дпа 2014. збірник завдань для державної підсумкової атестації з французької та іспанської мов. 11 клас

  • View
    870

  • Download
    16

Embed Size (px)

DESCRIPTION

http://bookgdz.ru/frantsuzskij-i-ispanskij/11750-chitat-dpa-sbornik-zadanij-11-klass-frantsuzskij-i-ispanskij-yazyk-onlajn 2014. . 11

Transcript

  • 1. 11 - 2014

2. ( 27.12.2013 1844) : 811.133.1+811.134.2](079.1) 81.2-922+81.2-922-41.. , ;.. , 1 . , -;.. , 292 . , -;.. , 314 . , -;.. , - 176 . , - - : 11- . /. : .. . . : .-. -, 2014. 152 . 811.133.1+811.134.2](079.1) 81.2-922+81.2-922 .., .., .., .., .., , 2014 -, ,-41ISBN 978-617-626-213-8.ISBN 978-617-626-213-8 -, 2014 3. 3 11 - - , . - , , . , - , - ( ). , , , , , - , . : ( ) ( ). -, , - , , . - 5 %, 3 %, , , (-). - : , , ( , , ,, , ). ( ) - : - . - -: , , , , . 11 , , , : ; ; . , . ( ). . , . , , , . , , . , , , , ; / ; , . 4. 4 5 % , -, , - , 2 % , . . -, , . , , , , , , , . ; , ; - , , , ; , , , -. 5060 . , -, , . - . - . ; ; , - ; , , ; - , , , , : , , . - ( ).- . -. ,- -. - ; , , ( , ), - , . . ( , ) () 35 ().1 2 10 ( ) 10 15 25 10 5. 5 , - 11- . .11 100 , 50 20 . - ( - ) . - . - . 11- , . 12 : , ( - , , , , ); , , ; , , , ; - , - , ; ; 11 : , ( , , , , ); , , ; , , , ; , , ; ; 10 : , ( , , , , ); , , ; , , , ; - ; ; -; - 6. 6 9 : , ( , , , ..); , , ; , , , ; ; ; - ; - 8 : , ( , , , ..); ; , ; ; 7 : , ( , , , ..); , , ; , , , ; - ; , -, , ; - - 6 : , ( , , , ..); , , , ; ; , , , ; - 5 : , ( , , , ..); , (, , , ); , - , -, ; ; 4 : , ( , , , ..); , , , ; ; 7. 7 3 : , ( - , , , ..); , - (, , , ); , , , ; ; 2 : , ( - , , , ..); , - (, , , ); , , , ; ; 1 : , ( - , , , ..); , , , ; -; 12 , , , , . 11 , , , , . 12 10 , , , , . 23 , 12 .9 , , , 12 , . 23 , 12 ,12 8. 8 8 , , 12 , . 23 , 23 , 12 , 12 7 , , 23 , . 34 ,23 , 12 , 12 6 , , 23 , . 45 -, 34 , 23 , 23 5 , 34 , . 45 , 34 , 23 , 23 4 , 34 , . 56 , 34 , 23 , 23 3 , , , 45 , . 34 , 67 , 34 2 , , , , . 34 , 67 , 34 - 1 , , . , , 12 - ; ; , -, , , -, . . ; 9. 9 11 - ; ; , , , , . - . - ; -, 10 - , , -, , , , , , , . . - (23 ); 9 - , , ; , - , , -. -. , (23 , 23 ); 8 - , , , , . , , , ; /, -. , (23 , 34 ); 7 - , , , , . , , , ; /, , , - , , ; , - (34 , 34 - ); 10. 10 6 , , ; , - , . , , . , (45 , 45 , 12 )5 , , , , , , , , ; , , , ; , (45 , 45 - , 12 )4 , , ; , -, , -, - , (56 ,56 , 34 )3 , , , , , , -, , . . , , 2 , - , , , , -. . - , , 1 , . . 11. 11 , Billet 1I. Comprhension criteLisez le texte et cochez la bonne rponse.Les statistiquesLes chiffres du chmage pour le mois de septembre sont sans surprise. 60.000 demandeurssupplmentaires, qui contrastent avec les 50.000 chmeurs de moins annoncs au moisdaot, il est vrai, en raison dun problme informatique. Cela soulve la question de lacrdibilit des statistiques.La question revient souvent. Bien avant le bug de SFR cet t, il y a eu quelques prc-dents.En 2006, en pleine campagne pour llection prsidentielle, lINSEE avait suspendula publication des statistiques car elles ne correspondaient pas celles du ministre delEmploi. On a adapt les rgles. Pas sr quon ait gagn au change.Do viennent les chiffres ? Comment sont-ils calculs ? Qui les communique ?Deux sources. Le premier indicateur porte sur les chiffres mensuels (celui communiquhier soir), calculs par Ple Emploi et la DARES (les services statistiques du ministre detutelle) qui ne prennent en compte que les chmeurs effectivement inscrits Ple Emploiselon les catgories A,B,C...Le deuxime indicateur est calcul par lINSEE qui, lui, est publi tous les trimestres ausens du BIT (le Bureau International du travail) et qui permet des comparaisons internatio-nales.Pas de quoi amliorer la lisibilit... qui faut-il croire au fi nal ? Des chiffressont-ils plus fi ables que dautres ?Les donnes de lINSEE communiques tous les trimestres sont gnralement jugesplus fi ables car tales dans le temps, plus pertinentes par la mthode de calcul et surtoutmoins politiques que ceux de la DARES qui dpend directement du ministre de lemploi.Je ne suis pas en train de dire que le ministre bidouille les chiffres mais il est tonnant devoir, parfois, dassez grosses variations sur les entres en formation, les dfauts dactualisa-tionpar les chmeurs eux-mmes ou les radiations. Et puis, point nettement plus sensible :en fonction des questions poses, on oriente les rponses. Par exemple, depuis le mois dejanvier, la question tes-vous la recherche dun emploi, mme temps partiel ou occa-sionnel? est devenu Recherchez-vous un emploi ? , tout simplement. Cette modifi cation,avec dautres, peut faire pencher la balance en faveur du NON. Du coup, ce sont des dizainesde milliers de chmeurs en moins, virtuellement, dans les statistiques.Il sagit bien dune dmarche offi cielleEn ralit, ladministration est en train de sadapter aux nouveaux standards europens.Lobjectif est, dit on lINSEE, de fl uidifi er les questionnaires pour les harmoniser entre lestats-membres de lUnion.Mais cela peut savrer dangereux pour les gouvernements car cest jeter la suspicion surla vrit des chiffres. Lodeur de la manipulation se rpand mme si elle nest pas avre.Dautant plus dlicat pour Franois Hollande qui maintient sa promesse dinverser la courbedu chmage dici la fi n de lanne. Que ca soit sur le front de la conjoncture ou celui des sta-tistiques,lobjectifle pari ? - du chef de ltat devient de plus en plus serr, voire os.1. Combien de chmeurs de moins avait annonc le gouvernement pour le mois daot ?a. 50 000b. 26 000c. 60 0002. Que stait-il pass en 2006 ?a. Je ne sais pas 12. 12 Billet 1b. Le chmage avait dj fortement augmentc. Les chiffres du chmage nont pas t publis3. Quelle diffi cult les journalistes rencontrent-ils pour obtenir des informations fi ables ?a. Je ne sais pasb. On refuse de leur communiquer les informationsc. Ils sont renvoys dun service lautre4. Que signifi e lexpression La patate chaude ?a. Mentirb. Refuser de donner une informationc. Laisser quelquun dautre endosser la responsabilit dune situation5. Qua promis Franois Hollande dici la fi n de lanne ?a. De donner du travail tous les jeunes demandeurs demploib. De rduire le chmage de moitic. Dinverser la courbe du chmage6. Quelle consquence peut entraner cette modifi cation ?a. Aucuneb. Plus de personnes vont rpondre : Non donc le chiffre du chmage va augmenterc. Plus de personnes vont rpondre : Non donc le chiffre du chmage va baisserII. Production criteMettez au futur ou au prsent les verbes entre parenthses.1. Souvent, nous (venir) ici nous reposer.2. Je (dtester) hamburgers.3. Nous (voir) exposition aprs les vacances.4. Elle (se brosser) les dents quatre fois par jour.5. Pour le djeuner, j(acheter) toujours un sandwich.6. Dans dix ans, il (tre) riche.Vous allez commencer des tudes en informatique. Vous tes la recherche duntravail qui vous permette de fi nancer ces tudes, mais qui vous laisse du tempspour tudier.Vous crivez la socit Interpro : vous vous prsentez ; vous demandez des prcisions sur les horaires de travail, et le salaire ; vous expliquez votre situation et ce que vous recherchez ; vous dites pourquoi vous tes motiv par cet emploi.III. Production oraleVous tes dans une agence de voyages pour rserver un billet pour ltranger. Vousvous informez sur : les horaires pour la destination choisie ; la dure du vol ; les tarifs ; le climat ; la monnaie du pays. 13. 13 , Billet 2I. Comprhension criteLisez le texte et faites le devoir qui le suit.Le confortPascal Dibi est ethnologue et voyage dans le monde entier. Au cours de ces prgrina-tions,il a remarqu quon ne dormait pas de la mme faon dans les diffrents pays dumonde. Tout dpend du lieu, du climat, de la religion ou des habitudes culturelles en vigueur.() Dormir dans un lit, sur un tatami, sur une natte ou suspendu dans un hamac, dormircouvert ou dcouvert, autant de pratiques de couchage que Pascal Dibi dcortique dans uneenqute dcoiffante intitule ethnologie de la chambre coucher et parue aux ditionsMtellier : Lhomme a to