COURS DE DROIT DES ASSURANCES CHAPITRE data.over-blog-kiwi.com/0/54/07/83/201306/ob_e69b4f_cm-droit-des...FSJP-MASTER 1 - CM DROIT DES ASSURANCES - Pr M.B.NIANG – 2012/2013 - ISM

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of COURS DE DROIT DES ASSURANCES CHAPITRE...

  • FSJP-MASTER 1 - CM DROIT DES ASSURANCES - Pr M.B.NIANG 2012/2013 - ISM

    1

    COURS DE DROIT DES ASSURANCES

    CHAPITRE INTRODUCTIF

    Le contrat dassurance est dfini comme celui par lequel une personne dnomme assureur

    sengage assurer la couverture dun risque en cas de ralisation de celui -ci moyennant le versement

    dune somme dargent par une autre personne dsigne par souscripteur, cette somme dargent tant

    dfinie comme une prime.

    Le droit des assurances drive du contrat dassurance en mme temps quil encadre ce contrat. Ces

    dispositions rglementent non seulement la relation juridique ne du contrat dassurance mais galement

    lactivit dassurance elle-mme par lorganisation des entreprises dassurance et du secteur des

    assurances. Lassurance entretient sans doute un lien avec le risque et avec notre besoin de scurit.

    En termes introductifs, nous retiendront deux lments : Dabord,

    - La communautarisation du droit des assurances et ensuite

    - La rglementation des activits lies lassurance.

    SECTION 1re : LA COMMUNAUTARISATION DU DROIT DES ASSURANCES

    Le droit des assurances fait prsentement lobjet dune uniformisation au sein de la Confrence

    Interafricaine des Marchs dAssurance (CIMA). Cette communautarisation du droit des assurances

    procde du Trait du 10 juillet 1990 instituant une organisation intgre de l industrie des assurances dans

    les Etats africains.

    A ce Trait est annex le code des assurances des Etats membres de la CIMA.

    La communautarisation poursuit des objectifs dont la mise en uvre bute sur des obstacles.

    1- LES OBJECTIFS DU TRAITE CIMA

    A- LUNIFORMISATION DU DROIT APPLICABLE AUX ASSURANCES

    Le Trait prcit confie la CIMA la poursuite de la politique dunification des dispositions relatives

    aux oprations dassurance. A cet gard, le code des assurances de la CIMA renferme plus de 500 articles

    applicables directement dans les Etats membres.

    La technique duniformisation utilise est pousse jusqu son paroxysme par le fait que les

    dispositions du Trait interdisent aux Etats partis dintervenir par voies de dispositions nationales dans les

    domaines de comptence de la CIMA.

    En tout tat de cause, les dispositions communautaires prvalent sur toute norme nationale,

    antrieure ou postrieure.

    B- LA RATIONALISATION DU DROIT ECONOMIQUE RELATIF AUX MARCHES DES ASSURANCES

    Le code CIMA organise les mcanismes institutionnels du march africain des assurances. Le Trait

    a comme objectif la cration dun march interafricain des assurances disposant dune autorit commune

    et dorganes propres.

  • FSJP-MASTER 1 - CM DROIT DES ASSURANCES - Pr M.B.NIANG 2012/2013 - ISM

    2

    Les organes de la CIMA sont :

    - Le Conseil des Ministres (ministres chargs du secteur des assurances des Etats partis) ;

    - La commission rgionale de contrle des assurances ;

    - Le secrtariat gnral ;

    - Le comit des experts et

    - Le corps des contrleurs.

    Les instruments juridiques la disposition de la CIMA sont divers :

    - Les rglements ont une porte gnrale et sont directement applicables dans les Etats partis ;

    - Les dcisions sont individualises en dsignant leur destinataire ; enfin,

    - Les recommandations et avis nont pas de caractre obligatoire.

    2- LA MISE EN UVRE DES NORMES CIMA

    A- LE CHAMP DAPPLICATION MATERIEL DES NORMES CIMA

    Les dispositions du code CIMA ne rglementent que les assurances terrestres notamment les

    assurances de dommages et celles de responsabilits, galement les assurances de personnes.

    Les assurances de dommages sont celles qui visent couvrir les dommages subis par le patrimoine

    de lassur (immeubles incendis, voitures vols, etc.).

    Les assurances de responsabilit garantissent les consquences pcuniaires de lacte dommageable

    de lassur (assurance de responsabilit civile professionnelle, assurance de responsabilit civile scolaire).

    Les assurances de choses et les assurances de responsabilit civile sont rglementes de manire

    particulirement prcise.

    Les assurances de personnes quant elles ont pour objet les risques encourus par la personne

    humaine par rapport sa vie, sa sant, sa capacit physique, etc.

    Le champ dapplication du code CIMA est cependant limit par lexclusion des oprations de

    rassurance mais galement lexclusion des assurances ariennes et maritimes. Aussi, lassurance crdit ne

    fait pas lobjet de rglementation sagissant de celle par laquelle lassureur couvre la solvabilit dun

    dbiteur vis--vis de son crancier qui est le client de lassureur.

    B- LE CHAMP DAPPLICATION DES DISPOSITIONS CIMA DANS LESPACE OHADA

    Le critre dapplication des dispositions du code CIMA est le lieu de souscription ou dexcution du

    contrat dassurance. Cela veut dire que le contrat dassurance souscrit ou excut dans un Etat membre d

    la CIMA est rgi par les dispositions de du code CIMA mme lorsque le risque sest ralis ltranger. Les

    dispositions du code CIMA peuvent cependant entrer en conflit avec les dispositions dordres juridiques

    trangers en matire dassurance.

    La communautarisation du droit des assurances rduit les risques de conflits de lois entre Etats

    membres de la CIMA. Lorsque cependant un tel risque advient, surtout avec un ordre juridique tranger,

    cest que le contrat dassurance a un caractre international.

    Celui qui analyse la loi applicable un tel contrat est tenu davoir recours aux dispositions qui organisent

    les conflits de lois et de juridictions.

  • FSJP-MASTER 1 - CM DROIT DES ASSURANCES - Pr M.B.NIANG 2012/2013 - ISM

    3

    La substance du contrat dassurance international est appele tre soumise la loi dautonomie c'est--

    dire la loi nationale choisie par les parties. Lorsque ces derniers nont pas procd un chois exprs, le juge

    saisi met en uvre la technique de la localisation par le recours un certain nombre dindices (lieu de

    conclusion, lieu dexcution, lieu de ralisation du sinistre, pays de rsidence de lassur, etc.).

    Les rgles de forme applicables au

    Contrat dassurance sont en principe rgies par la loi du lieu de conclusion du contrat. Cependant,

    les dispositions du code CIMA organisent la forme du contrat dassurance pour les Etats membres de la

    confrence.

    SECTION 2me : LA REGLEMENTATION DES ACTIVITES LIEES A LASSURANCE

    A- LES ENTREPRISES DASSURANCE

    Les entreprises dassurance ne peuvent tre que sous la forme de socits anonymes ou de socits

    mutuelles dassurance.

    La constitution sous forme de socit anonyme ne peut se faire quavec un capital minimum de 1

    milliard pour les socit dassurance couvrant les incendies, accident, risques, divers (IARD) et un capital

    minimum de 500 millions pour les compagnies dassurance couvrant les risques de vie.

    La socit mutuelle dassurance est constitue par des personnes en vue de couvrir les risques

    quelles apportent moyennant des cotisations destines rgler intgralement les engag ements contracts

    par la socit envers ses associs.

    Lactivit dune socit est exclusive de toute autre activit que celle des assurances. Lactivit

    dassurance ne peut tre exerce par une socit que lorsque bnficiaire dun agrment. Par ailleurs, la

    socit dassurance nest autorise qu accomplir les branches dactivit pour lesquelles lagrment a t

    dlivr.

    Les documents de lentreprise dassurances destins au public (tarifs, contrats types, etc.) doivent

    tre communiqus au ministre charg des assurances qui peut proscrire toute modification en conformit

    avec la rglementation en vigueur. Les tarifs appliqus par les entreprises doivent recevoir spcialement le

    visa du ministre susvis.

    Les compagnies dassurance sont soumises des rgles de contrle strictes. Elles doivent respecter

    les dispositions affrentes aux provisions techniques qui sont particulirement nombreuses en la matire.

    Ces lments sont destins assurer leur quilibre financier en mme temps que ces compagnies sont

    soumises aux dispositions gnrales de contrle sur les socits anonymes.

    B- LES INTERMEDIAIRES DE LASSURANCE

    Ce sont les agents gnraux dassurance et les courtiers dassurance. Ces deux catgories dintermdiaires

    sont tenues de souscrire la garantie financire en vue du remboursement des fonds reus. Cette garantie

    prend la forme dun engagement de caution par un tablissement de crdit.

    1- LE COURTIER DASSURANCE

    Il peut sagir dune personne physique ou dune socit de courtage. Dans ces deux cas, la qualit

    de commerant est admise et tablie.

  • FSJP-MASTER 1 - CM DROIT DES ASSURANCES - Pr M.B.NIANG 2012/2013 - ISM

    4

    Le courtier en assurance prsente les demandes de garantie des assurs qui sont ses clients aux

    entreprises dassurance. Il place les risques de ses clients qui sont trs souvent des socits industrielles et

    commerciales. Dans ce cas, le courtier est mandataire de lassur et en tant que tel, peut voir sa

    responsabilit civile engage en cas de faute dans lexcution du mandat. Cest un professionnel soumis lui-

    mme lobligation de couvrir sa responsabilit civile par une assurance.

    Dans la pratique, le courtier peut aussi tre un mandataire de la socit dassurance qui a pour

    mission de recouvrir les prix, transmettre le rglement des sinistres, etc.

    2- LAGENT GENERAL DASSURANCE

    Cest un mandataire de la socit dassurance et peut tre une personne physique ou morale. La

    prsence dagents gnraux dassurance est rendue ncessaire par