Click here to load reader

Gabon Rnhd 2006 Fr

  • View
    274

  • Download
    5

Embed Size (px)

DESCRIPTION

ju

Text of Gabon Rnhd 2006 Fr

  • GABONUP ND

    Rpublique Gabonaise

    RAPPORT NATIONALSur le Dveloppement Humain

    Dette Publique &Dveloppement

    humain au Gabon

    2006

  • Rapport National sur le Dveloppement Humain au Gabon, 2006

    RAPPORT NATIONALSur le Dveloppement Humain

    Dette Publique &Dveloppement

    humain au Gabon

    2006

    1

  • Rapport National sur le Dveloppement Humain au Gabon, 2006

    2

  • Rapport National sur le Dveloppement Humain au Gabon, 2006

    Prface

    3

  • Rapport National sur le Dveloppement Humain au Gabon, 2006

    4

  • Rapport National sur le Dveloppement Humain au Gabon, 2006

    Le concept de Dveloppement humain renvoie ce processus qui consiste donner davantage dechoix aux hommes, et qui leur permet de vivre plus longtemps et plus sainement, d'tre bieninforms, d'avoir un niveau de vie dcent et de participer activement la vie de la Communaut.De cette acception, il ressort que le dveloppement humain ne saurait se rduire une simplersultante de la croissance conomique. En eet, ce concept, forg et vulgaris par le PNUD traversson rapport Mondial du mme nom, dborde largement le cadre trop restreint des logiques purementconomiques et intgre dans sa vision les modalits d'interaction entre les politiques socio-conomiques et les formes de gouvernance. Du point de vue du PNUD, il est communment admis queles politiques publiques doivent eectivement tre rorientes dans le sens de changementspertinents visant consolider l'environnement institutionnel et conomique, an de lever lesdistorsions qui rendent inaccessibles nombre d'acteurs, leurs principales opportunits dedveloppement.

    Dans cette perspective, le dveloppement humain propose de revisiter la conception traditionnelle duprogrs conomique pour replacer l'tre humain au centre des proccupations de dveloppement, parle redploiement d'une plus grande partie des investissements vers le seul capital qui donne sa valeur tous les autres, le capital humain. C'est pourquoi, aprs plusieurs annes d'interruption, le Gabonrenoue, par la prsente dition, avec la production du Rapport National sur le Dveloppement Humain(RNDH). Il replace ainsi la problmatique de la promotion du dveloppement humain au centre desproccupations des politiques conomiques et sociales aussi bien du Gouvernement que des acteursnationaux et des Partenaires au Dveloppement. Equivalent national du Rapport Mondial sur leDveloppement Humain (RMDH), le RNDH apparat comme un instrument de choix en faveur dudialogue sur les politiques, de plaidoyer sous toutes ses formes et donc de mobilisation des partenaireset acteurs autour de la promotion du dveloppement humain.Si l'on peut prter la prcdente dition du RNDH d'avoir eu la grande ambition de faire le bilan globaldu dveloppement humain au Gabon, exercice qui fut d'une originalit remarquable, on notera sansambages que celle de 2006 aura excell pour sa part, par le choix d'une thmatique dterminante dansl'quation gnrale du dveloppement conomique et social d'un pays en qute d'mergenceconomique comme le Gabon: la dette. En eet, le prsent RNDH du Gabon porte sur un thme plusque d'actualit car celui-ci constitue une contrainte majeure pour le dveloppement, et du coup, inhibetous les eorts susceptibles d'tre dploys pour promouvoir un vritable dveloppement humaindurable au Gabon. Il value la situation du dveloppement humain au Gabon, identie les dterminantsde la dette publique, en analyse l'impact sur l'IDH (Indice de Dveloppement Humain) et examine lesmcanismes de gestion de cette dette.

    Ce Rapport, qui traite de la rcurrente question de la dette publique du Gabon , montre que sonfardeau et notamment sa partie extrieure de nature surtout bilatrale reprsentait, elle seule en2005, environ 93% du stock total. Cette dette extrieure exerce, travers son service, un eet d'victionimportant sur les investissements publics, notamment ceux en faveur des secteurs sociaux (ducation,sant, lectricit, eau potable), et limite par consquent la marge de manuvre du Gouvernement promouvoir le dveloppement humain. Malgr les eorts de remboursement consentis par l'Etat, leratio d'endettement du pays demeure lev, se situant plus de 50% du PIB en 2005. Le niveaud'endettement ainsi que la rcession conomique que le Gabon a connu par le pass, ont ni parcontraindre le pays mettre en place, ds 1986, des programmes d'ajustement structurel (PAS). Dans cecadre, en 1987, il rchelonne sa dette bilatrale vis--vis du Club de Paris et renance sa dettecommerciale envers le Club de Londres. Dans le mme temps, la dette intrieure a t galementrestructure. De 1988 2000, le Gabon a entrepris d'autres restructurations de sa dette publique. Cesmultiples rchelonnements et restructurations auront pour eet daccrotre plus tard le niveau duservice de la dette extrieure, inhibant ainsi les possibilits de redploiement des dpenses publiquesen faveur des secteurs forte rsonance sociale, et qui dterminent directement ou indirectement ledveloppement humain.

    5

    PREFACE

  • Rapport National sur le Dveloppement Humain au Gabon, 2006

    Or, la recherche d'une solution approprie la question de l'endettement ainsi que la connaissance desfacteurs qui l'inuencent, le sens de leurs interrelations et de leurs relations intrinsques avec les variables quigouvernent le comportement des indicateurs de dveloppement humain ont t pour ainsi dire, le lconducteur des principaux dveloppements qui constituent la trame de ce Rapport.De plus, ce Rapport explicite le phnomne du paradoxe gabonais, qui se traduit par le fait que leniveau et l'volution de l'IDH du Gabon ne retent pas son niveau de richesse capt par son revenu partte en parit de pouvoir d'achat (PPA).Au total, l'examen approfondi des mcanismes de gestion de la dette publique en vigueur au Gabon, aconduit le Rapport prconiser: (i) de renforcer le dispositif institutionnel de gestion de la dettepublique du Gabon en lui octroyant les moyens adquats et en amliorant sa gouvernance; et (ii)d'explorer davantage et de ngocier les options susceptibles d'allger de manire signicative le poidsde la dette publique du Gabon an de la rendre plus soutenable.Par ailleurs, le Rapport suggre galement au Gabon d'explorer les options de ngociations de sa dettequi permettraient non seulement de rduire son stock eectif, mais galement de diminuer le montantannuel de son service. Il s'agit plus prcisment de rduire les taux d'intrts, de plafonner lespaiements au titre du service de la dette, de rembourser en monnaie locale, d'eectuer les paiementsanticips et de convertir la dette en aide au nancement des projets d'investissement caractre social.Toutes ces propositions sont de nature susciter le dbat et gnrer l'action souhaite qui vise rduire considrablement la contrainte de la dette sur la promotion du dveloppement humain auGabon.

    En dnitive, ce sont l, autant d'arguments qui justient la pertinence du thme dvelopp par ceRapport qui constitue un appel loquent et signicatif l'endroit de la communaut internationale etdes cranciers du Gabon. Ce faisant, ce Rapport apparat comme un instrument de plaidoyer en faveurd'une mise en uvre optimale et ecace des orientations et choix contenus dans le Document deStratgie de Croissance et de Rduction de la Pauvret (DSCRP) bas sur les Objectifs du Millnaire pourle Dveloppement (OMD) dont le Gabon s'est volontairement dot en 2005. En eet, le supplment deressources nancires qui peut tre rendu disponible par un traitement ecace de l'quation de ladette permettrait au Gabon, coup sr, de renforcer ses allocations budgtaires au prot desprogrammes/projets sociaux prioritaires retenus dans le DSCRP et devant contribuer de faon dcisive, la ralisation des OMD.Nous voudrions souligner, cet gard, qu'en appuyant la production de ce rapport qui sera largementdius, le Gouvernement gabonais et le PNUD s'engagent, au titre de leur partenariat, crer au niveaunational un cadre systmatique de rexion et de plaidoyer sur la problmatique du dveloppementhumain.

    Aussi, importe-t-il de noter que le Rapport est un produit du concours de plusieurs spcialisteschevronns, consultants et experts nationaux indpendants, qui ont bnci de l'appui technique etdes orientations stratgiques d'un Comit de Pilotage composs de reprsentants du Gouvernement,de la Socit Civile, du secteur priv et des partenaires au dveloppement. Autant dire que le prsentRapport se veut un document vritablement indpendant et neutre; par ailleurs, la dynamique de largeconcertation et d'changes qui a gouvern son processus d'laboration lui confre, une crdibilitscientique certaine tout en lui garantissant sans nul doute une appropriation nationale qui ne sourirad'aucune ambigut.

    Que tout le monde trouve ici l'expression renouvele de nos sincres remerciements.

    6

  • Rapport National sur le Dveloppement Humain au Gabon, 2006

    Que tous ceux qui ont contribu llaboration de ce 2me Rapport National sur leDveloppement Humain trouvent ici lexpression de nos sincres remerciements pourleur engagement, leur endurance, leur disponibilit et la qualit de leurscontributions.

    De mme, voudrions - nous inviter toutes les personnes qui ont consacr leur temps la relecture de ce Rapport trouver ici lexpression de notre profonde gratitude.

    REMERCIEMENTS

    7

  • Fidle Ntsissi, Directeur de Cabinet Priv du Prsident de la Rpublique

    Jean-Philippe Ndong Biyogho, Conseiller Financier du Ministre d'Etat, MPPDet Coordonnateur du DSCRP

    Thophile Aku Nguema, Directeur Gnral Adjoint de la Comptabilit Publique auMinistre de lEconomie et des Finances

    Rgis Immongault, Conseiller Financier du Ministre d'Etat charg delEconomie et des Finances

    Paul Henri Nguema Mey, Directeur Gnral Adjoint de la Statistique au MPPD

    Joseph Ibouili Maganga, Directeur de la Planication Gnrale au MPPD

    Pauline Etoughe Nyinz, Charge

Search related