 1985]

  • Une histoire lie celle des pollutions accidentelles (2/2)

    Marque par quelques vnements majeurs ou la rptition dvnements mineurs

    Pour pollutions originaires dinstallations fixes ou lies au transport de produits

    Besoins et obligations diffrents entre pollueurs et pollus , volution de ces besoins et obligations [OPRC; OPA 90 ; exploitation de champs conditionne par lexistence de solutions appropries]

    Apparitions de socits ou organisations dintervention spcialises et, en parallle, disparition progressive des capacits en interne aux compagnies ptrolires, voire aux services publics ;

  • Une histoire lie au dveloppement des techniques et moyens

    et lvolution du rle des diffrents intervenants dans leur dveloppement:

    fabricants (stimuls par des gros marchs ou aids) socits de service ou organisations prives but non lucratif pouvoirs publics, utilisateurs ou non (aide la recherche,

    linnovation, au dveloppement industriel) gestionnaires de sites (ports,) compagnies ptrolires (de BP OSRL)

    ou aussi lvolution de la logistique de mise en uvre

  • Le concept de la rponse gradue et de la complmentarit des stocks (1/3)

    des stocks nationaux obtenus par addition de stocks locaux, notamment portuaires : rarement ;

    plus souvent des stocks nationaux sollicits pour des petites interventions locales (et absence de stocks locaux l o existe stock national)

    des stocks internationaux obtenus par addition de stocks nationaux (SCI ; accords rgionaux)

    lencouragement de lOPRC 90 la coopration public-priv (pour la fourniture dexpertises et de moyens de lutte)

  • Le concept de la rponse gradue et de la complmentarit des stocks (2/3)

    une couverture mondiale par les Tier 3 Centres |AMOSC, CCA, OSR, FOST] pour complter les moyens nationaux et locaux, voire pour rduire le besoin en stocks nationaux,

    la couche supplmentaire apporte par: une entit supranationale (ex : lEMSA et ses navires

    sous contrats) un stock priv (ex : OSR et lpandage arien de

    dispersants) la mise en rseau de stocks privs internationaux

  • Le concept de la rponse gradue et de la complmentarit des stocks (3/3)

    mais peu de complmentarit eaux marines et eaux intrieures ;

    des questions rcurrentes sur la compatibilit des quipements, voire la standardisation de certains lments

  • Le dimensionnement des stocks et son volution

    lorigine une ambition forte et une vision souvent optimiste des performances attendre des moyens en stocks

    remise en cause loccasion dexercices et surtout de pollutions relles

    vers un dimensionnement optimis, adapt aux sollicitations et aux capacits dentretien,et tirant profit de la complmentarit des stocks

    risques de conflits

  • La localisation et la vocation des stocks

    au plus prs des pollutions ventuelles au plus prs de la logistique de mise en uvre ou au plus prs dun transport rapide

    mais attention aux contraintes daccs lies ces localisations

    conditionnement pour transport arien et choix dquipements adapts ce transport

    stocks destins en priorit aux (co)financeurs des quipements en stocks ; accs possible pour des tiers mais non garantis

  • La composition des stocks et son volution (1/4)

    adaptation aux risques les plus probables et/ou la rponse au dernier accident majeur

    quipements spcifiques lantipollution et/ou non facilement mobilisables ailleurs

    quipements correspondant la 1re urgence quipements acquis prventivement ou quipements acquis

    lors dune pollution

    des matriels fiables et faciles demploi plutt que au top de la technique (USCG)

    des matriels et produits prcdemment valus, voire agrs

  • La composition des stocks et son volution (2/4)

    Allgement de navires en difficult : place importante lorigine des stocks Polmar Mer (y compris pour

    intervention sur chimiquier), peu (pas ?) utilis sur accidents

    Intervention sur paves : essentiellement chez prestataires de services

    Dispersants : Matriels dpandage par bateaux, par hlicoptre, par avion Produits

  • La composition des stocks et son volution (3/4)

    Confinement rcupration : quipements en adquation avec logistique disponible ou accessible,

    voire lis cette logistique importants linaires de barrages dans stocks pour la protection de

    sites sensibles : stocks polmar terre : 20 km en 1980, 35 km en 1988 (en adquation avec besoins rels et capacit de mise en uvre ?)

    Stockage des produits rcuprs : Flottant (citernes souples) ou terre En complment aux moyens non spcifiques

  • La composition des stocks et son volution (4/4)

    Absorbants : Stocks limits, recours possible aux fournisseurs pour

    approvisionnement rapide Nettoyage du littoral: dans stocks nationaux

    Effarouchage ou Nettoyage des oiseaux

    Moyens de communication

  • Le financement des stocks

    Investissements tatiques encourags par une pollution (vcue ou suivie)

    Impos aux exploitants de sites risque retour sur utilisation pour stocks dOSRO ou de

    socits de services

  • Questions pour le futur

    spcifiques certains types de stocks, mais dont les rponses peuvent influer au-del (complmentarit des stocks),

    ou plus universelles

  • Adquation des stocks existants aux besoins ?

    trop ou pas assez de moyens en stocks ? moyens adapts aux besoins rels ? en adquation aux

    plans dintervention? prise en compte de lvolution des besoins :

    volution du risque de pollution [nature (soutes, HNS?), localisation (zones arctiques)] et de lattente socitale

    volution des capacits humaines et logistiques de mise en uvre et daccompagnement (ex : guidage arien doprations de lutte en mer) ?

    rpartition et implantations optimises des stocks ? ( proximit de zones de mise en uvre ou dexpdition ?)

  • Gestion optimale des stocks?

    (magasiniers et utilisateurs, valuateurs, formateurs,...)

    encourager la gestion par socits de service ou OSRO?

    pour notamment favoriser le maintien dquipes spcialises formes et favoriser lutilisation et donc le renouvellement des moyens en largissant le panel dutilisateurs potentiels ?

    mais conserver la proprit ou au moins un droit de regard sur le choix des moyens stocks ?

  • Des stocks plus universels ?

    publics/privs ;

    pollutions marines et dulaquicoles ; lutte en mer et sur le littoral ; HC & HNS & macrodchets ;

  • Assouplir ou durcir les rgles demploi des stocks?

    viter de trop dmunir les stocks ou favoriser lutilisation et le renouvellement des matriels ?

    favoriser la dcentralisation de la dcision concernant le recours aux stocks ?

    permettre, voire favoriser, lutilisation de certains moyens pour des besoins autres que de lutte contre une pollution accidentelle ? par des utilisateurs autres que ceux auxquels sont originellement destins les stocks?

    (ex : socits de service / stock national ; non membre/ stock associatif)

  • Rguler la constitution et le renouvellement des stocks

    conserver des matriels acquis lors daccidents ? conserver des matriels qui ne sont jamais utiliss hors exercices

    et dont lexprience a montr quon hsite les utiliser ?

    quand dclasser les matriels anciens? (pbs de maintenance, de pices de rechange et donc de fiabilit)

    remplacer par des matriels plus performants ? (y compris pour encourager la recherche et le dveloppement technologique)

    encourager lenvoi sur accident des matriels les plus anciens ?

    prenniser le financement des stocks pour garantir un maintien niveau (maintenance et renouvellement des quipements, des installations et de la logistique ; formation des personnels)