Click here to load reader

ECR Europe Forum ‘05. How SMEs Are Succesfully Implementing Ecr Concepts

  • View
    1.698

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

How SME’s are successfully implementing ECR concepts(presentations in French will be interpreted into English)Find out how retailers are working with small and medium-sized (SME) manufacturers in France and elsewhere to implement ECR best practice, keeping ECR concepts simple to reduce costs and create value for consumers. Hear examples of ECR partnerships between SME’s and their trading partners, who are applying supply and demand concepts supported by enabling technologies: multipick, CPFR, consumer safety and traceability. Share your point of view and business needs with the speakers.Session Chairs:Gilles Charpentier, MerallianceJean-Michel Duhamel, CasinoSpeakers:Philippe Brisette, NutrimaineGilles de Becdelièvre, L’AbeilleGrégory Debuchy, CarrefourLaurent Jamier, MerallianceJacques Jouanneau, Système UDjémel Khodja, Brioche PasquierDominique Ory, FM LogisticXavier Perraudin, BénédictaJean Sinquin, Brioche PasquierFacilitated byOlivier Labasse, ECR France

Text of ECR Europe Forum ‘05. How SMEs Are Succesfully Implementing Ecr Concepts

  • 1. Comment les PME mettent en uvre,avec succs, les concepts ECR Jean Michel DUHAMELGilles CHARPENTIER Olivier LABASSEECR France Efficient Consumer Response

2. Agenda Partenaires dans une dmarche ECR La traabilit Partenariat logistique et prvisions des promotions La gestion mutualise des approvisionnements Questions / rponses ECR France Efficient Consumer Response 3. partenairesdans une dmarche ECR Djmel KHODJAJacques JOUANNEAUECR France Efficient Consumer Response 4. Les partenaires 11 Sites de Production en Europe860 magasins indpendants515 Millions duros 14,7 Milliards duros (+6,5%) Collaborateurs : 2500 Collaborateurs : 50 000 PdM GMS viennoiseries : 43% (valeur)Parts de March : 8,1% ECR FranceEfficient Consumer Response 5. Les bases de notre partenariat ECR - Une proximit gographique et relationnelle - Une croissance parallle - Une ambition commune - Une dmarche globale de lusine au linaire ECR France Efficient Consumer Response 6. Notre stratgie conjointe : amliorer la performance de la catgorie viennoiserie premballe - En rduisant les cots par loptimisation des flux dinformations et des flux logistiques- En dveloppant le CA et les volumes par loptimisation deloffre consommateur ECR France Efficient Consumer Response 7. Les chantiers prioritaires identifis Commande EDI Optimisation prparation Pasquier 1. La logistique etAvis dexpdition le flux dinformation Accus de rception Optimisation prp. Systme U Factures EDIAssortiment2. La demande Linaireconsommateur Plan danimation produits ECR FranceEfficient Consumer Response 8. Optimiser la logistique et le flux dinformation ECR France Efficient Consumer Response 9. Objectifs de loptimisation des flux - rapidit des ordres de fabrication - fiabilit de nos livraisons - rduction du cot administratif - amlioration du service vers le magasin - amlioration de la fracheur - diminution des stocks ECR FranceEfficient Consumer Response 10. Les rsultats obtenus- Taux service (amont et aval)de 99,3% 99,8% - Nombre erreurs prparation0 - Nombre de litiges factures- 60% - Gain temps de rception - 10% - Passage prparation sur stock 0 stock prparation en picking+ 1 jour fracheur - Administratif factures0 saisie 0 - Anomalie contrat dateECR FranceEfficient Consumer Response 11. Optimiser la demandeconsommateur ECR France Efficient Consumer Response 12. Objectif de loptimisation de lassortiment - Clarifier loffre par typologie de magasin et par taille de linaire - Adapter la prconisation la rgion et la sous rgion - Clarifier le linaire pour le consommateur - Rquilibrer le poids des familles - Rquilibrer le poids des fournisseurs - Faciliter la gestion du rayon - Anticiper larrive de nouvelles rfrences, les volutions du march Les rsultats quantitatifs- Amlioration de la lisibilit par rfrence 45cm (+ 15 %) - Assortiment adapt la consommation locale18 prconisationsrgionales adaptes format x magasinECRFrance Efficient Consumer Response 13. Les rsultats globaux attendus de ladmarche conjointe - Une croissance 2 fois > au march - Un gain de part de march : SU : + 1 pt horizon fin 2006 Brioches Pasquier : + 2 pts horizon fin 2006 - Augmentation du taux de service consommateur ECRFranceEfficient Consumer Response 14. La mise en uvre terrain - Coordination actions forces de vente Brioches Pasquier et Systme U pour mise en place en magasins - Mobilisation de tous les intervenants Objectifs Fin 2005, 300 magasins rimplants (rgion ouest) Fin 2006, 860 magasins (ensemble du rseau)ECR FranceEfficient Consumer Response 15. Nos chantiers programms- Lanimation promotionnelle - Lanalyse et la planification du cycle prvisions / commandes / livraisons pour les promotionsECR FranceEfficient Consumer Response 16. Les concepts ECR mis en uvre dans le partenariat Systme U Pasquier Gestion de la demandeSupports technologiques Stratgie de la demande et moyens Standards communs didentification Cration conjointe de la valeur client Messages lectroniques standard OptimisationOptimisationOptimisationde lintroductiondes des des nouveauxassortiments promotionsSynchronisation globale des donnesproduits Gestion de la chane dapprovisionnementIntgrateursStratgie d'optimisation desapprovisionnements et moyens Plan et prvisions concerts Approvision-Approvision-nement ExcellenceMesure des cots/bnfices et de la valeurnement pilot par laoprationnelleefficacedemande ECRFranceEfficient Consumer Response 17. LA TRACABILITE : Obligation ou opportunit ? Gilles de Becdelivre, LAbeilleGrgory Debuchy, Carrefour 18. Sommaire Qui sommes nous ? Un rappel de la rglementation Un point date Un exemple de retrait Transformer lobligation en opportunit 19. Carrefour N 1 de la distribution en France&Europe N 2 de la distribution mondiale 2004 CA HT Groupe 72 668 millions 2004 CA HT France 35 723 millions = 49% France: 216 Hypermarchs 2619 Super & Proximit 600 Maxi Discount 155 Cash & Carry 140 000 salaris 20. LAbeille Qui sommes-nous ? Producteur de BRSA 60% de PDM en soft gazeux MDD Notre chiffre daffaires : 40 millions duros 150 millions de bouteilles 1 usine Cholet (49) 100 personnes Avec Carrefour 25 rfrences (permanent et promo) 20 000 palettes 600 camions 21. Labeille : nos produits 22. La traabilit et ses obligations Assurer une continuit dans la chane de traabilit, dufournisseur jusqu'au consommateur final et vice versa, enoptimisant et rationalisant le flux physique demarchandises et le flux d'informations. Directive 2001/95/CE applicable au 15/01/2004 Rglement 178/2002 applicable au 01/01/2005 Assurer la traabilit toutes les tapes de la production de la transformation et de la distribution Dans le cadre des MDD, le distributeur est assimil au producteur 23. Grce un langage commun Avec traabilitdiscontinue ? O?Quand? Comment? Industriels Entrepts Magasins Consommateurs finalAvec traabilitefficientetransversaleEANEAN EANEAN13 128128 128RapiditEfficacit Fiabilit 24. Grce un langage commun Nom du propritaire de la marqueLtiquette logistique UCC/EAN 128 seEAU MINERALE NATURELLE 6 X 1 L compose de 2 parties :tiquette apposepar le fournisseurSSCC3 3 12345 0100160219 9Partie haute :Informations en clairGTIN (EAN)0 3 27019010376 9 Contenu et marquage deltiquette conforme au BEST BEFORE (DLUO) standard UCC/EAN 12827/09/03Partie basse :(norme GS1)Informations code-barres en UCC/EAN 128(01)03270190103769(15)030927 (00)331234501001602199 25. Le point date La perception des consommateurs La traabilit est acquise dans lesprit des consommateurs C. Fischler, sociologue La ralit : 40 retours & destructions sur Janvier-Fevrier 2005 Quelques chiffres Carrefour 30% des industriels posent des tiquettes 70% des volumes sont tras en EAN 128 26. Un exemple de retrait produit Les diffrents acteursUsine EntreptLogistique MagasinsCentrale & Dpts 27. Un exemple de retrait produit La traabilit descendanteUsineEntrept Logistique MagasinsCentrale & Dpts Etapes 1 3 Etapes 4 et 5 Etapes 6 et 7 28. Un exemple de retrait produit iMard 010h0Service qualitEntreptLogistique MagasinsCentrale & Dpts3 tap es 1- 29. Un exemple de retrait produit iMard 010h3 Dtection dune anomalie dans leslaboratoires de lAbeille1 Etape 30. Un exemple de retrait produitRapprochement du numro de lot et du n SSCC des palettes Etape2 L3142FA311H54 Saisie du N BP I i Mard DChariot arEp0DV 10h3 DESA Rcupration dela commande Modification du statut de la palette. Association la commande Rcupration automatiqueERP Adonix X3des infos palettesInsertion des donnes Middleware de la commande PowWowEtiqueteuse Envoi automatique desdonnes de l'tiquette 31. Un exemple de retrait produit i Etap Marde30 Edition de la liste des clients concerns 11H0 32. Un exemple de retrait produit 50 SSCC sont identifis et localissi Mard Etape30 11H0 33. Un exemple de retrait produit i Mard0 11H0 Edition du plan de chargementLocalisation desproduits ciblstoujours grce au n de lot et au SSCC. Etape3 34. Un exemple de retrait produit iMard 011h3Service qualit Logistique MagasinsEntrept Centrale & DptsEtapes 4 et 5 35. Un exemple de retrait produit4Etape i MardInformations : 11h30 u s20 SSCC N de Bon de livraisonl oq Site Date de livraisonB logistique SSCC ABEILLE Numro de lot50 SSCCidentifis 20 SSCCEntrept 130 SSCCEntreptsTra Carrefour10 SSCCde nsm lin Entrept 2 for issioma n tio n 36. Un exemple de retrait produit Mard i u s Etape5 oq010 SSCC 14h0 B l en stock20 SSCCEntrept Carrefour 110 SSCC livrs 10 magasins 37. Un exemple de retrait produit iMard 014h3Logistique MagasinsService qualit Entrept Centrale & DptsEtapes 6 et 7 38. Un exemple de retrait produiti Mard0 14h3Carrefour transmet trs rapidement aux 10 Magasins les lments suivantsNumros des bons de livraison Date de livraison6Etape SSCC Numro de lot 39. Un exemple de retrait produitiMard 015h0Service qualit EntreptLogistique Magasins Centrale & Dpts Actio7Etapen 40. Transformer lobligation en opportunitDomaines conjointsPour notre consommateur Libration plus rapide des Communication plus efficacecamions (avis dexpdition) et ouverte sur le sujet Mise en uvre de rappels Mise en uvre dune vritablecibls versus gnraux grce politique de scurit alimentairela traabilit en temps rel 41. Transformer lobligation en opportunitChez un distributeurChez un industriel Suppression des erreurs de production et de chargement Optimisation des flux enrception Optimisation des flux logistiques et des stocks Localisation en temps reldes palettes Meilleure matrise du FIFO Sensibilisation du personnel Localisation en temps rel laspect qualit des palettes Sensibilisation du personnel laspect qualit 42. Conclusion La mise en uvre de la traabilit : Un respect de nos consommateurs Une obligation lgale Un atout dans la gestion de la supply chain Une opportunit pour tous : petits ou grands ! 43. Partenariat logistiqueDamien MORAND Laurent J

Search related