of 84/84
7 Octobre 2015 Etude UIC/UNIFA/VNF/HAROPA/ADEME sur le transport fluvial d'engrais et de produits chimiques

présentations des intervenants

  • View
    228

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of présentations des intervenants

  • 7 Octobre 2015

    Etude UIC/UNIFA/VNF/HAROPA/ADEME sur le

    transport fluvial d'engrais et de produits chimiques

  • 2

    Etude fluvialisation Prsentation Colloque 7 Octobre 2015

    Objectifs de ltude

    Source : Arthur D Little

    Un objectif : favoriser le report modal vers le fluvial et atteindre les objectifs fixs lors du

    Grenelle de lenvironnement

    Etude fluvialisation - Colloque Transport Fluvial 7 octobre 2015

    Contribuer faire passer la part de march de la voie deau de 5%

    10% des volumes transports lhorizon 2020

    - Identifier et caractriser les flux et les volumes de produits de

    lindustrie chimique et des engrais

    - Mieux comprendre les atouts et les freins actuels

    - Identifier les flux susceptibles de report modal vers le transport

    fluvial, ainsi que les conditions de ce report

    Etudier les options de pilotes sur les projets court terme sur les

    Bassins de la Seine et du Nord Pas-de-Calais

  • 3

    Etude fluvialisation Prsentation Colloque 7 Octobre 2015

    Un effort conjoint

    Source : Arthur D. Little

    Mobilisation des membres et de leur

    rseau dans le respect de lanonymat

    (cartes, experts, flux, etc.)

    Co-construction des outils

    Approche pragmatique de dfinition et de

    validation des recommandations

    (ralisation dtudes de cas)

    Text

    Text

    Text

    Text Text

    Etude fluvialisation - Colloque Transport Fluvial 7 octobre 2015

  • 4

    Etude fluvialisation Prsentation Colloque 7 Octobre 2015

    Phase 1 : Diagnostic de lexistant Phase 2 : Scenarii de report modal

    Un effort de prs dun an pour dployer une dmarche complte

    Source : Arthur D. Little

    Vision des

    atouts et freins

    de ltude

    Cartographie

    des sites et des

    flux

    Grille

    multicritres

    Modlisation

    des quilibres

    conomiques

    4 tude

    de cas

    Etude fluvialisation - Colloque Transport Fluvial 7 octobre 2015

    Fvrier Juin 2014 Juillet Octobre 2014

  • 5

    Etude fluvialisation Prsentation Colloque 7 Octobre 2015

    Sources

    Externes

    Experts

    Le projet sest appuy la fois sur les sources externes disponibles et sur les entretiens avec

    les chargeurs et experts du mtier

    + 50 entretiens

    Chargeurs dans la Chimie

    Chargeurs dans les Engrais

    Fournisseurs de solutions logistiques

    Transporteurs

    Gestionnaires dinfrastructures

    Source : Arthur D Little

    Principales sources mobilises dans le projet

    Donnes fournies par les membres du comits de pilotage (ex :

    capacits des infrastructures et perspectives dvolution)

    Etudes sectorielles sur les industries sous-jacentes : engrais,

    chimie lourde, chimie fine, etc.

    Etudes prospectives sur les volutions potentielles autour du

    secteur (e.g. taxe carbone, prix du ptrole)

    Etude fluvialisation - Colloque Transport Fluvial 7 octobre 2015

  • 6

    Etude fluvialisation Prsentation Colloque 7 Octobre 2015

    Synthse des lments de diagnostics et de pistes daccentuation du report modal

    Les flux sont massifis entre les producteurs & ports dimportation/exportation et les distributeurs

    Le recours au fluvial pour les flux massifis et facilement fluvialisables est gnralement mature

    Il existe une apptence des chargeurs pour dvelopper le fluvial

    Les principaux freins au dveloppement du fluvial sur les flux pertinents sont

    Limage de faible performance, notamment cot, sachant que la marge de tolrance est limite (5-10%

    sur la Chimie)

    Loffre de transport de qualit / comptitive (e.g. bateaux / bateliers, notamment en priode de pointe)

    Lhtrognit du rseau qui rduit les montages possibles

    Le dveloppement du big bag, qui favorise le dveloppement de la distribution directe (donc non

    massifie)

    En plus dune action potentielle de sensibilisation des chargeurs (sur voie fluviale) les principales options

    attractives seraient :

    La massification de flux en vrac vers des points intermdiaires

    Le conteneur en sappuyant sur les navettes de conteneurs existantes (pour les flux dj conteneuriss)

    Ncessit daffiner la comprhension des conditions de pertinence dun stockage intermdiaire La prcision / validation de ces hypothses a t ensuite instruite en phase II

    Source : entretiens, analyse Arthur D. Little

    Etude fluvialisation - Colloque Transport Fluvial 7 octobre 2015

  • 7

    Etude fluvialisation Prsentation Colloque 7 Octobre 2015

    Une boite outil a ensuite t constitue pour identifier et raliser une premire

    quantification des opportunits de report modal

    Source : Arthur D Little

    Modlisations Etudes de cas

    Grille multicritre

    Calibration des modles conomiques sur les

    opportunits de report identifies (point de stockage

    intermdiaire/conteneurs)

    Tests de scnarii principaux pour identification des

    critres dcisifs

    Identification des sensibilits par critres

    Structuration pour prise en compte des flux

    Calibration des critres pour valuation du potentiel des

    flux (dfinition de seuils)

    Confrontation des mthodologies

    dveloppes des tudes de cas

    rels

    Validation / prcision des

    enseignements / hypothses

    Ajustements ventuels des outils

    associs

    Etude fluvialisation - Colloque Transport Fluvial 7 octobre 2015

  • 8

    Etude fluvialisation Prsentation Colloque 7 Octobre 2015

    Catgorie de

    transport

    fluvialisable

    Tonnage rel

    T/EVPTotal points Points co Points non co

    Equivalence Code

    couleur

    Taille

    Kt / an

    ou EVP

    Longueur

    fluviale

    de substitution au flux

    actuel

    km

    Vrac Solide non MD 30 000 179 165 14 2 25 kT< 100 kT > 300 km

    Vrac Solide non MD 25 000 172 165 7 2 25 kT<

  • 9

    Etude fluvialisation Prsentation Colloque 7 Octobre 2015

    Des tudes de cas ont ensuite permis dclairer les pistes de dveloppement du fluvial

    Source : Arthur D. Little

    Slection des tudes de cas et pistes damlioration du fluvial

    Engrais Chimie

    Vrac

    Conteneur

    Flux dengrais massifier au

    dpart de Rouen / Benelux

    (point dclatement en bassin

    Seine)

    Transport de matires

    dangereuses

    Type de produits

    Modes de transport

    Possibilit de

    valider

    et prciser les

    enseignements

    de la phase I

    Non pertinent

    pour ltude

    Flux rgulier de conteneurs

    pour le grand export et

    Anvers (100% camion

    aujourdhui)

    Produits chimiques

    dangereux en gros volumes

    sur des flux trs stables

    (installations existantes et

    volontarisme pour le fluvial)

    Rsultats prsents

    aujourdhui

    Etude fluvialisation - Colloque Transport Fluvial 7 octobre 2015

  • 10

    Etude fluvialisation Prsentation Colloque 7 Octobre 2015

    La comptitivit conomique de loption fluviale sur le flux AAAA- BBB est limite dans sa

    capacit absorber des cots de post-acheminement

    Prsentation du flux Rsultats de ltude

    Estimation des cots des 2 options

    Conclusions

    La comptitivit conomique de loption fluviale sur ce flux apparait fragile :

    Limite de gabarit du canal Nord

    Disponibilit incertaine des moyens de transport sur ce flux

    Ltude de flux retours ( mener avec dautres acteurs)

    pourrait permettre de rendre cette option plus robuste

    Source : Mappy, entretiens, analyse Arthur D. Little

    Option fluviale : Distance YYY

    (passage par Denain)

    Gabarit utilisable 600T

    1 rupture de charge supplmentaire (dpart en gabarit compatible avec le canal Nord 800T)

    Option routire : Distance XXXkm

    (sans les pages) /T sur la distance Hors post-acheminement

    Option routire 26,7

    Option fluviale 26.3 -2%

    40 rotations de camions vites, moins dmissions de CO2

    Etude fluvialisation - Colloque Transport Fluvial 7 octobre 2015

  • 11

    Etude fluvialisation Prsentation Colloque 7 Octobre 2015

    Les flux sont massifis entre les producteurs & ports dimportation/exportation et les distributeurs, et le recours au fluvial pour les flux massifis et facilement fluvialisables est dj mature

    Il existe un rel volontarisme autour du fluvial, chez les chargeurs, et qui se traduit par :

    Des initiatives dveloppes en interne, avec une recherche de solutions et des exprimentations locales

    Une capacit des acteurs supporter un surcot marginal

    Le partage dinformation initi entre les membres du GT sera la source dun foisonnement de pistes de dveloppement commercial (VNF&UIC ; VNF & Haropa ; Etc.)

    Plusieurs leviers ont t identifis et travaills via des tudes de cas, et souligne le potentiel de dveloppement pragmatique du mode de transport fluvial (des victoires rapides , aux sujets plus complexes tels que lammonitrate HD), selon deux axes principaux

    Les options de massification de flux de vrac vers des points intermdiaires, potentiellement en

    partenariat avec les principales coopratives pour sappuyer sur des flux pendulaires

    Le conteneur semble prsenter un potentiel, en sappuyant sur les navettes de conteneurs existantes (ce

    qui permet de bnficier de cots avantageux)

    Cette tude, ralise en 2014 permet de pointer plusieurs facteurs positifs quant au

    dveloppement du mode de transport fluvial

    Source : Arthur D. Little

    Synthse

    Etude fluvialisation - Colloque Transport Fluvial 7 octobre 2015

  • 12

    Etude fluvialisation Prsentation Colloque 7 Octobre 2015

    Les prochaines tapes vont des victoires rapides linstruction des sujets de rflexion au

    plus long cours

    Axes de dveloppement transverses et leviers associs

    Dveloppement

    de lactivit

    commerciale

    -Victoires rapides-

    Construction de

    solutions ad-hoc

    avec les

    prospects -Solutions

    pragmatiques-

    Instruction

    approfondie de la

    question des

    ammonitrates HD -Sujets structurants-

    Dmarcher plus systmatiquement les chargeurs.

    Fournir lappui ncessaire aux acteurs volontaristes qui manquent aujourdhui de

    relais pour travailler la dfinition / la mise en uvre de solutions terrain

    Dvelopper les plateformes dchange de linformation pour se faire rencontrer offre

    et demande de transport fluvial avec une meilleure intgration des diffrentes parties

    prenantes (ex : rendre riverdating plus prospectif, promouvoir les dispositifs type

    PARME)

    Se positionner en chef de projet sur les sujets plus pointus

    Lever les blocages / clarifier les incomprhensions qui peuvent nuire au dveloppement

    de lactivit

    Stimuler le tissu conomique pour le dveloppement de conditions business, et

    notamment conomiques, favorables

    Co

    urt

    term

    e

    Lo

    ng

    term

    e

    Etude fluvialisation - Colloque Transport Fluvial 7 octobre 2015

  • 13

    Etude fluvialisation Prsentation Colloque 7 Octobre 2015

    As the worlds first consultancy, Arthur D. Little

    has been at the forefront of innovation for more

    than 125 years. We are acknowledged as a

    thought leader in linking strategy, technology

    and innovation. Our consultants consistently

    develop enduring next generation solutions to

    master our clients' business complexity and to

    deliver sustainable results suited to the

    economic reality of each of our clients.

    Arthur D. Little has offices in the most important

    business cities around the world. We are proud

    to serve many of the Fortune 500 companies

    globally, in addition to other leading firms and

    public sector organizations.

    For further information please visit

    www.adlittle.com

    Copyright Arthur D. Little 2013. All rights

    reserved.

    Contact:

    Marc Durance

    Principal

    T: +33 1 55 74 29 08

    M: +33 6 83 83 55 57

    Franois Deneux

    Partner

    T: +33 1 55 74 29 17

    M: +33 6 70 01 23 72

    Arthur D. Little

    51, rue Franois 1er

    75008 Paris

    France

    www.adlittle.com

    5 Exemples de rfrences pertinentes pour le projet 5 Exemples de rfrences pertinentes pour le projet

  • 1

    Atelier Chimie Engrais Dunkerque,le 7 Octobre

  • Droul

    I. Introduction: Missions de VNF Flux Chimie / Engrais et TMD en NPDC

    II. Prsentation de loffre de transport fluvial en NPDC Rseau Offre logistique du rseau Offre transport

    III. Accompagnement de VNF au report modal Structure daccompagnement en Nord-Pas-de-Calais PARM PAMI 2013-2017 Riverdating 2015

    2

  • I-Introduction Missions de VNF EPA

    3

    Voies navigables de France assure pour le rseau fluvial

    - lexploitation, - lentretien et la maintenance du rseau fluvial, - la gestion des ressources hydrauliques - la promotion et le dveloppement du transport fluvial.- la valorisation du domaine qui lui est confi, .

  • I- Introduction: flux transport Chimie 2014

  • I- Introduction: flux transport fluvial Engrais 2014

  • I- Introduction: Transport Fluvial Matires dangereuses en 2014 Nord Pas de Calais

  • II- Prsentation de loffre de transport fluvial en NPDC: Rseau

  • 8

    II- Prsentation de loffre de transport fluvial en NPDC Rseau Nord Pas de Calais Offre logistique du rseau Port concds et

    COT

  • II- Prsentation de loffre de transport fluvial en NPDC Une offre de cale trs ouverte

  • Offre transport Fluviale de Conteneurs en Nord Pas de Calais

  • III- Accompagnement de VNF au report modal Structure daccompagnement en Nord-Pas-de-

    Calais

    Service de dveloppement voie d eau de la Direction territoriale Nord Pas de Calais :

    Une quipe pluridisciplinaire: transport ,Tourisme , domaine , immobilier , communication

    2 agences de dveloppement terrain Dunkerque: Rgis Wallyn Douai / Waziers: Denis Stricher

  • PARM: Plan dAide au Report Modal

    2013-2017

    Dispositif daccompagnement des chargeurs et des oprateurs

    12

  • 13

    Principes

    Audit renforc des chanes logistiquesAccompagnement des tudes logistiques et appropriation

    des solutions par les quipes de dveloppement

    Accompagnement progressif des projets de report modal

    Budget prvu 2,45 M par an

    III- Accompagnement de VNF au report modal PARM et PAMI

  • 14

    PARM:plan daide au report modal

    Volet A : aide au financement dtudes logistiques report modal

    Inciter les chargeurs tudier les conditions de rorganisation logistiques en ayant recours aux modes alternatifs

    Aide de 50% dans un plafond de 25 000

    Volet B : aide au financement dexprimentation fluviale Valider le respect de la qualit des marchandises transportes, la performance des

    moyens de manutention, le dlai de transport , limpact de lutilisation du mode fluvial dans les chaines logistiques

    Aide de 25% dans un plafond de 75 000

    Volet C : aide au financement de dispositifs de manutention Prenniser les volumes grce a des installations fixe de transbordement Aide forfaitaire de 0,001/tk ralise plafonne 30% des investissements

    retenus (15% en cas de cofinancement dune collectivit territoriale)

  • PAMI: plan daide la modernisation et l innovation

    2013-2017

    Dispositif d accompagnement de la cale

    15

  • A - Mesures destines moderniser la flotte et conforter le transport fluvial sur le plan environnemental Budget : 9 millions d

    A 1 : adaptations techniques visant rendre le transport fluvial plus respectueux de lenvironnement 30 % de linvestissement plafonn 70 000 Remotorisation au del des normes, quipement permettant des

    conomies dnergie

    A 2 : adaptations techniques visant moderniser la flotte 30 % de linvestissement plafonn 60 000 (150 000 pour les travaux

    importants dont la part de structure est prpondrante) Travaux de structure, gouverne, achat dquipements NTIC compris

    A 3 : acquisition d'engin de manutention embarqu sur une cale existante et d'outils d'aide au chargement 30 % de linvestissement plafonn 80 000 Grue embarque, logiciel doptimisation de chargement

  • B - Mesures destines encourager l'mergence de nouvelles lignes de transport fluvial et accrotre la scurit de la marchandise Budget : 7 millions d B1 : mise en service de nouvelles units rpondant lvolution structurelle

    et au besoin de rajeunissement de la flotte Financement :

    Etudes : 50 % avec un plafond 50 000 (PME UNIQUEMENT) Construction

    Bateaux de moins de 1000 t : 20% du cot dinvestissement et plafonne 200 000 . RHK : 20% du cot (10 % si moyenne entreprise) dinvestissement et plafonne 200 000 (PME

    UNIQUEMENT)

    B2 : adaptation et renouvellement de la flotte pour rpondre des trafics spcifiques Conditions dligibilit identiques au plan 2008 2012 (tonnages

    supplmentaires, dveloppement de nouvelles filires) Financement : tudes (50% max. 100 000 ) et construction (20% max. 200

    000 )

    B3 : mise en service de bateaux aptes desservir les ports maritimes Adaptation et construction de bateaux Financement :

    tudes (50% max. 100 000 ) et construction (20% max. 400 000 ) OU Adaptation (30 % max. 90 000 )

  • C - Mesures destines soutenir la cration et le dveloppement des entreprises de transportBudget : 5,5 millions d

    C1 : achat du premier bateau dans le cadre de la cration dune entreprise de transport fluvial

    Calcul de laide identique au plan 2008 2012 (sauf plafond 40 000 )

    Aide limite lachat de Freycinet, Campinois, canal du Nord et DEK (PEL < 1 000 tonnes).

    C2 : dveloppement des entreprises de transport fluvial (UNIQUEMENT PME)

    Achat dun bateau plus grand ou dune deuxime unit

    Critres respecter : bateau de moins de 20 ans,, motorisation CCNR 2, systme aide navigation, bac batterie, bac de rcupration des eaux uses, PEL > 1 000 tonnes

    Aide : 20 % (10% pour les moyennes entreprises) du prix dachat plafonn 200 000

    C3 : Cration dun logement pour laccueil des apprentis Aide : 30% avec un plafond de 15 000

  • D Mesures destines promouvoir linnovation Budget : 1 millions d

    Objectifs : Mise en uvre de solutions innovantes Thmes possibles : Utilisation de nouveaux matriaux,

    optimisation des formes avant et arrire, motorisation innovante, cognration, rcupration de lnergie

    Aide : Etudes : 50 % plafonne 100 000 Uniquement pour les PME : aide de 70 % si mise

    disposition des usagers

    Validation aprs avis du CEREMA

  • Instruction PAMI

    20

    Dpt du dossier

    Accus rception Courrier de confirmation de laide avec les montants dinvestissements retenus

    Paiement sur prsentation des factures

    Attention: Demandes suprieure aux ressources

    avec suspension du PAMI CQFD = Anticiper

  • Organisation de RDV daffaires sur la base dune recherche de service et dune offre service identifis

    Faciliter la rencontre entre chargeurs potentiels et transporteurs :

    - Rendez vous prprogramms ;

    - Participants qualifis, besoin dfini, offre de service prcise ;

    - Optimisation du temps de prsence ;

    - Des confrences business venant illustrer les changes ;

    - Une soire networking pour poursuivre les changes.

  • Profil des participants :

    - Chargeurs : de dimension europenne ou locale, non utilisateur du TF ou disposant de nouveaux projets de report modaux, Direction logistique/supply chain/transport, direction gnrale; acheteurs transport, responsable RSE.

    - Oprateurs et prestataires logistique : Europens ou localis sur un bassin, oprateurs industriels ou transporteur artisanal, manutentionnaire, portuaire, armateurs, logisticiens etc

    - Institutionnels : gestionnaires de rseaux et agences de promotions et de dveloppement du transport fluvial, Elus, Agence de dveloppement des territoires, CCI.

  • Prochaine ditionLes mardi 1er et mercredi 2 dcembre 2015Dans le hall Paris du Grand Palais de Lille.

  • LE PORT DE DUNKERQUE & LA FILIERE CHIMIE

    DUNKERQUE-PORT

    Mercredi 7 octobre 2015Intervenants : Guy BOURBONNAUD, Chef du Dpartement Marketing et TransportsJulien DUJARDIN, Chef du Dpartement Dveloppement Logistique et Industriel

  • LondonLondon

    DoverDover

    AntwerpAntwerp

    RotterdamRotterdam

    AmsterdamAmsterdam

    Le HavreLe Havre

    ZeebruggeZeebrugge

    Dunkerque

    Tempsdedviationparrapportauraildenavigation(entre+sortie)

    Dunkerque

    LeHavre

    Zeebrugge

    Anvers

    3H

    7H

    7H

    15H

  • 2015

    2015

    Vracs liquides

    Marchandises diverses

    Vracs solides

    TRAFIC GLOBAL :

    47,10 MT

    > TRAFIC 2014

    POIDS DE LA CHIMIE DANS LE TRAFIC MARITIME DU PORT DE DUNKERQUE :

    3 MT Approx. 6% du trafic total

  • BASF

    AJINOMOTO

    VERSALIS

    AIRLIQUIDE

    RYSSEN

    SRD

    DISTRIPLAST

    BORAX

    ASTRAZENECAMINAKEM

    APPE

    NORDESTER

    TERMINALDESFLANDRESConteneurs

    QGSVracssolides

    TMVVracssolides

    DMTVracssolides RUBIS

    TERMINALVracsliquides475000m3

    INDUSTRIESCHIMIQUES

    TERMINAUX

    POLYCHIMPORTOUEST

    PORTEST

  • 2015

    2015

    206 000195 000

    228 000212 500

    200 800

    273 000268 000282 000

    320 000

    150000

    170000

    190000

    210000

    230000

    250000

    270000

    290000

    310000

    330000

    2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014

    In teus

    > CONTAINER TRAFFIC

    BARGE CARINA AGRE ADNR

  • 2015

    2015 > DUNKERQUE, PREMIERE PLATE-FORME ENERGETIQUE FRANCAISE

  • 2015

    2015 > DUNKERQUE, PORT CEREALIER

    Part modale voie deau :

    52 %

    Campagne 2014 2015 :

    3 MT

    Opportunit de rcupration detrafics dengrais par voie deau

  • 2015

    2015 > DUNKERQUE, PORT MULTIMODAL

    Transports massifis :

    49 % de part modalePremier port fluvial

    de la Rgion Nord/Pas-de-Calais :

    3 MT

    Premier ple ferroviaire franais :

    13 MT

  • 2015

    2015

    70 hectares disponibles situs sur un espace de 230 hectares (Activits dj prsentes : stockagede produits liquides, dpt ptrolier, laboratoire de R&D, pilote industriel, centre de formation, centredassistance technique)

    Un site unique 100 % multimodal (3e port de France, canal grand gabarit, embranch fer,autoroutes E42 et E40) 3h de Paris, Londres, Bruxelles et Amsterdam.

    > INDUSTRIAL CITY OF DUNKERQUE (ICD)

    Des utilits disposition : vapeur, eau filtre, dminralise et de

    refroidissement, air comprim, azote, oxygne, hydrogne, gaz naturel (poste gazier),

    lectricit (poste lectrique trs haute puissance)

    Services exclusifs sur site : laboratoire, service de

    maintenance, assistance technique, traitement des eaux, service dintervention 24h/24h, centre mdical, rserve anti-

    incendie

  • 2015

    2015

    DunkerquePort sera en capacitde dmarrer les travaux deviabilisation ds le dbut 2016 enparallle de linstruction desautorisations administratives (PCet ICPE) dposes par les porteursde projet.

    CettezoneDLISud accueillerauneplateformelogistiquemultimodalepermettantlestockagedemarchandisesenentreptdederniregnration,entraincompletsurvoiesferresousursiteddiaustockagedeconteneurspleins.

    > DUNKERQUE LOGISTIQUE INTERNATIONALE (DLI SUD)

    UnenouvellezoneappeleDLI Sudde145ha afaitlobjetenaout2015dunarrtprfectoraldautorisationdamnagement.Lediagnosticarchologiqueestencoursetserapurgdslafindanne2015

  • > ZONE GRANDE INDUSTRIE (ZGI)

    Le port de Dunkerque prpare lamnagement dune plateforme de 160 ha proximit immdiate delautoroute A16 et connecte au rseau ferroviaire.

    Cette plateforme sera particulirement destine laccueil de nouvelles industries des secteurs de

    la chimie verte, Agroalimentaire

    Les tudes techniques et les travauxdamnagements seront raliss surles annes 2016-2017

    Les terrains seront disponibles laconstruction pour la fin de lanne2017

    Sappuyant notamment le savoir-faire en termes de logistique temprature dirige sur le port, et de

    lindustrie de la valorisation et du recyclage.

  • 1

    Synthse de ltude ralise par ADVANCY pour le compte du PIPAME*

    * Ple Interministriel de Prospective et dAnticipation des Mutations Economiques

  • 2

    Objectifs de ltude

    Faire un tat des lieux des forces et faiblesses des plateformes franaises,

    Mesurer leur niveau de comptitivit par rapport aux concurrentes europennes,

    Identifier les pistes damliorations et les bonnes pratiques.

  • 3

    Plateforme de Dunkerque

    Constats Dunkerque comme la majorit des plateformes franaises, nest pas organise pour optimiser la mutualisation des cots et une gestion commune de la scurit.

    Elle est faiblement structure : - Dispersion des activits,

    - Mutualisation limite au partage des utilits entre Versalis (ex Polimeri) et Polychim.

  • 4 Entreprises adhrentes de lUIC NPC prsentes sur la plateforme

    AIR LIQUIDE BASF BEFESA VALERA BEFESA ZINC COMILOG HYET SWEET MINAKEM POLYCHIM VERSALIS (ex POLIMERI)

  • 5

    Plateforme de Dunkerque

    Revitalisation en cours - Promotion du site par Dunkerque promotion

    - Volont de crer une plateforme chimique

    avec la revitalisation du site de lancienne raffinerie Total.

  • 6

    Plateforme de Dunkerque

    Les atouts - Cot de transport comptitif / Anvers

    - Embranchement multimodal complet et accs au

    rseau fluvial du nord de lEurope

    - Terminal mthanier permettant dimporter du gaz naturel liqufi.

  • 7

    Plateforme de Dunkerque

    - Structuration dune plateforme : pour ce faire, il convient dtablir une feuille de route de la plateforme en ralisant un tat des lieux partir dun guide de structuration de loffre.

  • 8

    Plateforme de Dunkerque

    Principaux points de la feuille de route : 1- Avoir un leader,

    2- Fdrer les personnes intresses,

    3- Crer une association en vue de structurer la plateforme,

    4- Identifier les intrts communs : dfinition dune charte commune HSE, et dune charte commune pour le fonctionnement des infrastructures et des parties communes.

    5- Analyser les caractristiques de la plateforme (tat des lieux) en sinspirant du guide de structuration de loffre,

    6- Dfinir les forces et lattractivit de la plateforme

  • 9

    Plateforme de Dunkerque

    7- Dfinir un plan commun pour amliorer la comptitivit

    (identifier les axes pour lesquels la plateforme doit amliorer sa comptitivit/Identifier les entreprises qui peuvent aider structurer la plateforme personne spcialise dans la gestion des commodits par ex)

    8- Dfinir loffre marketing de la plateforme : quel type

    dactivit nouvelle privilgier pour le dveloppement (intgration amont/aval, conomie circulaire, industrialisation des innovations)

  • 10

    Plateforme de Dunkerque

    A nous de relever nos manches en prenant pour exemple la plateforme chimique de Fos sur Mer.

  • PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE & INNOVATION DE

    CABAN TONKIN

    le port deMarseille Fos

    Atelier CHIMIE ENGRAISZone industrialo-portuaire de

    Dunkerque7 octobre 2015

  • Prsentation gnrale de la plateforme- Situation gographique- Historique du projet- Dimension conomique

    Lassociation PIICTO- Objectif- Membres

    La feuille de route- Rseau vapeur- Ecologie industrielle- Dveloppement de linnovation- Structuration Plateforme- Promotion de loffre plug & play

    PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

    2

    Ordre du jour

  • PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

    3

  • LasocitamricaineHexcel rechercheenEuropedelOuestuneimplantationindustriellepourconstruiresapremireusinedeproductiondefibresdecarbonehorsUSA(400M$dinvestissement,150emploisdirects,1centrederechercheterme).

    Lemarcharonautique(Airbus,Eurocopter)estcibl. Unesoixantainedesiteseuropenstudie. CandidaturetrstardivedusiteKEMONEdeFos(dcembre2011). Finalement,seulsdeuxsiteseuropens(TeesideenGrandeBretagneetFos)retenusdbut2013maisaussiune

    implantationauxUSA(avantagecotnergtiquedauxgazdeschiste). Enmars2013,annoncedelamiseenredressementjudiciairedeKemOnemaiscandidaturedeFosmaintenue

    (adaptationduprojetinitialaveclarriveduGroupeGDFSuezCofely Services). Malheureusement,annonceenoctobre2013duchoixeuropendHexcel :plateformeOSIRISPagedeRoussillon.

    La dmonstration est faite : le site de Fos prsente toutes les caractristiques techniques, organisationnelles et humaines pour intresser les investisseurs dsireux de bnficier dun vaste site daccueil class Seveso en zone portuaire, intgr dans un tissu industriel existant, loign des zones urbaines.

    PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

    Historique du projetLvnement dclencheur, le projet MENLO

  • PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

    5

  • PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

    6

    Chiffres Cls

    2011 2012 2013 tendanceEmplois directs (Nbre) 1549 1526 1483Emplois sous traits (Nbre) 1399 1616 1420 =Masse Salariale (m) 88 91 89 =Chiffre d'Affaire (m) 2136 2135 2133 =Investissements (m) 51 62 32Tonnage par mer (kT) 1849** 1817** 1718**Tonnage par rail (kT) 468 506 462 =Tonnage par route (kT) 705 684 649Taxes locales (m) 18 26 20 =Taxes environnementales (m) 3 6 8* Donnes non inclues dans le tableau** Environ 5 millions de Tonnes avec GNL et autres vracs

  • PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

    7

    CetteassociationapourobjetderegrouperlesentitsimplantesdansleprimtredePIICTOafindestructurerensemblelesactivitsdelaplateformedansunobjectifcommundamliorationdeleurcomptitivitetdedveloppementdesactivitsindustriellesetdelinnovationsurlaplateforme,notamment :

    Dvelopperlcologieindustrielle:Elaborerdesprojetscommunsvisantloptimisationdesactivitsindustrielles,lamutualisationdeservicesetdessynergiesoprationnelles

    DvelopperlesactivitsindustriellesPrparerlaccueildenouvellesactivitsentablissantunestratgiededveloppementetdinnovationenaccordaveclesmissionsduGPMM,issuesdelaloiderformeportuairede2008,notammentpourlamnagementetlagestiondeszonesindustrielles,etpourleurpromotion

    Mettreenplaceunegouvernancecommune basesurunechartedemanagementHSE,pourcadrer larglementationPPRTappliqueauxplateformesindustrielles,lexprimentationZIEEetlesmodalitsdaccueiletdeservicesproposerauxnouveauxentrants.

    Etreforcedeproposition entermesdinnovationrglementairepermettantundveloppementoptimisetdensifidelaplateforme

    PrparerlamiseenplacetermedunestructuredetypeGIE ousimilaire,amenesesubstituerlaprsenteassociation

    Pourquoi lassociation PIICTO?

  • PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

    8

    Association PIICTOMembres actifs

    AIR LIQUIDEASCO INDUSTRIES BAYER POLYOL SNCCAP VRACSCARFOS SEA INVESTCOMPAGNIE NATIONALE DU RHONEELENGY GDF SUEZEVEREGDF SUEZ THERMIQUE FRANCEGPMMJEAN LEFEBVRE MEDITERRANEEKEM ONELYONDELL CHIMIE FRANCESOLAMAT MEREX

    Entreprises nayant pas encore fait acte de candidature:

    EIFFAGE CONSTRUCTION METALLIQUEGROUPE SYLVESTRELAFARGE CALCIA / SOCIETE PHOCEENE DE BROYAGELINDE GAS

  • PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

    COPIL PIICTO31/03/2015

    9

    Association PIICTOMembres qualifis

    ADEME AGENCE REGIONALE POUR LINNOVATION ET LINTERNATIONALISATION BPI FRANCECAISSE DES DEPOTSCCIMPCONSEIL REGIONALGMIFMISSION METROPOLITAINPROVENCE PROMOTIONSAN OUEST PROVENCESDISSOUS-PREFECTURE DISTRESTOTALUIC MEDITERRANEE

  • Vision globale- Accompagnement de la mutation du modle industriel pour rinventer la ZIP- Inscription comme lment essentiel du dveloppement industriel inscrit dans la stratgie du GPMM dont la densification multi-filire de la plateforme. - Inscription au volet Innovation du CPER 2014-2020- Mise en cohrence avec la stratgie de filire dfinie dans le cadre du CSF Chimie & Matriaux , les enjeux du Dbat National sur la Transition Energtique et Relance de lActivit Industrielle, les projets du territoire autours du CPER, DAS et SRCAE du CR PACA, et du Chantier MtropolitainAxes de travail1. Projet de rseau vapeur2. Dveloppement de lcologie industrielle3. Projets de dveloppement (Innovations et projets industriels)4. Structuration de la plateforme (infrastructure, gouvernance, modle conomique)5. Marketing de la plateforme Construction dune offre plug & play Principaux jalons

    10Feuille de route Projet PIICTOENJEUX

    2014Dc. 2013 Mai Octobre Axes 1,2 2015

    Lancement COPIL n4 COPIL n5 Restitution tude rseau vapeur

    Association PIICTO Confrence de presse

    Axes 3,4,5

    PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

    COPIL n6

    Mars Mi-2015

    GO-No Goprojet vapeur

    Annonce GRT Gaz

  • SOLAMAT

    Projet de rseau vapeurSchma de principe

    11

    PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

  • 12Dveloppement de lcologie industrielleProjets en cours

    Liste des projets, idntifis, en cours dtudes, raliss

    Dveloppement des ventes dHCl 33%: Essai industriel concluant de production fin 2013 Production de 0 6700T/an en un an Construction dun nouveau bac de stockage (0.6M) pour dmarrage en mai 2015 Perspectives 1 an: 12 15kT/an Approvisionnement rgional versus Grenoble, Lyon, Tavaux (300 600km)

    Valorisation des mtaux ferreux rcuprs Essai industriel concluant (2 camions) entre EvR et Ascomtal Discussion commerciale en cours Potentiel de 7 8kT/an soit 400 camions/an en circuit court versus circuit rgional Essai laboratoire concluant entre Solamat Merex et Kem One Essai industriel de validation prparer (potentiel 2.5 3kT/an) Essais laboratoire et industriel concluants entre Bartin et Kem One Discussion commerciale en cours

    PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

  • 13Dveloppement de lcologie industrielleProjets en cours

    Liste des projets, idntifis, en cours dtudes, raliss

    Mutualisation du transport du personnel Validation des circuits Ascomtal (3 lignes) et Kem One (2 lignes) Rdaction dun cahier des charges Lancement des consultations Rapprochement avec SMGETU pas vident Quid du dveloppement du covoiturage (idem ArcelorMittal avec 7me Sens)?

    Mutualisation de la suret / gardiennage Recensement des ressources en place lancer

    Incinration de lourds chlors Cadrage technique ralis entre Solamat Merex et Kem One Extension de capacit de stockage de lourds prvoir chez Kem One

    PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

  • 14Feuille de route Projet Plateforme - Cartographie projets INNOVEXPIICTO

    PLATEFORME INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

  • 15Structuration de la plateforme

    Projet dordonnance visant assouplir le rglement PPRT pour les activits conomiques. Elle prvoit (section 6 du chapitre V du titre 1er du livre V du code de lenvironnement) des modalits dapplication des PPRT adaptes aux biens affects un usage autre que celui dhabitation.

    Facilite la mise en place de mesures alternatives aux travaux de renforcement pour les activits conomiques Conditions de finacement modifies

    Primtre de la plateforme PPRT Sa cration doit tre valide par la DREAL sous conditions de liens entre les entreprises concernes et de contraintes en

    matire de charte HSE , obligations de mesures communes Le primtre plateforme PPRT ne sera pas ncessairement le mme que celui de la plateforme conomique PIICTO

    Etudes environnementales La suppresion du dispositif ZIEE repose la question des tudes pralables et de leur validit dans le temps pour faciliter

    lacueil de nouveaux exploitants (runion avec DREAL le 24 avril chez Kem One)

    Structure administrative De lassociation vers une structure de type GIE, ASL

    PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

  • 16Marketing de la plateformePromotion de loffre plug & play PIICTOPLATEFORME

    INDUSTRIELLE &INNOVATION DE CABAN TONKIN

  • Merci pour votre attention

  • Lentreprise de fret ferroviaire de Groupe Eurotunnel

    Octobre 2015

    Dlivrer des services de fret ferroviaire et de logistique de qualit en toute scurit et

    durablement

    Pascal SAINSON Prsident Directeur gnral

  • Europorte, lentreprise ferroviaireSes mtiers

    Oprateur ferroviaire 3ime oprateur en France et en Grande-Bretagne Oprateur en Belgique sous son propre certificat de scurit Opre vers lAllemagne, la Suisse et lItalie

    Prestataire de logistique ferroviaire ITE Chez les industriels : Hydrocarbures, Chimie, Automobiles,

    Produits de construction

    Gestionnaire dinfrastructure dlgu Sur 7 grands ports maritimes et fluviaux(Dunkerque ; Le Havre ; Rouen ; Nantes-St Nazaire ; Bordeaux; La Rochelle ; Strasbourg)

    Commissionnaire de transport (BFS) Fluvial et ferroviaire

  • 115 M de CA en 2014 266 M de CA pour le Groupe Europorte

    950 collaborateurs Conducteurs et agents au sol forms en interne par le CIFFCO

    1,4 milliard de Tonne-Km

    1 200 trains par mois

    75 locomotives de lignes 1/3 dengins lectriques 80% dengins interoprables (France / Allemagne / Belgique)

    80 locotracteurs

    15 locomotives de dessertes

    Europorte, lentreprise ferroviaireLes chiffres

  • Europorte, architecte de solutions pour le transport et la logistique des Marchandises Dangereuses

    EUROPORTE FRANCE : une expertise recherche dans le transport ferroviaire des MD par Les plus grands donneurs dordres de la chimie et

    ptrochimie : Produits blancs - carburant, essence, gasoil (Exxon,

    Total TPF,) Ammoniac anhydre et engrais azot (Boralis) Soufre (Total)

    Les transporteurs multimodaux de MD, pour la prparation des trains Greenmodal

    Grce son certificat de scurit qui permet le transport de toutes les classes de MD (exceptes les classes 1/explosives, 6.2/infectieuses et 7/radioactives)

  • Europorte, architecte de solutions pour le transport et la logistique des Marchandises Dangereuses

    EUROPORTE FRANCE : une expertise prsente dans les instances en France et en Europe :

    LUnion des Transporteurs Publics et Ferroviaires

    La Commission Interministrielle du Transport des Matires Dangereuses

    Nouveau membre adhrent la fiche UIC 471.3 (Union Internationale des Chemins de Fer pour le transport des MD)

  • Europorte, architecte de solutions pour le transport et la logistique des Marchandises Dangereuses

    SOCORAIL : expert de la logistique des MD dans toute la France, prsent dans une vingtaine de sites SEVESO Seuil Haut : Sud : TOTAL La Mde ; ESSO Fos sur Mer ; DPF - Dpt Ptrolier

    de Fos ; Lyondell Basel Centre : Osiris- Plateforme de Roussillon ; Blue Star Silicone ;

    ADISSEO Les Roches Condrieu ; RHODIA Chimie Saint Fons Nord-Ouest : ESSO Gravenchon

    SOCORAIL, cest lexpertise dans : La gestion dinstallations automatiques La gestion de la documentation dexpdition des camions /

    wagons Le remplissage et dchargement des wagons et camions

    citernes La gestion de dpt livreur La manutention ferroviaire sur ITE de sites SEVESO Seuil Haut

  • Europorte, architecte de solutions pour le transport et la logistique des Marchandises Dangereuses

    En 2014, les Marchandises Dangereuses reprsentent : Pour EUROPORTE France : 1/3 du tonnage total transport 1 million de kilomtres parcourusPour SOCORAIL : 215 000 wagons chargs et manipuls sur ITE 130 000 camions chargs

    EUROPORTE, cest lassurance dun personnel form :

    conformment aux rglementations ADR transport MD par route - et RID transport MD par rail -

    en interne par un Conseiller Scurit du Transport de Matires Dangereuses diplm pour toutes les classes et modes de transport de MD

    1. VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Atelier chimie engrais DunkerqueDiapo 1Diapo 2Diapo 3Diapo 4Diapo 5Diapo 6Diapo 9Diapo 10Diapo 11Diapo 13Diapo 14Diapo 15Diapo 16Diapo 17Diapo 18Diapo 19Diapo 20Diapo 21Diapo 22Diapo 23Diapo 24Diapo 25Diapo 26

    2. GRAND PORT MARITIME DE DUNKERQUE Atelier chimie engrais Dunkerque3. Prsentation UIC atelier pipameSynthse de ltude ralise par ADVANCY pour le compte du PIPAME*Objectifs de ltudePlateforme de DunkerqueEntreprises adhrentes de lUIC NPCprsentes sur la plateformePlateforme de DunkerquePlateforme de DunkerquePlateforme de DunkerquePlateforme de DunkerquePlateforme de DunkerquePlateforme de Dunkerque

    4. PIICTO Atelier chimie engrais Dunkerque5. EUROPORTE Atelier chimie engrais Dunkerque