droit des assurances

  • View
    308

  • Download
    2

Embed Size (px)

Text of droit des assurances

COURS DE DROIT DES ASSURANCESMadame JOLLY Sabine

INTRODUCTION : GENERALITES SUR ASSURANCE Le contrat d'assurance est un contrat spcial qui fait application pour partie du droit des obligations et qui a dvelopp ses propres rgles. Il constitue un droit autonome. Le droit des assurances est influenc par le droit des obligations et rciproquement. L'assurance est apparue relativement rcemment (fin de l'ancien rgime). L'assurance est par dfinition une opration par laquelle une partie (l'assur) se fait promettre moyennant une rmunration (la prime) pour lui ou pour un tiers an cas de ralisation d'un risque une prestation par une autre partie (l'assureur) qui prenant en charge un ensemble de risques les compensent conformment aux lois de la statistique. Les facteurs d'apparition procdent de l'amoindrissement de la solidarit familiale et du besoin accru de scurit qui s'est dvelopp avec la mise en socit des hommes. Les facteurs conomiques se sont traduits par le passage d'une conomie exclusivement agricole une conomie diversifie o l'artisanat, l'industrie et le commerce ont pris une place importante. Les causes de dommage se sont ainsi multiplies. Le dveloppement des changes internationaux ont encore augment les nombreuses causes de dommage. Les facteurs sociaux sont l'origine du dveloppement de l'assurance. L'urbanisation qui entrane une concentration de la population dans les villes et le dveloppement d'un nouveau type d'habitation : les immeubles plusieurs tages l'origine de flaux : peste, incendie, dommages qui laissent de nombreuses victimes sans indemnits. De mme, l'organisation corporatiste des mtiers a favoris la solidarit des groupes professionnels dont les membres se doivent assistance mutuelle. L'assurance se distingue de l'assistance et de la solidarit mme si elle s'en est imprgne. L'assistance permet de venir au secours des victimes aprs ralisation du dommage, elle relve de la solidarit collective et spontane. Au contraire, l'assurance s'efforce de matriser l'avance les consquences possibles des vnements catastrophiques sans faire appel a posteriori la gnrosit. Dans un sens plus moderne, l'assistance consiste fournir des prestations en nature comme des soins mdicaux ou rapatriement sanitaire des voyageurs prvoyants. Cette activit relve aujourd'hui de l'assurance ce qui montre que mme si a priori l'assistance se distingue de l'assurance, elle en a quand mme permis le dveloppement. L'assurance se distingue aussi de l'pargne et de la prvoyance. En effet, l'pargne et la prvoyance permettent de se prmunir spontanment et par ses propres moyens contre les consquences d'vnements malheureux. L'efficacit du procd dpend essentiellement des capacits financires de l'intress alors que l'assurance fait appel la capacit de la collectivit des assurs toute entire. Malgr son infriorit apparente, l'pargne peut se combiner avec l'assurance. Elle a d'ailleurs favoris le dveloppement des assurances sur la vie et des assurances complmentaires de retraite.

Il existe deux grandes catgories d'assurance : Les assurances des individus = Les assurances contre un risque dtermin Les assurances des activits conomiques qui marquent l'avnement d'une assurance destine rpondre au progrs des nouvelles technologies et au besoin accru de scurit auquel font appel les professionnels. Assurances des individus En ce qui concerne les assurances des individus, certaines sont relatives au patrimoine, d'autres la personne. Parmi celles relatives au patrimoine : Assurance incendie qui est destin indemniser le propritaire, on parle d'assurance de chose ou qui est destin indemniser les consquences d'une responsabilit civile, on parle d'assurance de responsabilit. L'assurance incendie couvre les effets de la combustion avec flamme en dehors d'un foyer normal mais ne s'applique aux accidents mnagers lesquels ncessitent une extension contractuelle de garantie. En matire industrielle, l'assurance incendie s'accompagne souvent d'une assurance des pertes d'exploitation comprenant la perte des bnfices net ou le maintient des charges fixes pendant la reconstruction. Assurance grle permet aux agriculteurs d'tre indemniss d'une partie des rcoltes qui auraient t endommage par la grle et indemnise galement la valeur de certaines installations ncessaires la culture (serre). Assurance mortalit du btail destin compenser le risque de leur perte pour maladie ou accident. Assurance vol couvre principalement les suites du vol au sens strict ie selon le code pnal la soustraction frauduleuse de la chose d'autrui. Pour que l'assureur puisse couvrir le risque, il faut que le vol soit commis dans des circonstances prvues au contrat : effraction, introduction clandestine, usage de fausses cls. En l'absence de runion de ces circonstances, la garantie ne pourra pas jouer. Assurance de protection juridique, l'objet de cette assurance est de garantir l'assur en cas de litige avec des tiers contre les dpenses occasionnes par le rglement amiable ou juridictionnel du conflit. Une forme particulire de cette garantie se rencontre avec les assurances dfense recours annex certains contrats. La garantie ne joue qu'en cas d'vnements accidentels en relation avec l'objet principal de l'assurance. Assurance risque- divers fait l'objet d'utilisation varie. Elle est employe en concours avec les assurances incendie et accident. On parle d'assurance incendie, accident et risques divers (IARD). Sous cette rubrique, assurance dgts des eaux, bris de glaces et bris de machines.

Assurances relatives la personne : assurance-vie, assurance maladie corporelle ou mentale et les assurances corporels.

Une distinction fondamentale existe entre ces deux catgories d'assurance. Pour assurance relative au patrimoine (= assurance dommage) la garantie est indemnitaire ie a pour objet de rparer intgralement le dommage alors que dans les assurances de personnes, la garantie est forfaitaire ie que quelque soit le montant du dommage, l'indemnit verse prend la forme d'un forfait prvu par le contrat. Assurance d'une activit conomique = assurance des transports et les assurances maritimes, assurance crdit et caution, assurance de responsabilit engage par l'activit.

1. Source du droit des assurances Traditionnellement d'origine nationale mais depuis entre en vigueur Trait de Rome 1958. Elle peut avoir une origine communautaire. A) Les sources internes En matire d'assurance, les textes sont trs nombreux mais le rle de la jurisprudence est considrable car la fois cratrice et contraignante pour les assureurs. 1) Les textes qui rgissent l'activit d'assurance a) Priode antrieure au Code des assurances Le texte fondamentale : Loi du 13 Juillet 1930 qui est spcifiquement relative au contrat d'assurance vote plus de 30 ans aprs le dbut des travaux prparatoires. Elle ne concerne que les assurances terrestres et ne sont applicables ni aux assurances maritimes ni aux assurances fluviales, ni aux oprations d'assurance crdit. Elle se caractrise par le fait qu'elle est protectrice des droits des assurs, ce but a apparemment t atteint puisque cette loi n'a quasiment pas t remanie. Il faut en effet attendre une loi de Dcembre 1989 pour que certaines de ses dispositions soient modifies dans un but d'information et de protection du consommateur. La loi du 13 juillet 1930 est une loi imprative, on parle d'impratif sens unique car si l'assureur ne peut prvoir dans la contrat aucune disposition plus svre pour l'assur que ce qui est dj prvu dans le contrat, l'assureur peut en revanche renoncer appliquer une sanction prvue par cette mme loi. Cette renonciation peut tre express ou tacite et c'est ce dernier cas qui est le plus frquent. La jurisprudence a du interprter cette renonciation tacite et la considre comme telle ds lors que l'assureur a accept le paiement des primes alors qu'il connaissait l'irrgularit commise

par l'assur. De mme, la jurisprudence a pu dcider que quand l'assureur accepte de diriger un procs en responsabilit, alors que son obligation garantie est discutable, c'est qu'il renonce tacitement sanctionner l'assur. Un ensemble de texte s'est ajout : - le dcret loi du 14 Juin 1938 complt par le dcret du 30 Dcembre 1938. - La loi de 1930 a t remanie pour la 1re fois en Novembre 1966 propos du non paiement des primes puis en Juillet 1972 la ralisation du contrat est devenue triennale (tous les 3 ans) alors qu'elle tait dcennale. La loi de Dcembre 1989 l'a rendu annuelle. b) Le Code des assurances Il en rsulte de 2 dcrets et d'un arrt du 16 Juillet 1976. Le code pnal comprend ainsi une partie lgislative, une partie regroupant les rglements et une autre, les arrts. c) Les rformes postrieures au Code des assurances L'activit lgislative s'est acclre comme dans tous les autres domaines du droit. Loi de Janvier 1981 sur l'assurance vie Loi de janvier 1982 sur l'indemnisation catastrophe naturelle Loi de Janvier 1983 attentats. Elle a t modifie par la loi du 9 Septembre 1986 pour crer un fond de garantie reposant sur la solidarit. Les lois de Dcembre 1989 ont eu une importance considrable. La 1re d'entre elles avait 3 objectifs : - Intgrer les textes communautaires - Renforcer la protection du consommateur - Rorganiser le contrle de l'Etat sur les socits d'assurance La seconde loi (loi EVIN) loi de 1989 concerne la prvoyance et plus particulirement le prvoyance complmentaire. Il y a eu cration d'assurance obligatoire : - L'une cre par la loi de Fvrier 1958 : Assurance auto obligatoire modifie par la loi BADINTER, tendant l'amlioration de l'indemnit des victimes d'accident et acclration des procdures d'indemnisation. - L'une cre en Janvier 1978 : double obligation d'assurance en matire de construction dont certaines dispositions ont t modifies par la loi de Dcembre 1989. 2) La Jurisprudence Son rle est trs important.

Ds les premiers arrts appliquant la loi de 1930, elle a veill protger l'assur et la victime. De faon gnrale, elle concerne tous les domaines d